Maïs sucré (Vilmorin-Andrieux, 1904)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Macre
Vilmorin-Andrieux, Les plantes potagères, 1904
Marjolaine vivace

[397]

MAIS SUCRÉ


Zea Maïs L.
Fam. des Graminées.
SYNONYMES : Blé de Turquie, Blé de Barbarie, Froment des Indes, Turquie.
NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Sugar maize, Sweet corn. — ALL. Speise-Maïs, Zucker-Maïs,Welsch Korn. — FLAM. et HOLL. Turksche tarwe. — SUÉD. Majs. — ITAL. Grano turco. — ESP. Maiz, Trigo de Indias. — PORT. Milho. — RUSSE Koukourouza ovochtchnaïa. — POL. Kukurudza slolowa. — JAP. Tōmorokoshi.


Amérique. — Annuel. — Le Maïs, rapporté du Nouveau-monde dès le XVIe siècle, s'est rapidement répandu en Europe, où il a pris une place importante parmi les céréales employées à la nourriture de l'homme. Dans beaucoup d'endroits, les épis, jeunes et garnis de grains encore tendres, sont grillés et consommés dans cet état comme une sorte de friandise ; mais ce n'est guère qu'aux Etats-Unis que le Maïs est considéré comme un véritable légume et cultivé spécialement pour cet emploi.

[398]

CULTURE. — Le Maïs sucré se sème en pleine terre à peu près en même temps que les haricots, c'est-à-dire quand la terre est déjà échauffée et que les gelées ne sont plus à craindre.Il demande quelques binages au commencement de la végétation, puis quelques arrosages quand la plante prend une certaine vigueur. Les variétés les plus précoces peuvent donner déjà quelques épis bien formés vers la fin de Juillet. On peut avancer un peu la production en faisant le semis en godets sur couche et en mettant en place avec la motte vers le a Mai.

Au moyen de semis successifs, et en employant des variétés de précocité différente, on peut avoir des épis frais jusqu'aux gelées. Les semis en pleine terre se font ordinairement en poquets disposés en quinconce, espacés de om4o à om 5o, et contenant deux ou trois grains que l'on recouvre de o"'03 à o"'04 de terre. — On peut utiliser les intervalles par des contre-plantations de Laitues, de Romaines ou autres légumes à développement rapide.

USAGE. — On mange l'épi cuit à l'eau, et servi soit en entier, soit égrené, à la manière des haricots en grain. Les petits épis tout jeunes, et pris avant la floraison, se confisent au vinaigre et se mangent comme les cornichons.

Presque toutes les variétés de Maïs peuvent être mangées comme le font les Américains, c'est-à-dire bouillies, lorsque le grain n'est pas devenu dur et farineux, mais que la pulpe intérieure en est encore à l'état de pâte molle. Cependant, il y a une catégorie de variétés de Maïs qui se prêtent mieux que les autres à cet emploi, parce que le grain est à la fois plus tendre et plus sucré. Ce sont celles qu'on réunit sous la désignation commune de Maïs sucrés ridés, et qui se reconnaissent à l'apparence toute particulière de leur grain, ridé, retrait et presque transparent à la maturité, au lieu d'être dur,renflé et lisse comme celui des autres Maïs. Le litre pèse environ640 grammes, et 100 grammes contiennent en moyenne 450grains; leur durée germinative est de deux années.

Il en existe aux États-Unis, oit ce légume est très apprécié, au moins une douzaine de variétés distinctes, qui diffèrent les unes des autres principalement par la taille et par la précocité. La plupart sont à grain blanc.

Les meilleures sont :

Le M. sucré ridé nain hâtif (xst. Early tory). Variété la plus hâtive; elle ne dépasse pas 1m20 de haut, et porte généralement deux épis d'environ 0"' 15 de long ;le grain est de très bonne qualité. Dans cette variété la rafle (axe des épis) est rougeâtre, tandis que dans le White-cop tory, autre bonne variété américaine d'introduction récente, la rafle est blanche.

Le M. hâtif du Minnesota, plante légèrement plus haute que la précédente et intermédiaire, comme précocité, entre elle et le M. hâtif de Crosby.

Le M. hâtif de Crosby et le M. hâtif à huit rangs, un peu plus grands que le M. hâtif du Minnesota et à épi plus allongé, mais d'une dizaine de jours moins hâtifs.Le M. Moore's early Concord, plante plus forte, d'excellente qualité.


[399]

Le M. sucré ridé toujours vert (Stowell's evergreen), plus tardif, mais à production soutenue et conservant ses épis plus longtemps tendres et délicats.

Le M. Country gentleman, variété tardive portant habituellement 3 ou 4 épis relativement petits, mais très sucrés.

Le M. Mammoth, qui est encore plus tardif, est remarquable par la grande longueur de ses épis, bien garnis de gros grains blancs.

On cultive encore le M. early Narraganset, dont le grain mûr est rougeâtre, et le M. sucré du Mexique (Black Mexican), qui a le grain noir.