Protorhus ditimena (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois d'œuvre Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Protorhus ditimena H.Perrier


Protologue: Mem. Mus. natl. Hist. nat., Paris n.s. 18: 260 (1944).
Famille: Anacardiaceae

Origine et répartition géographique

Protorhus ditimena est endémique du nord et de l’est de Madagascar.

Usages

Le bois de Protorhus ditimena et d’autres Protorhus spp., connu sous le nom de “ditimena”, est utilisé à Madagascar pour la construction, la menuiserie, la parqueterie, les panneaux, les moulures et les traverses de chemin de fer. En médecine traditionnelle, les feuilles servent de sédatif.

Propriétés

Le bois de cœur est marron et strié ; il se distingue nettement de l’aubier, plus pâle et de 6 cm de large. Le fil est généralement droit, le grain fin. Le bois est moyennement lourd, avec une densité de 750–810 kg/m³ à 12% d’humidité. Il sèche à l’air facilement avec peu de gerces et de gauchissement. Les taux de retrait au séchage sont modérés ; de l’état vert à anhydre, ils sont de 3,4–4,6% dans le sens radial et de 9,1–10,3% dans le sens tangentiel. A 12% d’humidité, le module de rupture est de 156–177 N/mm², le module d’élasticité de 11 800–14 400 N/mm², la compression axiale de 58–70 N/mm², le cisaillement de 7,5–8,5 N/mm², le fendage de 21–25 N/mm et la dureté de flanc Chalais-Meudon de 5,8. Le bois se travaille facilement, se colle de manière satisfaisante et ses caractéristiques de tenue des clous sont moyennes. Il est moyennement durable, avec une bonne résistance aux termites, mais reste assez sensible aux attaques fongiques. L’imprégnation avec des produits de conservation sous pression a donné d’assez bons résultats. Pour les traverses de chemin de fer, il est conseillé de traiter le bois avec des produits de conservation sous pression.

Description

Arbre de taille petite à moyenne atteignant 25 m de haut, sempervirent ; fût jusqu’à 35 cm de diamètre ; surface de l’écorce légèrement rugueuse, finement écailleuse, noirâtre, écorce interne rougeâtre, exsudant une résine blanchâtre ; jeunes ramilles à pubescence courte brun jaunâtre. Feuilles opposées à alternes, simples et entières ; stipules absentes ; pétiole de 5–12 mm de long ; limbe obovale à elliptique, de 2–7,5 cm × 2–3 cm, cunéiforme à obtus à la base, arrondi à émarginé à l’apex, coriace, vert brunâtre au-dessus et rougeâtre au-dessous, glabre, pennatinervé à 15–25 nervures latérales. Inflorescence : courte panicule axillaire, densément couverte de poils courts brun rougeâtre, densément fleurie. Fleurs unisexuées, régulières, 4–5-mères, blanchâtres ou jaunâtres, sessiles ; lobes du calice arrondis, d’environ 1 mm de long ; pétales libres, ovales, de 2–3 mm de long, densément couverts de poils courts ; étamines d’environ 2 mm de long ; disque légèrement lobé, poilu ; ovaire supère, poilu, 3-loculaire, style court, trifide ; fleurs mâles à ovaire rudimentaire, fleurs femelles légèrement plus grandes et à étamines rudimentaires. Fruit : drupe ovoïde à oblongue atteignant 3 cm de long, légèrement sillonnée, recouverte de poils courts brun rougeâtre, à pulpe résineuse, contenant 1 seule graine.

Autres données botaniques

Protorhus ditimena a une croissance lente. Les arbres fleurissent en septembre–décembre, les fruits mûrissent 2–3 mois plus tard. Les oiseaux mangent les fruits, dispersant ainsi probablement les graines.

Le genre Protorhus comprend une vingtaine d’espèces, toutes endémiques de Madagascar à l’exception de Protorhus longifolia (Bernh.) Engl. qui est originaire d’Afrique du Sud. On a proposé de transférer les espèces de Madagascar dans un genre séparé, Abrahamia. Le genre Micronychia, endémique de Madagascar, est étroitement apparenté à Protorhus, mais diffère par ses fruits sigmoïdes en forme de mangue.

Le bois de plusieurs autres Protorhus spp. sert pour les mêmes usages que celui de Protorhus ditimena.

Protorhus grandidieri

L’un d’entre eux, Protorhus grandidieri Engl., est un arbre de taille petite à moyenne qui atteint 25 m de haut et qui est originaire de l’ouest de Madagascar. La résine gommeuse, l’écorce et les feuilles s’utilisent en médecine traditionnelle, sans que l’on en sache davantage.

Protorhus sericea, louvelii et thouvenotii

Le bois de Protorhus sericea Engl., de Protorhus louvelii H.Perrier et de Protorhus thouvenotii Lecomte, tous présents dans l’est de Madagascar, présente les mêmes propriétés et les mêmes usages que celui de Protorhus ditimena. On administre l’infusion de feuille de Protorhus sericea en cas d’indigestion. Les feuilles sont également appréciées en médecine traditionnelle pour soigner les troubles cardiaques et comme désinfectant.

Ecologie

Protorhus ditimena se rencontre dans la forêt sempervirente jusqu’à 1250(–1600) m d’altitude. Il est souvent présent en bord de cours d’eau.

Ressources génétiques

Protorhus ditimena est certes relativement répandu mais il se rencontre disséminé et est confiné à des types de forêts menacés. Il faut donc récolter cette espèce avec précaution pour éviter l’érosion génétique. A fortiori pour certains autres Protorhus spp. dont les aires naturelles sont limitées.

Perspectives

Protorhus ditimena et d’autres Protorhus spp. ont été recommandés en plantation d’enrichissement en forêt naturelle et en tant qu’essences de lumière non pionnières susceptibles de tolérer également l’ombre, elles s’y prêtent tout à fait. Toutefois, elles ont une croissance lente et il faut de longues révolutions pour produire du bois d’œuvre ; leur exploitation commerciale et durable semble donc avoir peu d’avenir.

Références principales

  • Blaser, J., Rajoelison, G., Tsiza, G., Rajemison, M., Rabevohitra, R., Randrianjafy, H., Razafindrianilana, N., Rakotovao, G. & Comtet, S., 1993. Choix des essences pour la sylviculture à Madagascar. Akon’ny Ala: Bulletin du Département des Eaux et Forêts 12–13. 166 pp.
  • Guéneau, P., Bedel, J. & Thiel, J., 1970–1975. Bois et essences malgaches. Centre Technique Forestier Tropical, Nogent-sur-Marne, France. 150 pp.
  • Perrier de la Bâthie, H., 1946. Anacardiacées (Anacardiaceae). Flore de Madagascar et des Comores (plantes vasculaires), familles 114–117. Imprimerie Officielle, Tananarive, Madagascar. 85 pp.
  • Rakotovao, G., Rabevohitra, R., Gerard, J., Détienne, P. & Collas de Chatelperron, P., en préparation. Atlas des bois de Madagascar. FOFIFA-DRFP, Antananarivo, Madagascar.

Autres références

  • Boiteau, P., Boiteau, M. & Allorge-Boiteau, L., 1999. Dictionnaire des noms malgaches de végétaux. 4 Volumes + Index des noms scientifiques avec leurs équivalents malgaches. Editions Alzieu, Grenoble, France.
  • Gurib-Fakim, A. & Brendler, T., 2004. Medicinal and aromatic plants of Indian Ocean Islands: Madagascar, Comoros, Seychelles and Mascarenes. Medpharm, Stuttgart, Germany. 568 pp.
  • Sallenave, P., 1955. Propriétés physiques et mécaniques des bois tropicaux de l’Union française. Centre Technique Forestier Tropical, Nogent sur Marne, France. 129 pp.
  • Sallenave, P., 1971. Propriétés physiques et mecaniques des bois tropicaux. Deuxième supplément. Centre Technique Forestier Tropical, Nogent-sur-Marne, France. 128 pp.
  • Schatz, G.E., 2001. Generic tree flora of Madagascar. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 477 pp.

Auteur(s)

  • R.H.M.J. Lemmens, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Lemmens, R.H.M.J., 2009. Protorhus ditimena H.Perrier. In: Lemmens, R.H.M.J., Louppe, D. & Oteng-Amoako, A.A. (Editors). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Netherlands. Consulté le 10 février 2020.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.