Introduction au tome 1 (Rolland, Flore populaire)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher


Introduction générale
Eugène Rolland, Flore populaire, 1896-1914
Atragene



[Tome I, I]

INTRODUCTION


Sous le titre de Flore populaire nous publions un recueil systématique des noms populaires donnés aux végétaux et des proverbes, devinettes, contes et superstitions qui les concernent. Le domaine exploré, à ces divers points de vue, est l'Europe ancienne et moderne, l'extrême nord de l'Afrique et l'Asie occidentale. Le lecteur s'apercevra bien vite que les diverses parties de ce vaste champ d'enquête sont très inégalement représentées dans notre Flore et que l'Europe occidentale y occupe une place prépondérante. C'est que, pour cette région, les sources nous ont été plus facilement accessibles.

Les documents que nous avons mis à contribution sont les suivants :

1° Les ouvrages imprimés de toutes sortes, principalement les Vocabulaires des divers idiomes et les Flores locales. (On trouvera la liste des auteurs cités à la fin de chaque volume).

2° Ceux que nous avons été chercher nous-même dans ce puits sans fond qu'on appelle la Tradition orale. Ils sont suivis des mots recueilli personnellement ou, en abrégé, rec. pers. 3° Ceux que nous devons à 1'obligeante communication de nos amis et correspondants. Ils sont suivis chaque fois de la mention du nom de la personne qui a bien voulu nous les envoyer.

[II]

4° Enfin ceux que divers savants ont extraits pour nous d'ouvrages qui pour être utilisés, demandaient une compétence spéciale. Ils sont suivis des initiales de leurs noms mises entre crochets. Voici la liste de ces personnes, que nous tenons à remercier d'une façon toute particulière :

M. H. Gaidoz, pour les langues celtiques (moins le breton). — Abreviation : [H. G.]
M. E. Ernault, pour le breton. — [E. E.]
M. A. De Cock, pour le néerlandais (hollandais et flamand). — [A. de C.]
M. H.-F. Feilberg, pour les langues scandinaves. — [H. F. F.]
M. Th. Volkov, pour les langues slaves. — [Th. V.]
M. A. Gorovei, pour le roumain. — [A. G.]
M. J. Vinson, pour le basque. — [J. V.]
M. Er. Lalayantz, pour l'arménien. — [Er. L.]
MM. J. Camus [J. C.], Ed. Edmont [Ed. E.], et feu H. Jenssen-Tusch [H. J.-T.], pour divers noms de plantes relevés dans des ouvrages de botanique.

Nous avons classé les plantes dans l'ordre généralement adopté par les botanistes modernes, c'est-a-dire que nous avons suivi pour les Familles la classification de A. -P. de Candolle (Théorie de la Botanique, 1819, p. 243-250) et pour les Genres et Espèces celle de Nyman (Sylloge florae europeae, 1854-1855).

Nous avons classé les langues et les dialectes dans l'ordre suivant :

Grec ancien, grec du moyen-âge, grec moderne.
Latin ancien, latin du moyen-âge.
Nomenclature latine savante de la Renaissance et de nos jours.
Francais ancien et moderne, dialectes et patois gallo-romans (de la France, de la Suisse romande, du Pays wallon, des Iles Normandes, du Val d'Aoste).
Italien, ladin.
Espagnol.

[III]

Portugais.
Catalan.
Roumain.
Allemand.
Néerlandais (flamand et hollandais).
Anglais.
Langues celtiques.
Langues scandinaves.
Langues slaves.
Langues lithuaniennes (lithuanien et letton).
Albanais.
Tsigane.
Basque.
Magyar, esthonien, finnois.
Arabe, persan, turc, armenien et autres langues orientales.

Nous terminons en faisant appel à de nouveaux collaborateurs pour les volumes suivants de la Flore populaire.

Eugène Rolland.