Coriandre (Vilmorin-Andrieux, 1904)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Corette potagère
Vilmorin-Andrieux, Les plantes potagères, 1904
Corne-de-cerf

[198]

CORIANDRE
Coriandrum sativum L.
Fam. des Ombellifères.
NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Coriander. — ALL. Koriander. — FLAM. et HOLL. Koriander. — DAN., SUÉD. Koriander. — ITAL. Coriandorlo. — ESP. Culantro, Cilantro. — PORT. Coentro. — RUSSE Kichenets. — POL. Kolendra.

Europe méridionale. — Annuelle. — Tige ramifiée, haute de 0m60 à 0m80 ; feuilles radicales peu divisées, à folioles incisées-dentées, de forme arrondie, les caulinaires très découpées, à segments linéaires ; fleurs petites, blanchâtres, disposées en ombelle.

[199]

Les graines restent le plus souvent réunies deux à deux et présentent l'aspect d'une petite capsule de lin. Chaque graine est hémisphérique, de couleur jaune brunâtre sur la face convexe, plus pâle de l'autre côté et marquée de stries longitudinales assez profondes ; un gramme contient environ 90 graines, et le litre pèse en moyenne 320 grammes ; la durée germinative ordinaire est de six années.

CULTURE. — La Coriandre aime une terre chaude et un peu légère ; on la sème à l'automne ou au printemps, très clair, à la volée ou en lignes écartées de 0m20 à 0m25. Après la levée, on sarcle et on éclaircit le plant à 0m15 ou 0m20. Par la suite, on n'a plus qu'à effectuer des sarclages et des binages pour maintenir la terre meuble et propre. La récolte a lieu vers la fin de Juillet ou en Août.

USAGE. — La graine de Coriandre est l'objet d'un commerce important. On s'en sert pour la fabrication des liqueurs et dans un grand nombre de préparations culinaires. Plusieurs auteurs disent qu'on emploie les feuilles comme assaisonnement ; cela paraît surprenant, car toutes les parties vertes de la plante exhalent une très forte odeur de punaise de bois : c'est de là que vient le nom grec de la plante.


CORNARET. — Voy. MARTYNIA.