Schefflera urbaniana (Rollet, Antilles)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Schefflera morototoni
Bernard Rollet, Arbres des petites Antilles, 2006
Schefflera actinophylla


[276]

Schefflera urbaniana (Marchal) Frodin Proc. Acad. Nat. Sci. Philadelphia 141 : 318 (1989).

Basionyme : Didymopanax urbanianum Marchal, Bot. Jahrb. Syst. 15 : 326 (1892).

Noms vernaculaires : Fr : Aralie.

Description : Arbre 10-15 m (DUSS) jusqu’ à 20 m (HOWARD) ; de petite taille en altitude (hauteur = 5 m, 13 cm de diamètre, Chapeau Nègre) mais peut dépasser 50 cm de diamètre, Pitons du Carbet, altitude 650 m (FIARD). Pied : grosses pattes ou contreforts à dos ronds. Feuilles : alternes, composées palmées ; 3-7 folioles, en général 5, lancéolées, larges, 10-20 × 4-10 cm, acuminées, à consistance de cuir, groupées en bout de rameau, à marge entière ; acumen 5 mm, 10 au maximum, beaucoup moins prononcé que chez D. attenuatum ; pétiole 10-20 cm de long, largement engaînant ailé à la base (10-12 mm de large, 10 mm de haut, plus largement que D. attenuatum).


[278]

Fleurs : inflorescence terminale, en grappes d’ombelles, atteignant 12 cm de long ; 5-10 fleurs par ombelle ; 5 étamines ; 2 styles. Fruits : subglobuleux, 2-4 mm de diamètre, renfermant 2 graines. Phénologie : sempervirent ? semble fleurir rarement. Habitat : forêt hygrophile de transition supérieure et fourrés d’altitude. Rare : Le Lorrain ; Grande Anse ; Piton de Champflore ; Morne Piquet (1000 m) et Chapeau Nègre, en crête, 850 m.

Distribution générale : Endémique des Petites Antilles.

Distribution aux Petites Antilles : Martinique.

Matériel examiné : M : ROLLET 1806, montée Chapeau Nègre, 850 m jusqu’au sommet (GUAD).

Bibliographie : (* Iconographie). DUSS 1897 ; FOURNET 1978 ; HOWARD 1989 ; POUPON & CHAUVIN* 1983.