Couma guianensis (Pharmacopées en Guyane)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Condylocarpon guyanense
Pharmacopées traditionnelles en Guyane, 2004
Ervatamia coronaria
Couma guianensis. Bois vache en fleur ; cette espèce fleurit quand elle a perdu toutes ses feuilles



Couma guianensis Aublet

Noms vernaculaires

  • Créole : bois vache [bwa-vach]. mapa [mapa].
  • Wayãpi : yuwa.
  • Palikur : ukum.
  • Portugais : sorva.

Écologie, morphologie

Grand arbre des forêts primaire et secondaire ancienne. Il est commun dans toute la Guyane et bien connu pour son latex abondant.

Collections de référence

Grenand 980 ; Lescure 348 ; Moretti 287.

Emplois

Le latex blanc et abondant de ce grand arbre est considéré par les Créoles de la Guyane comme buvable et nourrissant [1]. Chez les Wayãpi, l’usage médicinal du latex est totalement identique à celui de Ambelania acida (cf. p. 134). L’espèce est par ailleurs surtout réputée pour ses excellents fruits.

Étymologie

  • Créole : bois vache, le nom vient de son latex abondant et comestible, faisant penser au lait.
  • Wayãpi : yuwa, « collant », en raison du latex, également utilisé comme gomme et comme calfat.

Chimie et pharmacologie

Tests chimiques en fin d’ouvrage
  1. Diverses espèces du genre Couma sont regroupées commercialement sous le nom de cow tree et sont à l'origine d'une Industrie du chewing-gum (MORS et RIZZINI, 1966).