Chrysobalanaceae (Rollet, Antilles)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Hedyosmum arborescens
Bernard Rollet, Arbres des petites Antilles, 2006
Chrysobalanus cuspidatus


[346]

CHRYSOBALANACEAE


  • F. simple alt. distique ; stipules linéaires fugaces (persistantes chez Hirtella). Les F. toutes sempervirentes distinguent bien les esp. mais la famille est difficile à caractériser en tant que telle sauf par le bois (par contre les genres sont indiscernables par le bois).
  • Forêt denses seulement (exception : Chrysobalanus icaco en arrière-mangrove sur sable, en jeunes forêts secondaires de l’intérieur et fourrés marécageux).

Plantules : Les espèces observées ont en commun des stipules développées et une pilosité variable mais toujours manifeste. Leur germination appartient au type VII. Leur croissance se réalise par la superposition d’unités de croissance. Dès le stade plantulaire l’épicotyle s’infléchit au niveau des premières feuilles, qui se disposent approximativement dans un plan horizontal. Un bourgeon axillaire, inférieur à la première feuille formera un nouvel article identique au premier, constitué d’un axe d’abord vertical et pourvu de cataphylles, puis feuillé et courbé. Dans la flore arborescente antillaise, il est rare qu’un tel mode de croissance (sympode) s’exprime dès le premier stade assimilateur.


Notices par espèce :