Navet (Vilmorin-Andrieux, 1904)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Moutarde de Chine
Vilmorin-Andrieux, Les plantes potagères, 1904
Nigelle

[434]

NAVET

Brassica Napus I..

Famille des Crucifères.

SYNONYMES : Gros navet, Grosse rave, Navau,Navet turreps, Rabiote, Rabioule, Rave plate,Tornep, Turneps, Turnip.

Noms ÉTR.: ANGL. Turnip.— ALL. Herbst-Rübe, Stoppel-Rübe,Wasser-Rübe,Weissrübe. FLAM. et noLL. Raap. — ScâD. Vinter refva. — DAN. Roe. — ITAL. N'avoue, Rapa.ESP. et PORT. Nabo. — RUSSES Niémetskaia riépa, Brykva. — POL. Karpiel, Brukiew.I.0 . Kabura.


Origine incertaine. — Bisannuel. — Le Navet est cultivé depuis une trèshaute antiquité. II ne parait pas douteux qu'il soit originaire de l'Europe oude l'Asie occidentale ; mais sa patrie précise est inconnue. Racine renflée etcharnue, de forme variable suivant les races, cylindrique, conique, piriforme,sphérique ou aplatie, de couleur également très variable, blanche, jaune,rouge, grise ou noire, à chair blanche ou jaune, quelquefois plus ou moinssucrée, d'autres fois piquante et un peu âcre. Feuilles oblongues, générale-ment Ivrées, et, vers la base, divisées jusqu'à la nervure médiane, quelque-fois oblongues-entières, toujours d'un vert franc et plus ou moins rudes autoucher. Tige florale lisse, ramifiée ; fleurs jaunes en épis terminaux, faisantplace à des siliques longues et minces, cylindriques, acuminées, contenantchacune de 15 à 25 graines sphériques, très petites, d'un brun rougeâtre,quelquefois presque noires. Ces graines sont au nombre de 150 à 700 dansun gramme, et pèsent en moyenne 670 grammes par litre; leur durée ger-minative est de cinq années.

Les races de navets sont excessivement nombreuses ; nous devrons nousborner à énumérer celles qui sont le plus en usage en France, avec quelques-unes des meilleures variétés étrangères.

CULTURE. — Le Navet est essentiellement une plante d'automne ; la principale récolte s'enfait toujours à l'arrière-saison, l'époque du semis variant seulement de quelques jours,suivant la précocité des différentes variétés. Aux environs de Paris, on sème les navets lesplus tardifs du 25 Juin au 25 Juillet, les variétés les plus hâtives du 25 Juillet au 25 Août ;passé cette date, on peut encore semer jusque vers la mi-Septembre des navets très hâtifspour produire des racines à demi-grosseur à la fin de la saison et même au printemps, carles navets incomplètement formés passent assez aisément l'hiver en pleine terre avec unecouverture de feuilles sèches ou de paille.

La culture d'automne du Navet n'exclue pas cependant celle de printemps, car, ainsi qu'on leverra plus loin, on peut obtenir d'excellents navets soit à l'aide Je la chaleur artificielle, soitsimplement à froid sous châssis, ou même en pleine terre et toujours avec des variétés hâtives.Nous allons décrire, aussi brièvement que possible, ces différents modes de culture :

CULTURE FORcéE. — On sème sur couche chaude recouverte de o" zo de terreau, de Janvieren Février. Le semis se fait soit très clair à la volée, soit en creusant avec le doigt un trou de ol de profondeur, dans lequel on place deux ou trois graines. Pour gagner du temps etobtenir un semis régulier, les maraîchers se servent d'un cadre de bois de la dimension inté-rieure d'un châssis et formé de lattes transversales sur lesquelles ils fixent r t o bouchons ; cetappareil appliqué sur le terreau fait d'un seul coup r ro trous régulièrement espacés de one ro.

Après la levée, on éclaircit en laissant entre chaque plant quelques centimètres , ,arte-ment. Une des plus importantes précautions à prendre dans la culture forcée ,l Navetconsiste à donner beaucoup d'air, surtout au moment de la formation (les racines, car, cequ'elles redoutent par-dessus tout, ce n'est pas le froid, mais la chaleur et les coups desoleil, qui les durcissent et les font monter à graine. Cependant, pendant les fortes gelées et


[435]

surtout par les nuits glaciales, on couvrira de paillassons pour que l'air froid n'atteigne pasdirectement les plants, en ménageant toutefois pendant le jour un passage à l'air, en soule-vant un peu les châssis. Les arrosages doivent être nuls ou à peu près au début ; une quin-zaine de jours après la levée, on peut commencer à donner de légers bassinages avec del'eau douce si le terrain est sec. En Février-Mars, on arrose plus souvent et d'autant plusabondamment qu'il fait plus chaud et que l'on approche de la maturité des racines.

Certains jardiniers sèment aussi des navets sur les couches préparées en Janvier pourd'autres légumes forcés, notamment avec des Carottes ; mais ils donnent d'abord tous leurssoins aux carottes, qui ont plus de valeur, sans tenir compte des accidents dont peuventsouffrir les navets.

Dans les premiers jours d'Avril, on peut commencer à récolter les navets les plus avancés,semés à la mi-Janvier et continuer la récolte pendant trois semaines environ. Chaque châssispeut fournir six à sept bottes, soit Io à 12 kilogr. de racines. On peut aussi semer de Février en Mars, soit sous châssis et sur de vieilles couches,notamment celles ayant produit des Laitues, soit aussi sous châssis froid en pleine terre ; larécolte succédera aux produits des premières saisons.

Pour ces diverses cultures, on emploie à peu près exclusivement le Navet ir forcer demi-Joug blanc, le N. de Milan rouge et le N. de Milan blanc.

CULTURE DE PRINTEMPS. — A partir du 15 Mars, on ait des semis en pleine terre, et, en lesrenouvelant à peu près tune fois par mois, on peut s'assurer une succession ininterrompuede produits jusqu'à l'arrivée des navets de saison.

On sème habituellement le Navet à la volée, en planches, à raison de 30 à 5o grammes hl'are; cependant l'éclaircissage, les binages et toutes les opérations de la culture sont plusaisés lorsqu'on le sème en rayons, qu'on espace alors de o' 15, en éclaircissant à om Io surla ligne. — On emploie pour ces semis de pleine terre les mêmes variétés hâtives déjà dési-gnées, ainsi que les suivantes qui, par leur précocité moyenne, précèdent celles à semerd'automne :Navels des Vertus longs et rond, N. blanc rond de Jersey, N. blanc rond d'Epernay,N. blancs el ronges plats bdtiR, etc.

CULTURE D'AUTOMNE. -- C'est de la fin de Juillet au 15 Septembre que l'on sème les navetsh conserver l'hiver. Sur un terrain préalablement plombé, on sème très clair, à la volée ouen lignes espacées de 0"' 15 LI O'"20, et l'on recouvre légèrement de terre ou de terreau, ouplus simplement on enterre les graines au rsteau. On éclaircit les plants de manière à laisserentre eux environ o'n o d'écartement.

CULTURE EN PLEIN CHAMP. — Cette culture se fait ordinairement en récolte dérobée surcéréale déchaumée à l'extirpateur ou au scarificateur. On sème à la volée à raison de 3 à6 kilog. de graine à l'hectare ; le semis fait en lignes écartées de om 20 à o"',o, avec éclair-cissage laissant les plants à 0"'10 ou o'" —o sur les lignes suivant les variétés, exige moitiémoins de graine.

A peine levés, les navets sont exposés aux attaques des attises, leurs plus redoutablesennemis, et ceux qu'il est le plus difficile de combattre. Quelquefois ces insectes sont causequ'il faut renouveler le semis deux ou trois fois. Dès que les navets sont bien levés et qu'ilsont quelques feuilles, on doit commencer les éclaircissages, et les continuer à plusieursreprises jusqu'à ce que les plantes soient définitivement placées. Des arrosages fréquents etabondants sont nécessaires si le temps est chaud et sec ; car, pour que les navets soient debonne qualité, il faut qu'ils n'aient pas éprouvé de temps d'arrêt dans leur végétation ; deplus, c'est un excellent moyen d'éloigner les altises, qui redoutent l'humidité.

La récolte a lieu avant les froids. — En général, on n'attend pas, pour consommer lesnavets, qu'ils aient acquis tout leur développement ; pris à moitié ou aux trois quarts deleur grosseur totale, ils sont plus tendres, plus délicats et de conservation plus facile.

Conservation. — En Novembre, on arrache les racines et on les débarrasse de la terre sansles laver ; puis on les coupe à la base du collet pour empêcher la pousse des feuilles au prin-temps, ce qui aurait pour effet de les rendre creux. Ainsi préparés, on les abrite pendant l'hiverdans une cave saine ou dans un silo peu profond ; ou bien encore, on creuse simplementun trou dans une partie saine du jardin et on les y dépose en les recouvrant de terre et enménageant sur le côté une ouverture permettant de s'approvisionner pendant tout l'hiver.On bouche cette ouverture, pendant les fortes gelées, au moyen d'un tampon de paille.


[436]

ENGRAIS. — Le Navet est très sensible à l'action des engrais ; néanmoins, c'est une plantequi donne des rendements satisfaisants sans fumure spéciale, cultivée en récolte dérobéeaprès la moisson.

Nous indiquons ci-après une formule d'engrais chimiques qui permet d'obtenir une sur-production de navets en grande culture, dans des terres déjà riches en humus :

Superphosphate de chaut 57o kil. Chlorure de potassium ...................................... 250 —..............par hectare. Nitrate de soude. . .. . . . zoo —

Ce dernier produit devra être répandu en couverture après la levée, et lorsque le temps seraà la pluie.

Dans le jardin potager, la culture du Navet demande un terrain substantiel, mais léger etfumé de l'année précédente.

INSECTES NUISIBLES ET MALADIES. — Parmi les principaux ennemis du Navet, et ils sont nombreux, nous citerons :

I° Les Attises ou Puces de terre (Pbyllotreta), dont il existe plusieurs espèces toutes aussinuisibles les unes que les autres aux Crucifzres; elles dévorent les jeunes semis. On protègeces semis en répandant sur le sol de la chaux vive, de la suie, et surtout du superphosphatede chaux à raison de 6 kilog. à l'are. On conseille aussi d'arroser le semis avec une solutionde sulfate de fer (I kilog. par Ioo litres d'eau), ou de répandre au moment de la levée desgraines de la grosse sciure de bois imprégnée de nicotine à 15 o/o. zo Les Otior/.ynques, notamment l'Otiorlp'ucbus teuebricocus et 1'O. pecipes, petit coléop-tère de la classe des charançons, rongent les jeunes pousses (Même procédé de destructionque pour l'altise).

" Le Charançon du navet (Ceutorvochus contractus) ronge les fleurs au printemps, et lafemelle pond des oeufs dans les siliques, dont les graines sont ensuite dévorées par les jeuneslarves. — Un autre charançon du mème genre, le Ceutorynchus sulcicollis, détermine, enpondant ses oeufs au collet des plantes, l'apparition d'excroissances connues sous le nom de« gales du navet ». Même moyen de destruction que pour les précédents ; mais le mieuxencore serait de cesser pendant quelques années la culture de crucifères.

4" Les chenilles des Piérides í Pieris hrassicc), (P. uapi, P. rajurl dévorent avidement lesfeuilles du Navet ; il en est de même des chenilles de Maruestra, Plusia gaurma. Dans certaines localités, les chenilles de la Plulella cruciferarum abondent et vivent dansdes toiles sur la face inférieure des feuilles, qu'elles criblent de trous. Pour combattre ces différentes chenilles, on se sert de deux planchettes de la dimensiond'environ deux décimètres carrés et munies de poignées ; on écrase les insectes en pressantles feuilles garnies de chenilles entre ces deux planchettes. — Les cendres de bois et surtoutle superphosphate de chaux en poudre répandus le matin à la dose de 5 kilog. à l'are, lorsquela rosée n'a pas encore tout à fait disparu ou après un léger arrosage, donne paraît-il d'ex-cellents résultats.

° La Tentbrzde du navel (Albali.t spivarum) est souvent très redoutable ; il lui arrive dedétruire en quelques jours des champs entiers.

Contre la Tentbrede du navet, les chenilles de Mainestra, de Plusia gamma et de Plutellacrucijerarrun, on préconise des pulvérisations, sur les feuilles attaquées, avec une émulsionde savon noir (400 gr.), de pétrole ( loo gr.) et d'eau (1 kil. ;ou). L'Escargot, la Limace, le Ver gris, la Noctuelle du chou causent également des dommages,mais à un degré moindre que les insectes cités précédemment.

Le Navet est assez fréquemment attaqué par le Plasrnodiophora brassica', cryptogame quidétermine la « hernie du chou » (Voir pour le traitement, page 1 13). La maladie connue sous le nom de « rouille blanche», et qui affecte les feuilles, estdéterminée par le Cystopus candidas. On arrête sa propagation en arrachant pour les brûlerles sujets atteints, qui ne sont ordinairement jamais nombreux au début de la maladie.

USAGE. — On mange la racine du Navet, cuite et accommodée de diverses manières. On peut aussi, au printemps, faire usage des jeunes pousses, surtout quand elles se sont déve-loppées à l'obscurité : elles fournissent ainsi un légume très délicat, analogue au produitdu Brocoli asperge (Brocoli branchu).


[437]

Navets longs.


NAVET A FORCER DEMI-LONG BLANC.

SYNONYMES : Navet de Croissy hâtif, N. de six semaines.

Non TRANGER: ANGL. Half long white forcing turnip.


Très jolie variété intermédiaire parla forme entre le N. des Vertus pointu et leNavet marteau, mais plus lisse, moins feuillue et plus hâtive que l'un et l'autre. C'est, par excellence, une race à forcer et celle qui au printemps réussit lemieux semée sous châssis ; elle a le feuillage très découpé, léger, et se formetrès rapidement. Un de ses grands mérites, c'est de monter à graine moinsfacilement que les autres pourvu que la végétation en soit poussée activement.

N. des Vertus pointu. Rèd. au cingmcimc. Navet a forcer demi-long blanc. Réd. au cinquième. N. des Vertus marteau. ßéd. au cinquième.

NAVET DES VERTUS POINTU.

SYNONYMES : Navet long blanc forme de carotte, N. corne-de-cerf, N. long de Croissy.

Nous Á:TRANOERS : ANGL. White long pointed Vertus turnip.ALL. Weisse lange spitze Vertus Rübe.


Racine d'un blanc pur, cylindrique, se terminant en pointe aiguë, assezsouvent courbée ou contournée, de Om 16 à 0"'20 de longueur sur 0'1'04 à 0" 05environ de diamètre; sortant à peu près d'un quart hors de terre. Chair blanche,très tendre, sucrée ; peau très lisse et d'un blanc pur, mat, non seulement enterre, mais même au collet. Feuilles petites, d'un vert foncé, nombreuses,profondément divisées, formant un bouquet assez touffu. Cette variété réussit bien clans les terres légères, fraîches et profondes. Elle secultive beaucoup dans les environs de Paris pour l'approvisionnement des halles.


NAVET DES VERTUS RACE MARTEAU.

SYNONYMES : Navet demi-long de Clairfontaine, N. Bouttois, N. de Paris, N. toupie.

Nous ÉTRANGERS : ANGL. Mali long early white Vertus turnip or Jersey navet.ALL. Frühe halblange stumpfe Vertus Rübe. — HOU. Lange witte Fransche raap.

Racine blanche, presque cylindrique, mais renflée à la partie inférieure, quiest tout à fait obtuse, longue de 0°' 12 à 0"16, avec un diamètre de 0m 04 ausommet et de 0m05 dans la partie renflée. Chair blanche, très tendre et sucrée.


[438]

Feuilles nombreuses, relativement courtes, divisées jusqu'à la côte centraleen lobes arrondis, d'un vert foncé et luisant.

Le N. des Vertus race marteau est la variété potagère par excellence ; c'estcelle que les maraîchers font le plus généralement, et il est rare qu'on n'en •trouve pas à la halle de Paris en n'importe quelle saison. En pleine terre, cenavet se forme en deux mois ou deux mois et demi, et c'est aussi l'un de ceuxqui se prêtent le mieux à la culture forcée. Comme les radis, il devient creuxsi on le laisse trop grossir; on le récolte donc d'ordinaire aux deux tiers de sacroissance, surtout en vue de sa conservation pendant l'hiver.

Le Navet hâtif de Morlot, un peu plus hâtif que le N. des Vertus Lace marteau.donne par contre des racines de forme moins régulière.


NAVET MARTEAU A COLLET ROUGE.

SYNONYME : Navet de Champigny.

Nom ÉTRANGER : ANGL. Half long red top Vertus turnip.


Au point de vue de la culture et du produit, ce navet est exactement l'équi-valent du N. des Vertus race marteau. Il n'en diffère que par la coloration enrouge violacé de la partie non enterrée de sa racine qui lui donne un aspectagréable et peut, à mérite égal, le faire préférer à la variété blanche.


NAVET PETIT DE BERLIN.

SYNONYMES : Navet de Teltau, N. de Teltow, N. de Belle-Isle.

Nous ÉTRANGERS : ANGL. Small Berlin or Teltow turnip.— ALL. Teltauer Bâtie,Märkische R., Kleine Märk'sche R.


Racine complètement enterrée; conique ou piriforme, courte et petite,mesurant de 0m06 à OmO8 de long sur Om04 de diamètre au collet, d'un blancgrisâtre. Chair très sèche sans être dure, sucrée et presque farineuse. Feuillestrès petites, à lobes arrondis, ne dépassant pas 011312 à Om15 de longueur,tombant sur terre et se desséchant lorsque la racine est bien formée.

Le N. petit de Berlin est précoce, et réussit très bien dans les terres légèreset sablonneuses. Sa saveur diffère tout à fait de celle des autres navets ; elleest plus douce et plus sucrée, et la chair est presque farineuse au lieu d'êtreaqueuse et fondante. Les racines, arrachées et enterrées dans du sable demi-sec,peuvent se conserver tout l'hiver et même très avant dans l'année suivante.


[439]

NAVET DE FRENEUSE.

SYNONYMES : Navet Mehunois d'hiver, N. de Fontenay, N. de vignes.


Racine complètement enterrée, fusiforme, à peau rugueuse, d'un blanc gri-sâtre, garnie de radicelles assez nombreuses, s'amincissant à partir du colletcomme une racine de salsifis, mesurant 0.12 à 0.15 (le longueur sur 0'°03 ouau plus 0.04 de diamètre au collet. Chair blanche, sèche, sucrée, très ferme.Feuilles petites, courtes, très divisées, d'un vert foncé, formant une rosettecomplètement appliquée sur terre.

Le N. de Freneuse se cultive aux environs de Paris en plein champ, dans desterres un peu maigres ou graveleuses. Il réussit mieux dans un solde ce genreque dans les terres fortes, où il lui arrive souvent de se déformer. C'est le plusestimé des navets secs.

Le Navet de Jargeau et le Navet de Rougemont (ce dernier très estimé auxenvirons de Pithiviers) sont de petits navets secs qui ne diffèrent pas sensiblementdu N. de Freneuse. Le navet cultivé et estimé dans le Charollais sous le nom de Navet de Beauberyest une race bien rustique, à chair sèche mais très parfumée, et qui nous semble assezvoisine du N. de Freneuse.


NAVET BLANC DUR D'HIVER.

Noms i rnAaucns: ANGL. White liard)winter turnip. — ALI.. Weisseharte \Vinler-Itühe.


Racine de forme conique,blanche, bien nette et presquecomplètement enterrée ; chairblanche, ferme et très sucrée,d'excellente qualité ; feuillagelyre, ample et abondant. Le N. blanc dur d'hiver n'ap-partient pas précisément à lacatégorie des navets tardifs : sondéveloppement est au contrairetrès rapide ; mais c'est surtout.un navet d'arrière-saison quipeut se semer tard pour se ré-colter tard. Sa racine peut titrelaissée en terre pendant unebonne partie de l'hiver.

Navet blanc dur d'hiver jlí.d. ail 611,166,1e).

NAVET DE VIARMES.

Noii 1 TR.ANGEt : Red top Wiarmes turnip.


Racine conique, lisse, en forme de carotte blanche demi-longue, avec uncollet rose violacé de 0.02 à 0'°03 de hauteur; feuillage vert et ample: chairblanche, ferme. demi-sèche. Cette variété, un peu plus courte et plus hâtive que le N. rose du Palatinat,se trouve assez fréquemment sur le marché de Paris et se cultive surtout pourla consommation d'hiver; mais on peut également, surtout dans les potagersfrais et bien arrosés, l'obtenir dès la fin de l'été et pendant tout l'automne.


[440]

NAVET GRIS DE ØORIGNY.

SYNONYMES : Navet de Martet, N. Mannetot, N. Maltot.


Racine très longuement ovoïde, sortant de terre de Om02 à 011103 seulement, longue de Om 15 à 0°' 18 sur 0m05 de diamètre à l'endroit le plus renflé, vers le quart ou le tiers de la longueur ; peau assez lisse, gris de fer ou ardoisée. Chair blanche, assez tendre et sucrée. Feuillage moyen, demi-dressé, d'un vert franc. Le N. gris de Morigny est assez précoce ; c'est une bonnevariété potagère. Fait un peu tardivement, il peut se con-server en terre assez avant dans l'hiver au moyen d'unecouverture de paille ou de feuilles sèches.

Navet jaune long. Réd. au cinquième.Navet gris de Morigny.Réd, an cinquiéme. Navet noir long.141d. au cinquième.

NAVET NOIR LONG.

SYNONYMES : Navet noir d'Alsace, N. de Chiroubles, N. de Flachère.

NOMS rTRANGERS : ANGL. Black long turnip. — ALL. Schwarze lange mittelfrühe Rübe.


Racine très allongée, fusiforme, nette, à peu près complètement enterrée,(le Om15 à Om20 de long sur O'05 ou Om06 de diamètre au collet; peau noire,aussi foncée que celle d'un radis d'hiver. Chair blanche ou blanc grisâtre,sèche, ferme et sucrée. Feuilles d'un vert foncé et luisant, assez fortes, dressées.

Le N. noir long est une variété assez précoce ; semé seulement dans lecourant d'Août, il se conserve très bien pour l'hiver.

Le procédé, de conservation que nous venons d'indiquer en parlant du N. grisde Morigny s'applique aussi parfaitement au N. noir long. Il convient dureste généralement à tous les navets dont la racine s'enfonce profondémentdans le sol, et particulièrement à ceux dont le collet s'élève peu au-dessusde la surface de la terre et dont les feuilles sont plutôt dressées qu'étalées. Il'permet de n'arracher les navets qu'au fur et à mesure des besoins.


NAVET JAUNE LONG.

Noms r TRANGERS : (AM.) Long yellow turnip. — ALL. Gelbe lange Ottersberger Rübe.


Racine complètement enterrée, nette, lisse, régulière, uniformément aminciedepuis le collet jusqu'à la pointe, d'une couleur jaune un peu terne ; la lon-gueur ne dépasse pas habituellement Om 15 à 0m 18, et le diamètre au collet estd'environ Omo! à Om06. La chair est jaune dans toute son épaisseur, fine, assez


[441]

ferme, sucrée et d'une saveur agréable. Feuillage demi-dressé, assez découpéet d'un vert remarquablement foncé.

Le N. jaune long est un peu tardif, mais c'est une excellente race potagère,de très bonne qualité et se conservant bien.

C'est assurément à tort, qu'à Paris, les navets à chair jaune sont moins estimésque les autres. On s'y figure que la couleur jaune est liée, dans les navets, àune saveur forte et amère, ce qui est loin d'ètre exact, car il se trouve dansles navets jaunes des races à chair très moelleuse et d'un goût très délicat,tout comme dans les variétés à chair blanche. Toutefois, la prévention existe,quelque mal fondée qu'elle soit, et les cultivateurs qui travaillent pourl'approvisionnement du marché de Paris sont forcés d'en tenir compte.


NAVET DE MEAUX.

SYNONYME : Navet corne-de-buf.

Noir ÉTRAxGEa: ANGL. Cour horn or Long white Meaux turnip.


Hacine très longue, cylindrique, mais terminée en pointe et très souventcontournée ou courbée, sortant de terre de 0"' 06 à 0'" 08, longue de 0"'30 à On' 40avec un diamètre de O'06 à 0n'O8. Toute la portion enterrée de la racine estblanche ; la partie hors (le terre est tantôt couleur crème, tantôt teintée de vertpâle. La chair est blanche, serrée, demi-sèche, assez sucrée. Feuilles moyennes,Ivrées, nombreuses, dressées ou demi-dressées (Voy. la fig., page suivante).

Le N. de Meaux est une variété très productive ; il se cultive principalementdans son pays d'origine pour l'approvisionnement de la halle de Paris vers lafin de l'hiver. Pour le conserver jusqu'à cette époque, les maraîchers de Meauxretranchent le collet peu de temps après la récolte, et rangent les racines dansdes fosses, oh ils les recouvrent de sable. Pendant le courant de l'hiver, ils lesapportent au marché, en bottes, et, comme les racines sont privées de leursfeuilles, ils les attachent ensemble au moyen d'un lien de paille passé autravers de la racine près de son sommet.

Les deux variétés suivantes sont plus généralement cultivées comme racinesfourragères, elles constituent néanmoins un bon légume lorsqu'on les consommejeunes et encore tendres.


NAVET GROS LONO. D'ALSACE.

SYNONYMES : N. gros de Berlin, N. de campagne, N. long blanc d'automne à collet vert,N. de Vovincourt.

NOMS ÉTRANGERS : ANGL. White or long green'l'ankard turnip.— ALL. Ulmer langeweisse grünköpfige Rübe, Grünköpfige filmer H.


Hacine à moitié hors terre, presque cylindrique dans cette portion et régu-lièrement amincie dans celle qui est enterrée, blanche en terre et verteau-dessus, longue d'environ 0'"30 à O'"35 sur O'"07 ou 0'08 de diamètre.Chair blanche, tendre, assez aqueuse. Feuilles grandes, demi-dressées, d'unvert. franc (Foy. la fig. à la page suivante).

Le N. long d'Alsace atteint un volume considérable; il est plutôt cultivé pourla nourriture des animaux, mais, pris jeune, il n'est pas non plus à dédaignercomme navet potager. Dans la grande culture, on le sème en Juillet, et l'onen obtient des rendements presque aussi considérables que des grandes racestardives, Navets de Norfolk et autres, qui doivent se semer dès le mois de Juin.


[442]

NAVET ROSE DU PALATINAT.

SYNONYMES : Rave rose longue de Brest, Navet long à collet rose de Verdun,N. long rouge d'automne.

Noies >íTR.:.ANGL. Long red Tankard turnip.— ALL. Ulmer lauge weisse rotköpfige R..Rotköpfige Bamberger 13übe.


Cette variété présente une grande analogie avec le N. long d'Alsace; elle s'endistingue en ce que la partie hors de terre de sa racine est d'un rouge un peuviolacé au lieu d'être verte. Elle est aussi, dans son ensemble, un peu plusrenflée que celle du N. long d'Alsace. De même que ce dernier, le N. rose duPalatinat est plutôt cultivé comme fourrage que comme plante potagère.

Il est répandu et estimé dans toute l'Europe centrale, depuis la Polognejusqu'en Angleterre ; mais c'est en France qu'on en trouve les races les plusrégulières au point de vue de la forme et de la couleur. Les races étrangèresont en général les racines trop courtes, en forme de toupie, et la partie horsde terre trop pâle, plutôt rose ou lilacée que franchement rouge.

Le Navet-rave de Bresse n'en est qu'une race tardive et allongée.

Sous le nom de Navet blanc Ttuikarvl a collet rouge, ou de N. (Urbi/. les Alle-mands cultivent une race de N.-du Palatinat un peu plus courte que la nôtre.

Il existe encore plusieurs autres variétés longues de navets potagers, d'un méritemoins grand ou d'une culture plus restreinte que les précédentes, on les trouveramentionnées dans la liste que nous donnons à la fin de cet article.

Navet gros long d'Alsace.Had. au


[443]

Navets ronds ou plats (Navets-Raves).

(Dans plusieurs régions, et notamment dans le Midi, on donne le nom de Raves à tousles navets de forme arrondie ou aplatie. — Il est à remarquer que pour les Radis, c'est.au contraire, aux variétés à racines longues que l'on applique cc m(nne nom de Raves.)


NAVET BLANC PLAT NATIF.

Noms ÉTRANGERS : (Am.) Early white tlat Dutch garden turnip. — ALL. Weisse früheplatte Rübe. — HULL. Witte vroege Meirapen.


Racine extrêmement déprimée, en forme de large disque, à contour assezsouvent ondulé et non pas régulièrement arrondi, mesurant Om04 à 0"'06d'épaisseur sur 0-10 à 0'11'2 dans son plus grand diamètre. Chair blanche,tendre, pas très sucrée, de bonne qualité. Feuillage demi-dressé, lvré et diviséà la base jusqu'à la nervure médiane.

Cette variété est très précoce, elle convient å la culture forcée, ainsi qu'auxsemis tardifs en pleine terre. Comme toutes les variétés de forme analoguedont la description va suivre, le N. blanc plat hâtif ne fait que reposer sur lesol, où il ne pénètre que par son pivot, mince racine qui s'enfonce perpendi-culairement en terre et ne se ramifie qu'à une certaine profondeur.

NaNet blanc plat hâtif ir feuille entière.Réd. au cinquième. Navet blanc plat h:rtif.Réd. au cinquièwe.

NAVET BLANC PLAT HATIF A FEUILLE ENTIÈRE.

SYN. :Navet hâtif de Mai, N. blanc â six feuilles.

Noah ÉTRANGERS : (AM.) Early white flat strapleaved turnip. — ALL. Weisse früheplatte Amerikanische Rübe.


Cette variété se distingue principalement du N. blanc plat hâtif ordinaire parson feuillage moins allongé et à limbe oblong, entier, denté sur les bordsmais non incisé, et sa précocité encore un peu plus grande. La racine en est aussitrès légèrement plus épaisse et plus arrondie. — C'est une excellente variété,ainsi que la précédente et les cinq suivantes, pour la culture de primeur.

Nous rencontrerons assez souvent, comme c'est le cas ici, des variétés simi-laires qui diffèrent par le feuillage, découpé dans l'une et entier dans l'autre.Cette différence d'organisation n'a par elle-même aucune importance ; on s'yattache seulement quand l'une des races se distingue en même temps parquelque mérite spécial de précocité ou de qualité.


[444]

NAVET ROUGE PLAT HATIF.

Notits ÉTRANGERS : (AM.) Early red top flat garden turnip. — ALL. Weisse früheplatte rotköpfige ftübe.


La forme de la racine et ses dimensions, la qualité de la chair el le port dufeuillage sont les mêmes que dans le N. blanc plat hâtif ; il s'en distingueseulement par la couleur rose violacé de la portion de la racine qui se déve-loppe hors de terre. — La culture et l'emploi en sont absolument les mêmes.


NAVET ROUGE PLAT NATIF A FEUILLE ENTIÈRE.

SYNONYME : Navet rouge à six feuilles.

Noms ÉTRANGERS : (Am.) Early red top flat strapleaved turnip, Early purple top flatstrapleaved T. — ALL. Weisse frühe platte rotköpfige Amerikanische Rübe.


Variété bien plate, de forme très régulière, différant du N. rouge plat ordi-naire par ses feuilles entières et non lobées vers la base, en même temps quepar une précocité plus grande de quatre ou cinq jours au moins. Le feuillageen est dressé et raide. Comme il est avec cela assez court, ce navet convientbien pour la culture sous châssis. Il a aussi l'avantage de tourner franchement,rhème dans les cultures de printemps, et de monter moins rapidement à graine que la plupart des autres navets. On le sème aussi fréquemment en pleine terre.La variété suivante lui est maintenant préférée pour la culture forcée, à cause de sa précocité plus grande encore.

Navet rouge plat luttif it feuille entière.Navel de Milan rouge. I;éd. as einquüane.Réd. au cinquième.

NAVET DE MILAN ROUGE.

SYNONYME : Bave plate rouge à feuille entière.

Nom ÉTRANGER : ANGL. Extra early purple top Milan turnip.


Cette jolie race de navet n'est qu'une sous-variété du N. rouge plat hâtif àfeuille entière ; mais elle est tellement distincte, qu'elle mérite d'ètre décriteà part. La racine en est petite ou moyenne, très aplatie, complètement lisse,d'un blanc pur en terre et d'un rouge violacé vif sur le collet. Les feuilles sontentières, assez dressées et très remarquablement courtes et peu abondantes,eu égard aux dimensions de la racine.

Le N. de Milan rouge est un des navets les plus précoces qui existent; ilconvient admirablement pour la culture forcée, et aussi pour la culture depleine terre au printemps.


[445]

NAVET DE MILAN BLANC.

Nom ÉTRANGER : ANGL. Extra early white Milan turnip.


Racine petite, très lisse, aplatie, d'une régularité parfaite, entièrementblanche, terminée par un pivot filiforme et surmontée de feuilles petites etpeu nombreuses, ovales et sans échancrures.

C'est une variété du N. de Milan rouge décrit ci-dessus, aussi précoce quelui, aussi propre à la culture forcée, et de goût plus doux encore.


NAVET ROND DES VERTUS.

SYNONYME : Navet rond de Croissy.

Noms ÉTRANGERS : ANGL. Round early white Vertus turnip. — ALL. Weisse Croissy Rübe.


Racine presque enterrée, ronde ou légèrement entoupie, avec un pivot assez développé, épaisse d'envi-ron Om06 à 0m08 dans l'axe de la racine, avec un dia-mètre habituellement égal ou de très peu supérieur;peau blanche, lisse ; collet fin. La chair en est trèsblanche, tendre, sucrée et d'une saveur très agréable.Feuillage moyen, dressé, d'un vert franc.

Le N. rond des Vertus est une très bonne variétéhâtive, depuis longtemps en faveur chez les cultiva- teurs des' environs de Paris pour l'approvisionnement N. rond des Vertus (au 1jdes marchés. C'est une de celles qui se prêtent le mieux à la culture forcée.


NAVET BLANC ROND DE JERSEY.

SYNONYME : N. boulette.

Noms ÉTR.: ANGL. Jersey lily turnip, Dobbie's white model T., Early white six weeks T.;(Am.) Early white snowball T., White garden T.


Racine extrêmement lisse, de forme arrondie ou légèrement déprimée, maistoujours moins de deux fois aussi large qu'épaisse, de couleur blanc pur enterre et d'un blanc crème dans la partie hors de terre; feuillage découpé, assezléger, peu abondant, d'un vert franc. Plante demi-hâtive, de forme très netteet ne donnant jamais de très grosses racines. C'est un navet franchement potager et non une race de grande culture.Comme l'indique son nom, il nous vient d'un pays renommé pour la perfec-tion de ses cultures maraîchères.


[446]

NAVET BLANC ROND D'ÉPERNAY.

NOM ITRANGER : ANGL. White round Epernay turnip.


Jolie variété à racine ronde ou légèrement en toupie, d'un blanc mat, et set'approchant assez par sa forme (lu N. rond des Vertus ou de Croissy et du N.blanc rond de Jersey; chair bien blanche, ferme et sucrée; feuillage peuabondant, large et découpé.

Au mérite de la grande précocité, le N. blanc rond d'Épernay ajoute celui d'être d'une excellente conservation. L'ensemble de ces qualités le rendenttout particulièrement recommandablepour la culture maraichère.

Navet blanc rond d'Epernay.Navet écarlate du Kashmyr. Réd. au cinquième.1Lkd. au cinquième.

NAVET BLANC GLOBE A COLLET VIOLET.

SYNONYME : Navet toupie de Péronne.

Noms ÉTRANGERS : ANGL. Purple töp white globe turnip. — ALL. Weisse kugelrundeviolettköpfige Rtibe.


Racine grosse, bien sphérique, blanche dans la partie enterrée, rouge violacévif dans la partie hors terre, c'est-à-dire sur la moitié de la racine; feuillagetrès large, peu découpé, vert foncé, se teintant de brun en hiver.

Cette variété, tout en étant d'une qualité potagère très suffisante, donne deforts rendements et se recommande pour la grande culture.


NAVET ÉCARLATE DU KASHMYR.

SYNONYMES: Navet plat écarlate à courte feuille, Congoulou.


Racine arrondie, déprimée, et même légèrement concave en dessous, bienlisse et d'un beau rouge vif qui la fait ressembler à un radis plutôt qu'à unnavet; chair blanche de bonne qualité et se conservant bien; feuillage petit,très découpé, vert foncé et luisant. Cette race est originaire du Kashmyr et a été introduite par M. Pailleux. Sacouleur particulière semble être son principal mérite.


[447]

NAVET NOIR ROND OU PLAT.

Noms FTIL : ANGL. Chirk castle black stone turnip. — ALL. Schwarze plattrunde Rübe.


Racine arrondie, déprimée, d'un diamètre à peu près double de l'épaisseur,atteignant facilement de Om 10 à 0"112 de longueur transversale sur Om 05 à OmOGmesurés dans l'axe de la racine; presque complètement enterrée. Peau d'unnoir assez intense ou d'un gris très foncé, unie. Chair blanche, ferme, serrée,demi-sèche, sucrée et (le très bon goût. Feuillage lyre, très léger, demi-étalé,d'un vert intense.

Cette variété est hâtive et d'une qualité remarquable; son aspect se rapproched'une façon étonnante de celui du Radis noir rond.

Les variations sensibles que ce navet présente assez souvent dans sa formetiennent surtout au degré de développement qu'on lui laisse atteindre. La racinecesse promptement de s'allonger et, suivant qu'elle grossit ensuite plus oumoins, elle reste presque sphérique, ou devient déprimée et même presque plate.

Navet noir rond ou plat. Réd. au cinquième.Navet jaune (le Blontinagii .tiéd. au cinquième

NAVET JAUNE DE MONTMAGNY.


Très belle racine déprimée, à demi enterrée, jaune foncé clans la partie enterre, d'un rouge violacé foncé à la partie supérieure, atteignant facilement0^'12 à Ou' de diamètre sur 0'"07 à 0"'08 d'épaisseur. Chair jaune, assezferme, tendre et de très bonne qualité. Feuillage moyen, lyre, vert foncé,généralement étalé et presque appliqué sur le sol. Malgré la prévention mal fondée qui existe à Paris contre les variétés àchair jaune, cette belle variété est très estimée et recherchée aux environs deParis et même en Angleterre. Elle est productive, demi-hâtive, et de bonneconservation. Le contraste très marqué de la partie jaune et de la partie rougede la racine lui donne un aspect bien caractéristique et très agréable.

La beauté de cette race et sa précocité doivent la faire rechercher, ainsi quela qualité tout à l'ait supérieure de sa chair : c'est un des plus agréables augoût de tous les navets potagers, surtout quand il est pris encore jeune, unpeu avant d'avoir atteint tout son développement.


[448]

NAVET JAUNE DE HOLLANDE.

SYNONYME : Navet jaune de Wilhelmsbourg.

Noms ÉTRANGERS : ANGL. Yellow round Dutch turnip, Yellow stone T. — ALL. Gelbefrühe plattrunde Holländische Hübe. — HOLL. Hollandsche platte gele rapen.


Racine déprimée, mais cependant relativement épaisse. Cette variété pourraitpasser pour intermédiaire entre les navets ronds et les plats : son granddiamètre ne dépasse guère 0m08 à 0"'10, tandis qu'elle mesure jusqu'à 0140ou Om07 dans l'axe de la racine; peau jaune, unie dans la partie enterrée,d'un vert franc hors de terre. Chair jaune, tendre, sucrée. Feuillage moyen,demi-dressé, d'un vert f rane. — Le N. de Hollande est demi-tardif et se conservebien ; c'est une des meilleures variétés potagères.

Navet jaune de Hollande.Navet jaune de Finlande.Navet jaune de Malte. Rid. au cinquiiune.Ríd. au cingniime.FUI!. au riuguiiuur.

NAVET JAUNE DE MALTE

NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Yellow Malta turnip, Golden Maltese T.ALL. Gelbe frühe platte Malta Rühe.


Racine très déprimée, aplatie, mesurant Om04i à Om05 dans l'axe de la racine,sur 0'1'10 à On' 12 dans son grand diamètre; peau et chair jaune pâle; collet verttrès marqué. Feuillage assez menu et léger, lyre, découpé, d'un vert foncé.

Le N. jaune de Malte 'est une bonne variété demi-hâtive, mais le goût en estquelquefois un peu fort. C'est la variété la plus franchement plate de tous lesnavets à chair jaune; elle correspond, parmi eux, aux navets plats hâtifs, blancet rouge, dans les races à chair blanche.


NAVET JAUNE DE FINLANDE.

SYN.: Navet de Petrowski.

Noms ÉTRANGERS : ANGL. Yellow Finland turnip. — ALL. Finländische gelbe Hübe.


Racine complètement aplatie et même concave en dessous, de telle façon quele pivot qui s'enfonce en terre parait partir du centre d'une espèce de dépres-sion ou de fossette; elle est au contraire assez renflée et pour ainsi dire coniqueen dessus. Les dimensions de la racine ne dépassent pas habituellement Om08à Om 10 de diamètre sur Om 0!r ou 0'95 d'épaisseur. Peau très lisse, d'un beaujaune d'or, ainsi que la chair. Feuillage très court, peu découpé, quelquefoistout à fait entier dans les races importées directement de Finlande.


[449]

Le N. jaune de Finlande est extrêmement rustique, assez hâtif, et convientbien pour les semis d'arrière-saison. Quand les racines sont jeunes, la chair enest fine et de saveur très agréable ; plus tard elle prend un goût d'amertumeun peu fort.


NAVET JAUNE BOULE D'OR.

Noms ÉTRANGERS : ANGL. Robertson's Golden ball or Orange Jelly turnip.ALL. Goldlcugel Rübe.


Racine complètement sphérique quand elle n'est pas très développée, mais s'aplatissant légèrement quand elleatteint toute sa grosseur. Elle me-sure de Om 10 à Om 12 de diamètre entous sens. La peau est très lisse etcomplètement jaune, ainsi que lachair, qui est un peu molle et d'ungoût lin, mais légèrement amer.Feuillage moyen, assez ample, lyré. Le N. jaune Boule d'or est trèsestimé dans certains pays; il paraitcependant plus remarquable par sabeauté que par sa qualité. C'est unevariété demi-hâtive.

Nous croyons devoir citer encore les variétés suivantes plus généralement cul-tivées pour la nourriture des bestiaux, niais qui peuvent aussi fournir un légumede bonne qualité, si l'on a soin de consommer leurs racines avant qu'elles aientatteint trop de développement :


NAVET TURNEP.

SYNONYMES : Itabioule, Grosse rave, Navet blanc de Hollande, Navet coeur-de-boeuf,Boulette de Champagne, Hihouille.

NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Early stone or Stubble green top turnip, White Dutch T.ALL. Weisse platte Stoppel-Turnip Bribe, Weisse frühe platte Holländische R.HOLL. Witte Meirapen.


Racine un peu en toupie, légèrement déprimée, blanche, excepté dans lapartie hors de terre, qui est ordi-nairement teintée de vert, longuede Om08 à 0OO clans l'axe de laracine, et en mesurant Om 12 dansson plus grand diamètre, lorsqu'elleest bien développée; collet large. rChair blanche, tendre, sucrée, unpeu molle. Feuilles fortes et grandes,dressées, amples, peu découpées.

Maturité assez hâtive.

Le Navet turnep est le plus sou-vent cultivé comme plante fourra-gère ; on en fait rarement usagecomme légume, bien que, pris jeune Navet turnep. Red. au cinquième. et encore tendre, il soit de bonne qualité.


[450]

NAVET BLANC GLOBE A FEUILLE ENTIÈRE.

NOM ÉTRANGER : ANGL. White globe strapleaved or Pomeranian turnip.


Racine régulièrement sphérique, àpeau très lisse et d'un blanc uni, marquéeseulement. de quelques cicatrices autour du collet, à l'endroit qu'ont occupéles premières feuilles. Chair blanche, ferme, serrée. Feuilles dressées, entières,de forme ovale très allongée, dentées sur les bords, d'un vert assez pale oublond ; le collet est bien fin et bien pincé. Un des caractères de cette variété, c'est la promptitude avec laquelle laracine tourne et prend la forme sphérique; parvenue à toute sa grosseur, ellepeut mesurer de 0m12 à Om15 de diamètre. Ce navet a été obtenu il y a unevingtaine d'années en Anjou; c'est surtout une race de grande culture.


NAVET DE NORFOLK BLANC.

SYNONYME : Navet globe de Poméranie.

NOMS ÉTR.: ANGL. Large white globe Norfolk turnip, Cornish white T., Mammoth T.


Hacine sphérique ou très légèrement déprimée, d'un blanc pur, atteignant,quand elle est bien venue, 011115 it 0m18 de diamètre, sur une épaisseur de0'°12 à 0a'14 dans l'axe de la racine. Chair blanche, tendre, un peu aqueuse.Feuillage très grand, dressé ou demi-dressé, à fortes côtes.

Le N. de Norfolk blanc est une variété très tardive et exclusivement agricole. 11 en existe une sous-variété dont la racine est colorée de vert dans la por-tion hors de terre : N. de Norfolk å collet vert (ANGL. Green-top Norfolk T.); etune autre oit cette même partie est violet rougeâtre : N. de Norfolk a colletrouge (ANGL. Red-top Norfolk T., Lincolnshire white globe T.; (Ani.) Purple topMammoth or improved gray stone T.). — Toutes deux diffèrent à peine duN. de Norfolk blanc par les dimensions de la racine et par le genre de culturequ'elles demandent.


[451]

Ces trois variétés doivent être semées de très bonne heure pour arriver à leurdéveloppement complet; elles ne réussissent bien, par conséquent, que dansles climats un peu frais où l'été n'amène pas de grandes sécheresses.

Rien en effet n'est plus contraire aux navets que les temps chauds et secs,pendant lesquels l'activité des insectes nuisibles et leurs ravages redoublentd'intensité, en même temps que la végétation est pour ainsi dire suspendue.Il ne se forme pas alors de nouvelles feuilles, et celles qui existent sontcriblées de trous et presque détruites par les attises, au grand détriment del'accroissement des racines.


NAVET D'AUVERGNE NATIF.

SYNONYMES : Rave d'Auvergne hätive, Rabitrouille.


Racine très déprimée, de 0'°01 à 0.05 d'épaisseur, et pouvant atteindreaisément de 0.15 à 0.18 de diamètre ; peau très lisse, colorée de rouge violacéassez pâle dans toute la partie hors de terre. Chair blanche, assez molle etaqueuse. Grand feuillage découpé, ample et abondant.

Cette variété est très productive, elle réussitsurtout dans les terrains granitiques ou schis-teux. On la cultive bien plutôt comme racinefourragère que comme légume. Les races locales de Rave d'Auvergne sont fortnombreuses et ne rentrent pas toujours bien exac-tement dans le classement en hâtives et tardives,témoin la bellerace de Lezoorx, tout à fait plateen dessous comme eu dessus, trois fois aussi largequ'épaisse, et atteignant les dimensions d'un béretde Basque, dont elle rappelle également la forme : On peut dire de cette rave qu'elle est hîrtive ,_f' j en ce sens qu'elle se forme rapidement, et tardive aussi en ce qu'il lui faut longtemps pour parvenir Navet Rave d'Auvergne. à son développement complet. Réd. au cinquième.


NAVET D'AUVERGNE TARDIF.

SYNONYMES : Rave d'Auvergne tardive, Rave de la Limagne.

Nom ÉTRANGER : Axer.. Late Mammoth Auvergne (flat red top) turnip.


Racine aux deux tiers enterrée, en forme de toupie, mais passablementdéprimée, mesurant 0.08 à 0°'10 dans l'axe de la racine, sur 0°'15 environ dediamètre. La partie hors de terre est colorée de violet rougeâtre ou bronzéassez foncé. Feuillage ample, vigoureux, plus touffu et plus foncé que celuide la variété hâtive.

Cette variété, plus encore que la précédente, est surtout une plante degrande culture, très rarement employée comme légume en dehors de son paysd'origine.

Le plateau central de la France jouit, à cause de son altitude, d'un climattrès favorable à la culture des navets de grandes dimensions. fin y trouve laRave d'Auvergne et la Rave du Limousin, les deux plus volumineuses variétésde navets qui soient cultivées en France. La Rave d'Ayres, cultivée dans les départements du Tarn et de Tarn-et-Garonne,nous paraît être absolument identique à la R. d'Auvergne tardive.


[452]

NAVET DU LIMOUSIN.

SYNONYME : Bave du Limousin.


Racine arrondie ou un peu en toupie quand elle est jeune ou mal développée; très grosse, large et un peu déprimée quand elle a acquis tout son développement. Il n'estc- 3 pas rare, dans ce cas, qu'ellemesure 0m15 au moins dansl'axe de la racine, sur 0m25 dansson plus grand diamètre. Peaulisse, complètement blanche.Chair blanche, peu sucrée. Trèsgrand feuillage.

La Rave du Limousin n'est enusage que dans la grande cul-ture; comme elle est très tar-dive, elle convient surtout auxclimats frais et humides, oit lesemis peut s'en faire dès Juin.C'est le plus volumineux et le plus productif des navets cultivés en France.

Nous citerons encore, parmi les Navets de toutes formes que l'on rencontredans les cultures, les variétés suivantes :

N. de Chantenay hâtif. — Ce navet présente de grandes analogies avec le N. noirrond ou plat; il a comme lui la racine passablement déprimée, mais il est moinscoloré et plutôt gris que noir.

N. de Clairfontaine.—Racine fusiforme, droite, lisse, d'un blanc grisâtre, sortantlégèrement de terre; chair blanche et tendre. Variété qui convient bien à la cultureen terre ordinaire, étant moins délicate et moins exigeante que le N. des Vertus.

N. gris de Luc. — Petit navet sec, à racine allongée, passablement voisin duN. de Freneuse, mais un peu plus rugueux et grisâtre à la surface.

N. gris plat de Russie. — Racine passablement aplatie, d'un bon tiers plus largequ'épaisse, à écorce gris de fer, sillonnée de lignes transversales blanchâtres.Variété rustique, mais sans avantage sur le N. noir rond.

N. jaune d'Écosse. — Variété hâtive, assez voisine du N. jaune de Hollande,niais un peu plus pâle et quelquefois teintée de vert au collet. Racine très nette,presque complètement enterrée; chair jaune pâle, tendre, assez peu serrée, sucrée.

N. jaune long de Bortsfeld. — Ii se rapproche beaucoup du N. jaune long ordi-naire et n'en diffère que par sa forme plus effilée et par son collet moins enterré,de couleur verdâtre. La qualité en est bonne et il se conserve bien.

N. long de Briollay. — Originaire de l'Anjou, il se rapproche passablement duN. gros long d'Alsace, mais il est un peu moins volumineux, plus court, relative-ment plus renflé et plus enterré. Il est aussi de meilleure qualité et convient mieuxpour la consommation. — C'est un vrai légume et non pas un navet fourrager, bienqu'on l'emploie quelquefois, comme tous les navets devenus gros, à la nourrituredes animaux.

N. de Malteau. — Racine allongée, longuement ovoïde, plus courte et plus ren-flée que celle du N. de Freneuse, dont il se rapproche par son feuillage et par laconsistance de sa chair, qui est très sèche et ferme. C'est une bonne variété encoreassez cultivée aux environs de Paris.


[453]

N. de Munich, rouge plat de Mai (ALL. Münchener Treib-Rübe). — Variété remar-quablement hâtive, se rapprochant beaucoup par la forme de sa racine des Navetsrouge plat hâtif ordinaire et rouge plat hâtif à feuille entière, mais s'en distinguantpar la nuance plus foncée et presque franchement violette de la partie hors terre.

N. rond sec ei collet vert. — Racine globuleuse, légèrement déprimée, ressem-blant assez au N. rond des Vertus ou de Croissy, mais caractérisée par la teinteverte de son collet et sa chair ferme et sèche comme celle du N. de Freneuse. Lefeuillage eu est profondément lobé, demi-étalé sur terre et d'un vert clair. Racedemi-hâtive et de bonne conservation.

N. rouge écarlate de Gratscheff. — Racine à peu près de même forme que celledu N. jaune de Finlande, un peu plus grosse cependant et plus plate en dessous,colorée de violet vif.

N. rouge de Nancy (SYN.: N. à collet rose de Nancy).— Jolie variété du N. rougeplat hâtif, remarquable par sa précocité, la régularité de sa forme et la colorationtrès intense de la partie supérieure de sa racine. Il diffère à peine du N. de Munich,qui lui est encore supérieur en précocité.

N. des Sablons.— Racine ovoïde, d'un tiers plus longue que large, se rapprochantpassablement par tous ses caractères, excepté par sa forme, du N. rond de Croissy.Chair blanche, serrée, sucrée et demi-sèche.

N. de Saulieu (SYN. : N. d'Alligny). — Racine fusiforme, ressemblant à celled'une carotte demi-longue pointue, quatre fois aussi longue que large; à peaugrise, un peu rugueuse; à chair ferme, sèche, sucrée, légèrement jaunâtre.

N. Scaribritsch. — Racine déprimée, nette et régulière, d'un quart plus largoqu'épaisse; à collet fin, coloré de vert, le reste de la racine jaune. Chair blanc jau-nâtre, tendre, serrée et sucrée; feuillage bien blond.

N. de Schaarbeck. — On cultive aux environs de Bruxelles cette variété, qui y estfort appréciée. C'est un navet blanc plat à collet vert, précoce et de petit volume, àchair fine et d'excellente qualité.

N. de six semaines à collet vert (ANGL. Green-top six weeks turnip). — Racinedéprimée, d'un bon tiers plus large qu'épaisse, pouvant devenir assez volumineuse,blanche dans la partie enterrée, verte au collet. Chair blanche, tendre, sucrée, assezserrée. Maturité hâtive.


[454]

N. violet de Petrosowodsk. — Variété violette du N. de Finlande, de mêmeforme, ayant comme lui une dépression assez marquée à la partie inférieure de laracine, autour du pivot. Les feuilles sont quelquefois lyrées, quelquefois entières.


VARII,TES ANGLAISES ET AMI?RICAINES :

N. d'Aberdeen jaune à collet vert (sYN.: N. jaune d'Aitringham, N. jaune è colletvert Bullock). (ANGL. Scotch yellow turnip, Aberdeen yellow T., Early yellow field T.,Higginbothamn's yellow T.). — Racine sphérique ou légèrement déprimée, jaune etcolorée de vert dans le tiers supérieur qui s'élève hors de terre, mesurant Om 15 dediamètre sur Om 12 ou Om 13 d'épaisseur, quand elle est bien venue. Chair jaune pâle,assez ferme. Feuilles grandes, demi-dressées, lisses et d'un beau vert foncé.

N. d'Aberdeen jaune a collet rouge (sYN.: N. d collet violet Bullock). (ANGL. Bordertroperial turnip, Tweeddale's improved T., Eclipse purple top T., Purple topScotch T.). — Paraît n'être qu'une sous-variété du N. d'Aberdeen jaune k colletvert, dont elle ne diffère que par la couleur violacée du collet.

Hybrid Wolton turnip. — Racine à peu près exactement sphérique, quelquefoisun peu piriforme, complètement blanche dans la partie enterrée, et rouge au-dessus.Chair blanche, tendre, de saveur douce; feuilles amples. Maturité demi-hâtive.

Large amber globe T. — Presque rond ou le plus souvent en forme de toupie;jaune pâle, à collet vert; feuilles entières, longues et blondes. Chair pâle, sucrée.Cette variété est estimée aux États-Unis.

White egg T. — Racine de forme ovoïde, d'environ un tiers plus longue quelarge; peau très blanche et très lisse; chair blanche, ferme. Cette variété est trèsestimée aux Etats-Unis, où elle est apportée en grande quantité sur les marchés.

Yellow globe T. — Variété assez voisine du N. jaune de Hollande, de couleur unpeu plus pâle et de forme plus sphérique.

Yellow Tankard T. — Variété anglaise à racine allongée, fusiforme, à peu prèsdeux fois aussi longue que large, d'un jaune pâle, sauf au collet, qui est légèrementhors de terre et de couleur verdâtre. Chair jaune pâle, serrée, de saveur douce.Maturité hâtive.