Claytone de Cuba (Vilmorin-Andrieux, 1904)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Cirsium oleraceum
Vilmorin-Andrieux, Les plantes potagères, 1904
Cochléaria officinal

[179]

CLAYTONE DE CUBA
Claytonia perfoliata Dos.
Portulacées.
SYNONYMES : Claytone perfoliée, Pourpier d'hiver.
NOMS ÉTRANGERS : ANGL. Cuban winter purslane. — ALL. Cubanisches Burzelkraut. — SUÉD. Klaytonia. — FLAM. Doorwas. — HOLL. Winter-postelijn. — ESP. Verdolaga de Cuba. — PORT. Beldroega de inverno.

Cuba. — Annuelle. — Feuilles toutes radicales, très tendres, épaisses et charnues, les premières très étroites, lancéolées, les suivantes plus ou moins élargies, mais toujours pointues. Tiges nombreuses, dépassant un peu les feuilles et portant une sorte de colle-


[180]

rette ou organe foliacé, perfolié, en cornet très ouvert, de contexture analogue à celle des feuilles ; du centre de ce cornet sortent les fleurs qui sont blanches, petites et disposées en courtes panicules.

Graine petite, noire, un peu aplatie, de forme lenticulaire, au nombre d'environ 2200 dans un gramme; le litre pèse 700 grammes ; la durée germinative est de cinq ans.

CULTURE — La Claytone se sème en place depuis les premiers jours d'Avril jusqu'en Août, à la volée, ou de préférence en rayons espacés de 0m20 à 0m25 ; le semis doit se faire assez clair, parce que la plante se ramifie beaucoup dès la base. La graine, qui est très petite, est le plus souvent additionnée de terre fine ou de sable pour en faciliter l'épandage ; on l'enterre légèrement à l'aide d'un roulage ou à la batte. Il faut semer, autant que possible, sur un sol terreauté et préalablement arrosé, car les bassinages effectués après le semis dérangent les graines et peuvent nuire à la germination.

La plante est très rustique ; elle n'exige pas d'autres soins que des éclaircissages dans les endroits où les plants sont trop drus, quelques sarclages et des arrosages chaque fois que cela est nécessaire.

La récolte s'effectue pendant tout l'été et l'automne ; on tond la plante au couteau comme pour le Cresson alénois et le Pourpier, dès que les fleurs paraissent au milieu des collerettes. En mouillant abondamment après cette opération, on peut obtenir une seconde et même une troisième récolte sur la même planche.

USAGE. — On consomme les feuilles en salade ou cuites, à la manière du Pourpier ou des Épinards et de l'Oseille.