Oseille (Vilmorin-Andrieux, 1904)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Onagre
Vilmorin-Andrieux, Les plantes potagères, 1904
Oxalis

[477]

OSEILLE

Rumex L.

Fam. des Polygonées.


On cultive dans les jardins un assez grand nombre d'espèces différentesappartenant au genre Rumex; toutes sont des plantes vivaces caractériséespar l'acidité de leurs feuilles. Les principales races cultivées dérivent des :Rumex acetosa, R. montanus, R. scutatus, R. Patientia, qui sont tous desplantes indigènes.

On peut compter les diverses oseilles cultivées parmi les plantes qui ont étéle moins profondément modifiées par suite de leur introduction dans lesjardins, car la plupart se distinguent encore à peine de leurs similaires sau-vages, lorsque celles-ci se sont développées dans des conditions favorables àleur végétation.


OSEILLE COMMUNE

Rumex acetosa L.

SYNONYMES : Aigrette, Oseille longue, Surelle, Surette, Vinette.

Noms ÉTRANGERS: ANGL. Sorrel, Sourdock. — ALL. Sauerampfer, Sauerling. — FLAM. et ROLL. Zuring. — DAN. Almindelig syre. — sciai. Syra. — ITAL. Acetina, Acetosa, Erba perpetua.—ESP. Acedera, Agrella.— PORT. Azedas, Azedinha.— RUSSE Chtcháviele. POL. Szczaw. — JAP. Sukampo.


Indigène. — Vivace. — Feuilles oblongues, hastées à la base, à oreilletteslonguement acuminées et dirigées en bas, presque parallèlement au pétiole,qui est assez long, canalicule ; tige fistuleuse, striée, souvent rougeâtre; fleursen grappes terminales et latérales, dioïques. Graine petite, triangulaire, brune,luisante. Un gramme en contient environ 1 000, et le litre pèse 650 grammes :sa durée germinative est ordinairement de deux années. CULTURE. — On peut multiplier l'Oseille par division des touffes, au mois de Mars oud'Avril en laissant om 15 environ entre chaque éclat replanté ; ce procédé est adopté quandon veut, par exemple, former des bordures simplement avec des pieds à fleurs mâlespour éviter la production de la graine qui fatigue toujours la plante. Le plus souventon propage l'Oseille par semis faits au printemps, à la volée ou en rayons distants deo1'1a0 à o"25, et de préférence dans une bonne terre profonde et fraîche. On éclaircitdès que le plant a pris un peu de force, laissant les pieds à o" 15 ou om ao de distancesur les rangs. Deux mois après le semis, on peut commencer à cueillir quelques feuilles.

On récolte parfois l'Oseille en la coupant au couteau ; les maraîchers de Paris, très expertsdans cette culture, préfèrent cueillir feuille à feuille, en ne prenant que celles qui sontdéveloppées ; la production est ainsi plus abondante et plus soutenue que si l'on avait coupéles toutes jeunes feuilles avec les autres.

Une plantation peut durer trois ou quatre ans ; dès que la production se ralentit, il fautavoir recours à un nouveau semis ou à la division des touffes.

CULTURE FORCÉE. — Pour obtenir des feuilles pendant tout l'hiver, il suffit de transplanterdes plants d'Oseille sur couche chaude ou de poser sur une planche d'Oseille en culture,des châssis que l'on chauffe au moyen de réchauds de fumier frais disposés dans des sentierscreusés autour des coffres. On procédera donc ainsi : dès le mois de Novembre, on lèveraen mottes des vieux pieds d'Oseille que l'on placera côte à côte, dans un endroit quelconquedu jardin et que l'on couvrira, durant les fortes gelées, avec des paillassons. Ces touffes serontdivisées en petits éclats que l'on placera les uns à côté des autres, en lignes espacées deOm l o à 0m 15.


[478]

On peut commencer à cueillir au bout d'une dizaine de jours et continuer pendant unepartie de l'hiver. — Pour prolonger la récolte, on peut établir une autre couche lorsque lapremière est sur le point de ne plus produire.

USAGE. — On emploie beaucoup les feuilles d'Oseille, cuites, soit comme légume à lafaçon de l'Épinard, soit à la préparation de soupes.


OSEILLE LARGE DE BELLEVILLE.

SYNONYME : Oseille blonde.

Noms ÉTRANGERS : ANGL. Large-leaved french sorrel. — ALI.. Breitblättriger Belleville Sauerampfer.


L'Oseille large de Belleville ou O. blonde, est de beaucoup la variété la pluscultivée de l'Oseille commune; c'est même à peu prés la seule que plantent lesjardiniers et cultivateurs des environs de Paris. Elle diffère de l'Oseille sauvage-par la plus grande ampleur de ses feuilles, comme aussi par leur teinte d'unvert plus pâle. Elle se reproduit très bien par le semis. Les maraichers en font des culturesextrêmement étendues, pour l'approvi-sionnement des marchés.

Oseille blonde à large feuille.ibid. au sixième. Oseille large de Belleville.RM. au sixième.

OSEILLE BLONDE A LARGE FEUILLE.

SYNONYME: O. très large de Lyon.

Nom ÉTRANGER: ANGL. White large-leaved sorrel.


Cette variété se fait remarquer par la largeur et l'ampleur de ses feuillesblondes, qui dépassent encore sensiblement la taille de celles de l'O. de Belle-ville. — L'O. blonde à large feuille peut être considérée comme une améliora-tion de l'ancienne Oseille de Virieu, excellente race blonde et très hâtive, maisqui était loin d'égaler la nouvelle variété au point de vue de la dimensiondes feuilles et ele l'abondance du produit.

On a encore recommandé :

L'O. à feuille de laitue, à feuilles amples, arrondies, d'un vert très blond.

L'O. blonde de Sarcelles, se distinguant de celle de Belleville par sa feuille plusallongée et son pétiole complètement vert, sans teinte rouge. Il existe aussi une Oseille à feuilles panachées.

Toutes ces variétés, en somme, diffèrent fort peu les unes des autres, et par lesemis reviennent plus ou moins complètement à l'O. large de Belleville, si on neprend pas soin de faire une sélection sévère quand on veut en récolter de la graine.


[479]

OSEILLE ÉPINARD

Rumex Patientia L.

SYNONYMES : Patience, Épinard immortel, Epinard perpétuel, Choux de Paris, Doche,Dogue, Parelle, Parielle.

Noms ÉTRANGEIIS : ANGL. Patience dock, Garden or Herb patience, Monk's rhubarb.ALL. Euglischer Spinat,Ati inter-Sp.— riAD►. Blijvende spinazie. — n a.x. Engelsk spinat.st tin. Spenat syra. -- ITAL. Lapazio, liombice. — ESP. Romaza, Acedera espinaca. Espinaca perpetua. — rota. Labaça. — RLSSE Chtchiiviele schpinàte. Pnr.. Szczaw szpinakowy.


Indigcoe. — Vivace. — Feuilles minces, planes, ovales-lancéolées, acumi-nées, contractées brusquementen un pétiole long et canaliculeen dessus. 'fige de V" 50 à2 mètres, dressée, cannelée, àrameaux ascendants; Beurs engroupes fournis, Formant ausommet de la tige une paniculerameuse assez serrée.

La graine est triangulaire, d'unbrun pale, beaucoup plus grosseque celle de l'Oseille commune.Un gramme en contient 1150,et le litre peso 620 grammes ;sa durée germinative est dequatre années.

L'Oseille épinard est beau-coup moins acide que les autresespèces; mais, par contre, elleest extrémement productive, eta l'avantage de commencer àdonner des feuilles à la sortie de l'hiver, au moins huit à dix jours avant toutesles autres. Elle se cultive exactement comme FO. commune.


OSEILLE VIERGE, OSEILLE STeRILE (Rumex Montanus Dase. ; R. arifolius ALL.).(ANGL. Maiden sorrel ; ALL. Mädchen-Ampfer ; SmID. Jungfru-sera ; ITAL. Acetosavergiue ; RUSSE Górny tchàvel).


Plante vivace à feuilles ovales-oblongues, hastées à la base, presque lisses, d'unvert assez intense, à oreillettes courtes, presque arrondies-obtuses ou brièvementacuminées et dirigées en dehors; pétioles colorés de rose à la base; tige semblableà celle de l'Oseille commune ; fleurs dioïques, ordinairement stériles.

Cette espèce donne des feuilles un peu plus grandes que celles de l'Oseillecommune et moins acides; elle est lente à monter. Comme les fleurs en sont dioïques,on peut, de même qu'avec l'O. commune, en faire des bordures tout à fait stériles,en ne plantant que des pieds à fleurs mâles.

On distingue deux races de cette oseille : l'O. vierge commune ou ét feuilles vertes,et celle à feuilles cloquées, dont les feuilles sont plus grandes, minces, très cloquées,et marquées de petites taches rouges sur la nervure médiane et les nervures prin-cipales, à la face inférieure des tiges.

Le type sauvage de l'Oseille vierge, le Rumex arifolius, se rencontre fréquem-ment en France à l'état sauvage. Il est surtout commun dans les forêts de sapinsdes régions montagneuses élevées du Centre et de l'Est.


[480]

OSEILLE DES ALPES, OSEILLE DES PYRÉNÉES (Rumex alpines L.). — Espèce it feuilles molles, ridées, réticulées, et caractérisée surtout par l'ampleur de la gainedes feuilles. Cette plante ne paraît présenter, comme légume, aucune qualité quel'Oseille épinard ne possède encore à un plus haut degré.


OSEILLE D'ABYSSINIE (Rumex abyssinicus JACQ.). — C'est une oseille à petites feuilles pointues et lancéolées, assez peu productive, du reste. Il se peut qu'elle soitintéressante pour les pays tropicaux, mais sous notre climat elle ne mérite certaine-ment pas, par son produit, d'être cultivée.


OSEILLE RONDE, PETITE OSEILLE (Rumex scutatus L.). (Arroi.. French sorrel ; ALL. Römischer Sauerampfer; ITAL. Acetosa romana; RUSSE Rimsky tchavel).

Plante vivace d'un aspect très particulier, qui ne peut se confondre avec aucuneautre oseille. Tiges grêles, le plus souvent couchées, garnies de petites feuillesd'un vert glauque ou grisâtre, ordinairement arrondies ou en coeur; fleurs herma-phrodites et unisexuées réunies sur la même plante, en épis. Les feuilles de l'O. ronde sont extrêmement acides ; le principal mérite de laplante est de résister très bien à la sécheresse. On la cultive principalement commeoseille d'été.