Ouakinthos (Ibn al-Baytar)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Ahlâl kostâ
Ibn al-Bayṭār, Traité des simples
Onobrukhîs


191 - Ouakinthos, HYACINTHE.


Nom accepté : [[]]

[1-164]


  • Ce mot signifie el-hadeky xxx (ou qui a rapport à la prunelle), à ce que prétendent certains traducteurs.
  • DIOSCORIDES, IV, 63. C’est une plante qui a la feuille pareille à celle du bolbos, une tige d’environ un empan, lisse et plus mince que le petit doigt, portant une tête renversée chargée de fleurs pourpres. La racine ressemble à celle du bolbos.
  • GALIEN, livre VIII. La racine de cette plante est bulbeuse, dessiccative au premier degré et froide à la fin du second ou bien au commencement du troisième. On prétend qu’elle retarde la puberté des enfants et empêche la pousse des poils au pubis, si l’on y fait des fomentations avec cette plante mêlée à du vin. Quant au fruit, il est légèrement détersif et astringent ; aussi le donnait-on en potion avec du vin aux ictériques. Il est dessiccatif au troisième


[165]

degré, et tient le milieu entre la froideur et la chaleur.
  • DIOSCORIDES. On prétend que des cataplasmes de la racine avec du vin blanc appliqués aux enfants en retardent la puberté. La racine, prise à l’intérieur, resserre le ventre et provoque l’urine. Elle convient contre les piqûres de phalangium. Le fruit est plus astringent que la racine. Pris avec du vin, il arrête le dévoiement chronique et s’emploie contre l’ictère.

On ne s’accorde pas au sujet de l’hyacinthe. Sprengel en fait l’Hyacinthus orientalis, d’autres en font le Lilium martagon et même le Gladiolus segetum.

Les traducteurs allemands ont mal lu le mot xxx, qui commence ce paragraphe. Sontheimer l’a lu, xxx, et Dietz xxx. Le cheikh Dâwoud va nous prouver qu’il faut, lire xxx ainsi que nous l’avons fait. Il dit: Ce mot en grec signifie « qui ressemble à la pupille,» parce qu’en effet sa fleur a cette ressemblance : xxx xxx xxx xxx xxx. La traduction arabe de Dioscorides nous donne encore comme synonymes xxx xxx, xxx xxx, xxx.