Dichrostachys cinerea (Rollet, Antilles)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Calliandra caracasana
Bernard Rollet, Arbres des petites Antilles, 2006
Enterolobium cyclocarpum


[473]

Dichrostachys cinerea (L.) Wight et Arn.

Noms vernaculaires : Acacia St Domingue, Saint Domingue.

Origines : Ancien Monde. Petit arbre épineux grégaire récemment introduit et envahissant dans les pâtures, terrains vagues et cultures abandonnées (Guadeloupe, Marie-Galante, Sud Martinique). Inflorescences en épis, à fleurs supérieures jaunes et inférieures roses. Gousses en zigzag, courtes, en capitules. Folioles fines, 3 × 1 mm. Très épineux.

Bibliographie : FOURNET 1978, Pl. ; HOWARD 1988, Pl.

Anatomie du bois

coupe transversale (en haut à gauche), coupe tangentielle (en haut à droite), coupe radiale (en bas) (P. Détienne & P. Jacquet)
  • 3-5-6-8-(17)-27-58-66-68-69 (Voir la signification des codes)
  • Bois parfait brun rose à brun rouge, bien distinct de l’aubier blanc jaune, dur et lourd (0,75 à 0,95 g/cm3), à grain moyennement fin, maille non perceptible.
  • Pores disséminés mais formant parfois des zones semiporeuses, isolés ou accolés radialement par 2 ou 3, difficilement visibles à l’œil nu (diamètre moyen de 110 à 150 μm), parfois obstrués par des dépôts brun rouge. Perforations des éléments vasculaires uniques ; ponctuations intervasculaires ornées, de 7 à 8 μm de diamètre.
  • Parenchyme en fines lignes terminales et associé aux pores en manchon circulaire ou losangique, parfois anastomosé. Files de cellules composées de 2 à 4 éléments. Chaînes de cristaux fréquentes.
  • Rayons 2- à 5-sériés, au nombre moyen de 6 par mm, de structure homogène. Ponctuations radiovasculaires identiques en taille aux intervasculaires.
  • Fibres à ponctuations simples.