Epinard (Vilmorin-Andrieux, 1904)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Echalote
Vilmorin-Andrieux, Les plantes potagères, 1904
Epinards-fraises

[233]

ÉPINARD
Spinacia oleracea L.
Famille des Chénopodées.


NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Spinach, Spinage. — ALL. Spinat. — FLAM. et HOLL. Spinazie. — DAN. Spinat. — SUÉD. Spenat. — ITAL. Spinaccio. — ESP. Espinaca. — PORT. Espinafre. — RUSSE Chpinate. — POL. Szpinak. — JAP. O-renzo.


Plante à végétation rapide, à feuilles sagittées et aiguës à l'état sauvage ; beaucoup plus amples et à contours plus arrondis dans les formes cultivées et remarquables par l'épaisseur de leur parenchyme ; presque entièrement privées de saveur et conservant bien leur couleur verte après la cuisson. Ces feuilles constituent une rosette au centre de laquelle apparaît plus ou moins promptement, selon les variétés, la tige florale, qui ne porte dans certains individus que des organes mâles, dans d'autres que des organes femelles. L'Épinard appartient donc aux plantes à floraison dioïque.

Les graines, qui, naturellement, sont portées par les plantes femelles seules, sont très dissemblables selon les variétés, car dans les unes elles sont munies de trois pointes fort aiguës, tandis que dans les autres elles sont arrondies et nullement piquantes.

CULTURE. — L'Épinard se sème en place, de Mars en Octobre, de préférence en rayons espacés de 0m25 ou 0m30, et à raison de 250 à 400 grammes à l'are suivant la saison ; on recouvre les graines au râteau ou à la fourche et l'on plombe à l'aide de la batte. Beaucoup de jardiniers paillent le sol et donnent de fréquents bassinages pour activer la germination, sauf pour les semis d'automne. Il est bon, pour avoir toujours des feuilles à cueillir, de renouveler les semis tous les quinze jours ou au moins tous les mois, principalement pendant le printemps et l'été, saisons où l'Épinard monte promptement à graine. L'Épinard redoute la sécheresse, et d'un autre coté il souffre de l'humidité persistante : il sera donc bon de faire les semis d'été en terres fraîches à exposition demi-ombragée, et de donner des arrosements copieux et fréquents pour assurer l'abondance et la bonne qualité du produit ; par contre, les semis du commencement du printemps et ceux d'automne devront être effectués de préférence en terrains légers et sains.

On commence à récolter quand les feuilles ont 0m08 à 0m10 de longueur ; les premières récoltes se font à la main ; on a soin de ménager les feuilles du centre incomplètement développées ; la dernière récolte s'effectue au couteau. Il faut toujours faire au moins une récolte avant l'hiver sur les plants issus des semis d'automne, et si, au moment de l'arrivée des froids, on a soin de couvrir la plantation de paille ou de paillassons tendus sur des gaulettes, la cueillette peut se continuer pendant une bonne partie de l'hiver.

On peut aussi profiter des semis de Carotte très courte à châssis ou de C. à forcer parisienne, que l'on fait sur couche en Décembre et Janvier, pour y mélanger des graines d'Epinard que l'on arrachera jeune, avec précaution, avant la maturité des Carottes. On aura soin de rechausser, avec du terreau, les Carottes mises en partie à nu par l'arrachage des Épinards.

Les maraîchers de Paris ont longtemps préféré les Épinards à graines piquantes pour les semis de printemps, réservant les variétés à graines rondes pour la fin de l'été et pour l'automne. On possède aujourd'hui des races à graines rondes qui sont tout aussi rustiques et lentes à monter que celles à graines piquantes.

Culture ou plein champ. — En grande culture, on obtient généralement l'Épinard en culture dérobée : On sème d'ordinaire dès le mois d'Août, après une céréale et sur un labour de déchaumage, soit à la volée à raison de 400 à 500 grammes à l'are ; soit en lignes, 250 à 300 grammes de graines à l'are suffisent alors dans ce cas, et les cultivateurs qui adoptent ce mode de procéder éclaircissent et binent ensuite, de façon à obtenir des plants plus forts et un produit plus abondant. La première récolte s'effectue en Septembre-Octobre ; on peut fréquemment en avoir une seconde pendant l'hiver, lorsque la température le permet ; au printemps, en Avril-Mai, on fait la dernière récolte en coupant les plantes.


[234]

ENGRAIS. — Cette plante est très avide d'engrais, et surtout de ceux où l'élément azoté domine. Les fumiers, les gadoues, les tourteaux et surtout les arrosages à l'eau d'égout ou à l'eau ordinaire additionnée de poudrette lui conviennent particulièrement. Les engrais minéraux du commerce produisent un effet marqué sur l'Épinard ; nous indiquons un type de formule qui a donné d'excellents résultats en terre de jardin en bon état de fumure :

Nitrate de soude
Superphosphate de chaux
Chlorure de potassium

3 kil.
6 -
3 -

par are.

MALADIES. — Le mildiou de l'épinard (Peronospora effusa) cause quelquefois d'assez grands dommages. On ne peut préconiser le traitement au sulfate de cuivre en raison des dangers qu'il pourrait faire courir aux consommateurs. Lorsque cette maladie est constatée, il n'y a qu'à éviter de faire pendant plusieurs années de l'Épinard dans le terrain contaminé.

On combat le « blanc du meunier » en sulfatant au préalable le sol où la maladie a déjà été constatée.

La « jaunisse », caractérisée par la teinte jaune que prennent subitement les feuilles, passe pour être le résultat de coups de soleil ardents.

Dans les terres compactes et les sols soumis à l'épandage des engrais liquides, on voit fréquemment les feuilles prendre une teinte blanc sale et pourrir rapidement. Cette maladie, appelée la « fonte », disparaît aussitôt qu'on a procédé à l'assainissement du sol.

USAGE. — Les feuilles de l'Épinard se consomment cuites.


ÉPINARD ORDINAIRE
Spinacia oleracea, α. L. — Spinacia spinosa Mœnch.
SYNONYMES : Épinard commun, É. piquant.

Cette forme, qui paraît se rapprocher plus qu'aucune autre de la plante sauvage, est aujourd'hui très rare dans les cultures. Elle se distingue par ses feuilles assez étroites, aiguës, très fortement sagittées, ses pétioles teintés de rouge et sa graine armée de cornes piquantes. Elle n'est pas à recommander.

En gramme de graines piquantes en contient 90, et le litre pèse 375 grammes ; leur durée germinative est de cinq années.


ÉPINARD D'ANGLETERRE.
SYNONYME : Épinard à longue feuille d'hiver.
NOMS ÉTR. : ANGL. Prickly-seeded winter spinach. — ALL. Langblättriger scharfsamiger Winter-Spinat. — SUÉD. Taggig Spenat. — PORT. Espinafre de semente picante. — RUSSE Kalytchy chpinate.

Semblable à la précédente par ses graines, cette race s'en distingue par l'ampleur de ses feuilles, qui sont cependant toujours nettement sagittées, et par l'abondance de sa production.

Elle forme souvent, quand elle est semée clair, de larges touffes étalées, à ramifications nombreuses, bien garnies de feuilles et assez lentes à fleurir. Ce mode de végétation lui est particulier.

L'Épinard d'Angleterre est une bonne variété, vigoureuse et rustique, que les maraîchers estiment particulièrement pour les semis printaniers.


[235]

Il existe un autre épinard à graine piquante, dont la feuille arrondie ressemble passablement à celle de l'É. à feuille de laitue ; il est connu sous le nom d’Épinard camus de Bordeaux ou d’É. rond à graine piquante. — Il est bien évident qu'à égalité de mérite horticole, on préférera toujours la variété à graine ronde, plus facile à manier et à semer.


ÉPINARDS À GRAINE RONDE
Spinacia oleracea, β. L. — Spinacia glabra Miller.

L'opinion botanique qui fait des épinards à graine ronde une espèce distincte des épinards à graine piquante parait fondée, car le caractère qui se tire de la forme de la graine est, dans ces plantes, d'une grande fixité. Au point de vue horticole aussi, les deux sortes d'épinards diffèrent nettement : ceux dont la graine est ronde se montrant aussi plus ramassés, formant des touffes plus compactes et beaucoup moins étalées sur terre.

Les graines rondes sont au nombre de 110 dans un gramme, et pèsent 510 grammes par litre. Leur durée germinative est de cinq années.


ÉPINARD DE HOLLANDE.
SYNONYMES : Épinard rond, Grand épinard, Gros épinard.
NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Round leaved summer spinach. — ALL. Rundblättriger rundsamiger Holländischer Spinat. — PORT. Espinafre de semente redonda.

Bonne variété rustique et vigoureuse, à feuilles encore notablement hastées, mais amples et larges, d'un vert franc, passablement cloquées, surtout dans leur jeunesse, à pointes obtuses, mais généralement un peu renversées en dessous ; la longueur des pétioles est à peu près égale à celle des feuilles. Graines rondes. Cette forme peut passer pour point de départ des races à graine ronde, qui en sont des sous-variétés améliorées.

Ce qu'on trouve le plus fréquemment dans le commerce sous le nom d'É. de Hollande, en Allemagne surtout, n'est autre chose que l'É. à feuille de laitue.


ÉPINARD DE FLANDRE.
NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Broad Flanders spinach. — ALL. Flämischer Spinat.

C'est le plus anciennement cultivé des épinards å graine ronde. Les caractères en sont à peu près les mêmes que ceux de l'É. de Hollande vrai, mais les dimensions en sont un peu plus grandes, les feuilles plus arrondies et moins hastées. Cette excellente variété est productive et peut se semer presque toute


[236]

l'année ; faite à l'automne, elle donne un produit très considérable au printemps ; sous ce rapport, elle présente, ainsi que la suivante, un avantage marqué sur l'É. lent à monter, dont le développement est beaucoup moins vigoureux à la sortie de l'hiver. Celui-ci, en revanche, reprend sa supériorité dans les mois d'été, où il continue à produire des feuilles larges et tendres, tandis que les races plus hâtives sont complètement montées à graine.


ÉPINARD MONSTRUEUX DE VIROFLAY.
SYNONYMES: Épinard d'hiver, É. oreille d'éléphant, É. vert (Environs de Paris).
NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Monstrous Viroflay spinach ; Improved thick-leaved Sp. — ALL. Grösster rundblättriger Riesen-Viroflay Spinat.

Cette race, à présent très répandue et très estimée, se rapproche de l’É. de Flandre par la forme des feuilles et les caractères de végétation, mais les dimensions en sont de beaucoup supérieures, car il n'est pas rare de voir des touffes atteindre 0m60 ou 0m70 de diamètre, et les feuilles mesurer 0m25 de long sur 0m20 de large à la base.

Comme toutes les races extrêmement vigoureuses et développées, celle-ci a besoin d'une nourriture abondante et doit être recommandée, surtout pour les jardins bien amendés et bien entretenus.


ÉPINARD A FEUILLE DE LAITUE.
SYNONYMES: Épinard d'Esquermes, É. Gaudry, É. blond (Environs de Paris).
NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Lettuce-leaved spinach. — ALL. GaUdry grossblättriger Spinat, Neuer Goliath Sp., Lattichblättriger Sp.

Race bien distincte, à feuilles ovales, arrondies à la base comme à l'extrémité, de dimensions modérées, étalées sur terre, et d'un vert trés foncé; pétioles courts et raides.

Le nom que porte cette variété ne donne pas une idée très exacte de son apparence, le nom d’Épinard à feuille d'oseille la décrirait peut-être mieux ; mais cette appellation a été réservée à une autre race aujourd'hui presque abandonnée, et dont les feuilles à pétiole court


[237]

et en partie violacé rappellent en effet assez exactement celle de l'Oseille, non seulement par leur forme, mais aussi par leur couleur remarquablement blonde et pâle.

L'É. à feuille de laitue est une race assez productive, malgré sa petite taille et son port ramassé ; il convient bien pour les semis d'été et d'automne : semé avant l'hiver, il est un des plus tardifs à monter à graine au printemps.


ÉPINARD A FEUILLE DE CHOU MILAN.
SYNONYME : Épinard de Savoie.
NOMS ÉTRANGERS: ANGL. Curled or Savoy-leaved spinach; Bloomsdale Sp. — ALL. Gekrauster Wirsingblättriger Spinat.

Le nom de cette variété lui vient de ce que ses feuilles, au lieu d'être lisses ou très légèrement gaufrées comme dans les variétés précédentes, sont nettement cloquées comme celles d'un Chou Milan ; elles sont grandes, parfois un peu anguleuses et d'un vert foncé luisant.

Cette variété a remplacé l'ancien Épinard à feuille cloquée, qui a le défaut de monter facilement à graine.


ÉPINARD LENT À MONTER.
SYNONYME : É. lent à monter blond (Région parisienne).
NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Long standing, late seeding spinach. — ALL. Spät aufschiessender breiter Spinat.

Nous devons à M. Lambin, secrétaire général de la Société d'horticulture de Soissons, la connaissance de cette excellente variété, qui l'emporte sur les autres par la durée de sa production. Elle forme des touffes compactes et ramassées, à feuilles nombreuses, vert foncé, un peu plus cloquées et moins arrondies que celles de l'É. à feuille de laitue, mais s'en rapprochant néanmoins davantage que de tout autre épinard ; les pétioles sont très courts, leur longueur dépasse rarement la moitié de celle du limbe de la feuille. Sa grande


[238]

qualité est, comme son nom l'indique, de monter à graine plus lentement et plus tardivement que les autres. La différence en sa faveur peut être évaluée, suivant les circonstances, à quinze ou vingt jours au moins, et elle se manifeste surtout dans les semis de printemps si fréquemment exposés à monter à graine prématurément.


ÉPINARD PARESSEUX DE CATILLON.

Variété tardive, d'une production durable et soutenue ; feuilles moyennes, plus arrondies que celles de l'Épinard lent à monter, comme aussi plus lisses et moins cloquées.

C'est également une très bonne variété pour les semis de printemps et d'été.


ÉPINARD D ÉTÉ VERT FONCÉ.
SYNONYMES : Épinard Victoria, É. lent à monter vert (Région parisienne).
NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Victoria dark green spinach. — ALL. Victoria Sommer-dunkelgrüner Spinat.

Race relativement récente, bien distincte par la couleur verte excessivement foncée de ses larges feuilles arrondies, qui sont luisantes et comme vernissées. Une de ses plus grandes qualités est sa tardivité à fleurir, qui permet de l'utiliser pendant tout le cours de l'été. Comme tous les épinards lents à monter, celui-ci forme une rosette comptètement appliquée sur terre.


ÉPINARD DE LA NOUVELLE-ZÉLANDE.— Voy. TÉTRAGONE.