Noms des plantes en créole

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Introduction

  • Voir Wikipédia, qui montre la complexité de la situation.

La définition et la description de ce qu'est un créole fait l'objet d'interprétations diverses, en fonction de la position de l'observateur.

Un créole nait d'une situation de diglossie entre la langue d'une population locale ou immigrée (par l'esclavage ou non) et la langue de la puissance dominante. On peut distinguer :

  • le pidgin, langue simplifiée utilisée pour la communication entre personnes dont ce n'est pas la langue maternelle.
  • le créole, langue transmise comme langue maternelle, et essentiellement parlée ; il coexiste habituellement avec une langue "officielle" et écrite, avec laquelle il entretient de nombreux rapports. On peut même dire que ce sont deux langues siamoises, ou correspondant à deux registres de langue. En effet, les mots désignant des realia sont tous créoles. La plupart des locuteurs sont quasiment bilingues.
  • quand un créole devient une langue écrite et utilisée par les institutions, il devient une langue à part entière. Ce fut le cas de l'anglais au Moyen-Age, et de l'afrikaans aujourd'hui.

D'ordinaire, un créole a une grammaire qui provient de la langue dominée, et un vocabulaire qui provient en bonne partie de la langue dominante.

Notation des créoles

La perception des créoles est une question politiquement sensible. Deux positions se distinguent :

  • on peut noter un créole dans le système phonétique et graphique de la langue dominante ; il s'apparente alors à une forme régionale de cette langue.
  • on peut au contraire adopter un système autonome à base phonétique. Ce système est promu par ceux qui veulent donner au créole un statut de langue à part entière. Il est renforcé par l'usage de lettres étrangères à la langue dominante, par exemple k au lieu de c.
  • quand un créole n'a pas fait l'objet d'une normalisation de sa forme écrite (puisque c'est une langue parlée), le mieux est d'utiliser une transcription phonologique.

Dans les faits, ceux qui notent des noms de plantes créoles ont rarement le bagage linguistique suffisant, et le résultat est incohérent. On trouve dans les listes soit des noms de français régional créolisés, soit écrits en français et présentés comme créoles.

Sur Pl@ntUse, nous les présentons tels qu'ils sont donnés par les sources.

Références