Plantes magiques, rituelles ou d'intérêt culturel

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Le point commun de ce groupe de plantes est que leur intérêt ne se définit pas par un usage direct en tant que matière première biologique. Il réside essentiellement dans les représentations que s'en font les populations humaines. Certaines de ces représentations sont liées à une efficacité technique, et nombre de plantes magiques sont devenues des plantes médicinales. La théorie des signatures relève ainsi des représentations de certaines plantes.

Dans le processus de sécularisation, des plantes magiques ont pu devenir des plantes ornementales. Par exemple, la joubarbe censée protéger de la foudre, ou le gui du Nouvel-An.

Les plantes ont joué un grand rôle dans les religions. On sait par exemple que les Européens, lors de leur conquête du monde depuis Christophe Colomb, se sont efforcés de cultiver partout le blé et la vigne. Ils souhaitaient bien sûr manger du pain et boire du vin, mais surtout les prêtres en avaient besoin pour la messe. Par ailleurs, la culture des fleurs en Europe tient beaucoup à la coutume des "fleurs de la Madonne". On ornait les statues de la Vierge d'un jardinet de fleurs, et on en faisait des bouquets dans les églises.

Dans le judaïsme, le cédrat, le saule, le myrte et la palme jouent un rôle essentiel dans la fête des Cabanes (Sukkot). Le cédrat (Citrus medica) en particulier, qui représente le juif parfait (celui qui a l'odeur de la religion de par sa pratique religieuse et en donne des fruits par ses actes) a fait l'objet de cultures rituelles spéciales et d'un commerce dans toute l'Europe et le bassin méditerranéen.

En Asie du Sud-Est, les feuilles du ronier Borassus flabellifer étaient utilisées pour écrire le canon bouddhiste pali, et la diffusion de l'espèce correspond exactement aux régions d'influence indienne, alors qu'il est absent des régions d'influence chinoise.

Les plantes jouent aussi un grand rôle dans l'imaginaire, ce qui se traduit dans l'art. Un des exemples est le langage des fleurs.

Elles ont donné de nombreux modèles architecturaux : la feuille d'acanthe dans les chapiteaux, le fruit du grenadier (ou balauste) dans les balustrades...

Références

  • Behling, L., 1967. Die Pflanze in der mittelalterlichen Tafelmalerei. Köln / Graz, Böhlau. 221 p.
  • Berton, Hugues, 1995. Sorcellerie en Auvergne. Sorciers, guérisseurs, médecines magiques et traditionnelles. Cournon d'Auvergne, De Borée. 288 p.
  • Bonnet, Jocelyne, 1988. La terre des femmes et ses magies. Paris, Robert Laffont. 333 p. 125 F.
  • Brosse, Jacques, 1987. Les arbres de France. Histoire et légendes. Paris, Plon. 224 p.
  • Brosse, Jacques, 1989. Mythologie des arbres. Paris, Plon. 360 p.
  • Brosse, Jacques, 1993. Mythologie des arbres. Paris, Payot. 364 p. (Petite bibliothèque Payot, 161).
  • Brosse, Jacques, 1990. La magie des plantes. Nlle éd. revue et augm. Paris, Albin Michel. 311 p. (Espaces libres).
  • Cattabiani Alfredo, 1998. Florario : miti, leggende e simboli di fiori e piante. Milano, Mondadori. 747 p.
  • Cazenave Michel (dir.), 1996. Encyclopédie des symboles. Paris, Livre de Poche. 820 p. (La Pochothèque). (iconographie de l’éd. italienne ; trad. française augmentée et adaptée de Biedermann Hans, Knaurs Lexicon der Symbolen).
  • Chevalier Jean & Gheerbrant Alain, 1974. Dictionnaire des symboles. Mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres. Paris / Verviers, Seghers / Jupiter. 4 vol. 393+419+413+446 p.
  • Cleene, Marcel de & Lejeune, Marie-Claire, 1999. Compendium van rituelle planten in Europa. Gent, Stichting Mens en Kultuur. 1341 p.
  • Detienne, Marcel, 1972. Les Jardins d'Adonis. La mythologie des aromates en Grèce. Introd. de J.-P. Vernant. Paris, Gallimard. XLVIII-255 p. (Bibliothèque des histoires).
  • Detienne, Marcel, 2007. Les jardins d'Adonis : la mythologie des parfums et des aromates en Grèce ; suivi d'une interprétation de Jean-Pierre Vernant ; et d'une lecture de Claude Lévi-Strauss. Nouvelle éd., augmentée d'un après-propos de l'auteur. Paris, Gallimard, 346 p. (Folio Histoire, 149)
  • Domont, Philippe & Montelle, Edith, 2004. Histoires d'arbres des sciences aux contes. Paris, Delachaux et Niestlé / Office national des forêts. 256 p.
  • Ducourthial, Guy, 2003. Flore magique et astrologique de l'Antiquité. Paris, Belin. 655 p.
  • Ducourthial, Guy, 2014. Petite flore mythologique. Paris, Belin. 246 p.
  • Ducourthial, Guy, 2016. Flore médicale des signatures XVIe - XVIIe siècles. Paris, L'Harmattan, 672 p.
  • Ellacombe H.N., 1878. The plant-lore and garden-craft of Shakespeare. Exeter, the author.
  • Emboden, W.A., 1974. Bizarre plants : magical, monstruous, mythical. Londres. cité par Barrau
  • Folkard, R., 1884. Plant Lore, Legends and Lyrics embracing the Myths, Traditions, Superstitions and Folklore of the Plant Kingdom. XXIV-610 p. W&W 202.
  • Fontana, David, 1994. Le langage secret des symboles. Leur histoire, leur interprétation. Paris, Solar. 192 p.
  • Frazer, James G., 1981. Le rameau d'or. 1. Le roi magicien dans la société primitive. Paris, Robert Laffont. (Col. Bouquins). 1004 p.
  • Frazer, James G., 1983. Le rameau d'or. 2. Le dieu qui meurt. Paris, Robert Laffont. (Col. Bouquins).
  • Frazer, James G., 1983. Le rameau d'or. 3. Esprits des blés et des bois. Paris, Robert Laffont. (Col. Bouquins). 880 p.
  • Frazer, James G., 1981. Le rameau d'or. 4. Balder le Magnifique. Paris, Robert Laffont. (Col. Bouquins). 740 p.
  • Gennep, Arnold van, 1947. Manuel de folklore français contemporain. Paris, A.et J. Picard. 7 vol.
  • Ginzberg, Louis, 1909-1938. The legends of the Jews. 7 vol. à paraître ?, Baltimore, John Hopkins Univ.
  • Ginzberg, Louis, 1997. Les légendes des Juifs. La création du monde, Adam, les dix générations, Noé. Paris, Cerf ; Institut Alain de Rotschild. 336 p.
  • Graves, Robert, 1967. Les mythes grecs. Paris, Fayard. 2 vol. 428 + 446 p. (Coll. Pluriel).
  • Gubernatis, Angelo de, 1878-82. La mythologie des plantes ou les légendes du règne végétal. Reprint Paris, Archè, 1976. 376 p.
  • Iqtedar Husain Farooqi Mohammad, 1992. Plants of the Qur'an. Lucknow, Sidrah Pub. 223 p. Niamatullah Building, Niamatullah Road, Aminabad, Lucknow-226018 India. auteur : Plant Chemistry Division, National Botanical Research Institute, Lucknow-226001.
  • Jensen A.E., 1963. Myth and cult among primitive peoples. Translated by M.T. Choldin & W. Weissleder. Chicago, Univ. of Chicago Press.
  • Levi d'Ancona, Mirella, 1977. The garden of the Renaissance. Botanical symbolism in Italian painting. Firenze, Leo S. Olschki. 608 p. 232 ill. (Arte e archeologia. Studi e documenti, 10).
  • Lieutaghi, Pierre, 1991. La plante compagne. Pratique et imaginaire de la flore sauvage en Europe occidentale. Genève, Conservatoire et jardin botanique. 220 p.
  • Mesnil, Marianne (éd.), 1990. Les plantes et les saisons. Calendriers et représentations. Montpellier, Librairie Sauramps. (Coll. Ethnologie d'Europe). (Revue Civilisations, Institut de Sociologie, Univ. libre de Bruxelles).
  • Kenk Vidal Carmen, 1963. The importance of plants in heraldry. Econ. Bot., 17 : 169-179.
  • Leser, Gérard & Stoehr, Bernard, 1997. Plantes, croyances et traditions en Alsace. Mulhouse, Ed. du Rhin. 253 p.
  • Miller Mary et Taube Karl (eds), 1993. The gods and symbols of ancient Mexico and the Maya. An illustrated dictionary of Mesoamerican religion. London, Thames and Hudson.
  • Mozzani Eloïse. Le livre des superstitions. Laffont / Bouquins.
  • Pomian Krzysztof, 1987. Collectionneurs, amateurs et curieux. Paris, Venise : XVIe-XVIIIe siècles. Paris.
  • Savage, F.G., 1923. The flora and folklore of Shakespeare. VI-420 p.
  • Schöpf, Hans, 1986. Zauberkräuter. Graz, Akademische Druck- und Verlagsanstalt. 175 p.
  • Sébillot, Paul, 1968. Le folk-lore de France. Paris, Maisonneuve-Larose. 4 vol. vol. 1. Le ciel et la terre. 489 p. vol. 2. La mer et les eaux douces. 476 p. vol. 3. La faune et la flore. 541 p. vol. 4. Le peuple et l'histoire avec une table analytique. 499 p. (Ed. originale Paris, Guilmoto, 1904-07).
  • Skira. Natures mortes. Skira.
  • Teirlinck, Is., 1904. Plantenkultus. Reprint 1980.
  • Teirlinck, Is., 1932. Flora magica. De plant in de tsoverwereld. Amsterdam, Uitgeverij W.N. Schors.
  • Teirlinck, Is., s.d. Flora diabolica. Antwerpen.
  • Thompson, C.J.S., 1934. The mystic mandrake. 253 p.
  • Thomson, Margaret H., 1960. Le jardin symbolique. Texte grec tiré du Clarkianus XI. Paris, Les Belles Lettres. 100 p. (Texte byzantin du milieu du XIe (?)).
  • Vickery, Roy, 1984. Plant-lore studies. London, The Folklore Soc. 261 p.
  • Watts, Donald, 2007. Dictionary of Plant Lore. Elsevier / Academic Press. 471 p.