Caryocaracées (Fouqué)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Caricacées
Fouqué, Espèces fruitières d'Amérique tropicale (1972)
Clusiacées


FAMILLE DES CARIOCARACÉES

Caryocar glabrum

Caryocar glabrum Pers.

  • Fr : Bois savonneux, Chawari (GF), Saouari (GF), Saouari à feuilles lisses.
  • Es : Jigua (Vén).
  • Po : Pequi (Bré).

ORIGINE. Forêts primaires humides du nord de l'Amérique du sud en terrains drainant bien.

DESCRIPTION. Arbre de 15 à 30 m de haut et jusqu'à 1,20 m de diamètre avec de gros contreforts peu élevés formés par le début des racines, cime assez importante, arrondie.

Feuilles opposées-décussées, composées-trifoliées, à pétiole de 3 à 9 cm de long ; folioles à pétiolule de 2 à 13 mm de long, elliptiques-oblongues ou elliptiques de 8 à 15 cm de long et de 3,5 à 7 cm de large, brièvement et obtusément acuminées à l'apex, arrondies ou obtuses à la base, bords entiers ou lâchement crénelés, subcoriaces, glabres, d'un vert brillant, nervure médiane saillante dessous ; stipules de 3 mm, tôt caduques.

Inflorescences en racèmes ou en corymbes terminaux, à pédoncule robuste de 5 à 6 cm de long ; fleurs hermaphrodites à pédicelle d'environ 2 cm de long, calice à 5 lobes verdâtres, semi-orbiculaires de 2 à 3 mm de long et 4 mm de large, 5 pétales libres de couleur jaunâtre à crème, de 20 à 23 mm de long et de 10 à 12 mm de large, environ 350 étamines en deux rangées, celles de l'intérieur de 2 cm de long, celles de l'extérieur de 4 cm.

Fruit drupe ellipsoïde-globuleuse de 5 à 6 cm de long et de 5 à 8 cm de diamètre, de couleur jaunâtre, tapissée de lenticelles ferrugineuses, épicarpe coriace, charnu de 1 mm d'épaisdeur, mésocarpe charnu blanchâtre ; généralement 1-2 noyaux ligneux, très durs, de couleur brun-rougeâtre, hérissés d'épines robustes, de 6 à 10 cm de long, aiguës et contenant une amande subovoïde de 3 à 5 cm de long et de 2 à 3,5 cm de large.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. L'amande, oléagineuse, et dont le goût rappelle celui de la noisette, peut être consommée crue.

Caryocar microcarpum

Caryocar microcarpum Ducke

  • Fr : Chawari (GF), Saouari (GF).
  • Es : Jigua (Vén).
  • Po : Pequi (Bré).

ORIGINE. Forêts marécageuses, forêts de savanes en terrains humides ou même inondés une partie de l'année et le long des rives basses dans le nord de l'Amérique du sud.

DESCRIPTION. Arbre de 8 à 20 m de haut et pouvant atteindre 1 m de diamètre, sans contreforts, mais avec racines traçantes, cime relativement importante et irrégulière.

Feuilles opposées-décussées, composées-trifoliées, à pétiole de 2 à 8 cm de long ; folioles à pétiolule de 2 à 6 mm de long, deux paires de stipelles en forme de crochet à la base du pétiolule de la foliole centrale ; limbe elliptique de 5,5 à 12 cm de long et de 1,8 à 5 cm de large (L/1 = 2,10 à 2,70), acuminé à l'apex, foliole centrale à base aiguë, folioles latérales asymétriques à base du côté extérieur aiguë et de l'autre obtuse, toutes obscurément et lâchement crénelées, coriaces, nervure médiane plate dessus, saillante dessous ; stipules lancéolées de 7 mm de long, tôt caduques.

Inflorescences en corymbes terminaux de 20-30 fleurs, à pédoncule robuste ; fleurs hermaphrodites de couleur jaune-verdâtre à crème, calice à 5 sépales soudés à la base, semiorbiculaires, 5 pétales d'environ 2 cm de long et 1 cm de large, 100 à 150 étamines en deux rangées, celles de l'intérieur de 2 cm de long et celles de l'extérieur de 4 à 5 cm.

Fruit drupe ellipsoïde, globuleuse ou globuleuse-déprimée de 2 à 3,5 cm de long et de 2 à 5 cm de large, souvent 2-3 lobées suivant le nombre de noyaux, épicarpe de 2-3 mm d'épaisseur, assez dur, plus ou moins lisse, mésocarpe plutôt épais, charnu, composé d'une zone vert clair et d'une zone blanchâtre dans laquelle sont enchâssées les épines irrégulières, aiguës, de 2 à 4 mm de long couvrant les noyaux ; noyaux réniformes, ligneux, très durs, de 2 à 4 cm de long et de 1 à 2 cm de diamètre, contenant chacun une amande blanche à téguments marrons.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. L'amande, oléagineuse, douce, peut être consommée crue ou grillée.

Caryocar nuciferum

Caryocar nuciferum L.

  • Fr : Noisette indienne, Pékéa tata-youba, Porte-noix.
  • An : Butter-nut, Pekea-nut, Sawarri-nut, Souari-nut.
  • Es: Nuez souari (Cub).
  • Po : Tata-youba (Bré).

ORIGINE. Forêts primaires humides des Guyanes et du nord Brésil à la Colombie et au Pérou.

DESCRIPTION. Arbre de 10 à 30 m et plus de haut et de 45 à 100 cm de diamètre.

Feuilles opposées-décussées, composées-trifoliées, à pétiole de 4 à 12 (-20) cm de long ; folioles à pétiolule de 5 à 20 mm de long, elliptiques-lancéolées de 12 à 30 cm de long et de 6 à 18 cm de large, courtement acuminées à l'apex, arrondies ou obtuses à la base, entières ou obscurément dentées, glabres ; stipules lancéolées, grandes, tôt caduques.

Inflorescences en petites grappes subcorymbiformes terminales de 2-8 fleurs ; fleurs hermaphrodites, à pédicelle accrescent, très grandes, calice à cinq lobes à peine cônés, cinq pétales de 8 cm de long, de couleur rouge foncé, plusieurs centaines d'étamines jaunâtres, soudées à la base.

Fruit drupe subglobuleuse ou légèrement piriforme de 10 à 15 cm de diamètre, épicarpe coriace, de couleur gris-brunâtre, mésocarpe composé d'une pulpe gluante ; 1 à 4 noyaux ligneux, très durs, verruqueux, contenant chacun une amande réniforme aplatie, d'environ 3 cm de long et 2 cm de large à téguments marrons et chair blanc ivoire.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. L'amande, de goût agréable, est consommée crue ou grillée. On en extrait une huile comestible. Le poids de l'amande est de 27 p. cent environ du poids du fruit.

Caryocar amygdaliferum

Caryocar amygdaliferum Mutis, des forêts primaires du nord Brésil au Pérou, est un arbre de 30 à 40 m de haut et souvent plus. Ses fruits de 4 à 6 cm de diamètre contiennent un noyau dont les épines sont enchâssées dans le mésocarpe charnu. L'amande, oléagineuse, contenue dans le noyau est comestible fraîche. On peut en extraire une huile comestible.

Caryocar butyrosum

Caryocar butyrosum Willd., des forêts des Guyanes et du nord Brésil, est un arbre de 15 à 25 m de haut. Ses fruits, lisses, se divisant en quatre parties réniformes, ont un péricarpe épais, butyracé, jaune et les quatre noyaux, couverts de piquants effilés, contiennent chacun une amande réniforme. L'amande, à saveur de noix, est consommée fraîche. De la pulpe, on peut tirer une huile jaunâtre, épaisse qui se solidifie rapidement, mais se liquéfie de nouveau facilement et est considérée, après raffinage, comme égale à l'huile d'olive.

Caryocar coriaceum

Caryocar coriaceum Wittm., des forêts du Brésil (Céara à Bahia), est un petit arbre ou un arbre de 5 à 15 m de haut. La pulpe, oléagineuse et blanchâtre, et l'amande, oléagineuse, de ses fruits, sont comestibles.

Caryocar tomentosum

Caryocar tomentosum Willd., des forêts de la Guyane française, est un arbre à feuilles tomenteuses dessous. Ses fruits tuberculés ont un péricarpe épais, coriace, mais à pulpe peu abondante. Ils contiennent 3 à 4 noyaux d'environ 25 mm de long, tuberculés et non aiguillonnés dont l'amande est comestible crue.

Caryocar villosum

Caryocar villosum Pers., des forêts des Guyanes et du nord Brésil, est un arbre pouvant atteindre 40 m de haut. Ses fruits ont de 6 à 8 cm de long et de 5 à 6 cm de large. De couleur brun clair mat, ils ont un épicarpe lenticellé, un mésocarpe charnu, jaune, très gras, à forte odeur de beurre rance et des noyaux aiguillonnés. La pulpe, oléagineuse, douceâtre ou un peu amère, n'est comestible que cuite, à cause de son odeur, et les amandes peuvent être consommées crues ou grillées.