Laitue vivace (Vilmorin-Andrieux, 1904)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Laitues romaines
Vilmorin-Andrieux, Les plantes potagères, 1904
Lavandes

[388]

LAITUE VIVACE, ÉGREVILLE, ÉGREVANDE, CHEVRILLE, CORNE-DE-CERF, GRÉSILLOTTE, LAITUE DE BRUYÈRE (Lactuca perennis L.). (ANGL. Perennial lettuce). — Fam. des Composées.


On a recommandé comme légume cette plante sauvage, commune dans les terres légères ou calcaires de tout le centre de la France.

La partie utile consiste dans les feuilles épaisses, glabres, d'un vert glauque, très divisées, longues d'environ 011'25 et formant de maigres rosettes qui se développent dès le premier printemps; on les recueille dans les terres où la plante croît spontanément, comme on recherche les pissenlits dans les prés de diverses régions de la France.

Ces feuilles ne sont pas ramassées en quantité suffisante pour être portées sur les marchés. Encore vertes et tendres, ou blanchies artificiellement elles ne sont pas mauvaises en salade, et lorsqu'elles sont plus développées on peut les consommer cuites comme la chicorée; mais le produit est si peu important, que la plante ne mérite guère la culture. Graine noire.