Concombre serpent (Vilmorin-Andrieux, 1904)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Concombre
Vilmorin-Andrieux, Les plantes potagères, 1904
Concombre des Antilles

[197]


CONCOMBRE SERPENT, CONCOMBRE DE TURQUIE (Cucumis Melo var. flexuosus L.). (ANGL. Snake cucumber, Snake melon ; AM. Schlangen-Gurke ; SUÉD. Slang gurka ; HOLL. Slangen meloen ; ITAL. Cocomero torto, Popone serpentino ; RUSSE Zmieiny agourets, Ogórki węzowe krzywe). — Fam. des Cucurbitacées.

Plante annuelle à tige rampante, grêle, courtement velue ; feuilles arrondies ; fleurs monoïques, d'un jaune pâle, petites, ressemblant tout à fait à celles du melon, et nullement à celles du concombre. Fruits très longs et très minces, presque toujours contournés et flexueux, d'un vert foncé et marqués de sillons longitudinaux, atteignant et dépassant un mètre de longueur, ne changeant de couleur qu'au moment de la maturité, pour devenir jaunâtres ; ils exhalent alors une forte odeur de melon. — Le Concombre serpent n'est, du reste, en dépit de son nom français, qu'un véritable melon.

On trouve accidentellement des pieds qui portent à la fois des fruits flexueux et d'autres ovales et renflés.

La culture en est à peu près exactement celle du melon. Cette plante ne réussit bien en pleine terre que dans le midi de la France.

Le Concombre serpent est surtout cultivé à titre de curiosité, à cause de la singularité de sa forme. Il est néanmoins comestible, et à l'état jeune, peut se confire au vinaigre comme le cornichon.