Brachiaria deflexa (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Céréale / légume sec Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Brachiaria deflexa (Schumach.) Robyns


Protologue: Bull. Jard. Bot. Etat. 9(3) : 181 (1932).
Famille: Poaceae (Gramineae)
Nombre de chromosomes: 2n = 18, 36

Synonymes

  • Pseudobrachiaria deflexa (Schumach.) Launert (1970).

Noms vernaculaires

  • Fonio à grosses graines, gros fonio, millet de Guinée, kolo rassé (Fr).
  • Guinea millet, animal fonio, false signal grass (En).
  • Jégé (Po).

Origine et répartition géographique

Le fonio à grosses graines est une adventice semi-domestiquée de la savane africaine. On le trouve depuis le Cap-Vert et le Sénégal jusqu’en Ethiopie, en Erythrée et en Somalie, et vers le sud jusqu’en Afrique du Sud ; il est également présent en Asie occidentale jusqu’au Pakistan et en Inde.

Usages

Le fonio à grosses graines est considéré comme faisant partie des “kreb”, un groupe de graminées que l’on trouve dans la zone sahélienne et qui sont ramassées pour la consommation humaine, en particulier en période de disette. Dans le massif du Fouta Djallon à la frontière entre la Guinée et le Mali, le grain d’un type cultivé est réduit en une farine qui sert à la fabrication de gâteaux et de beignets. Le fonio à grosses graines fournit un excellent fourrage.

Propriétés

Le fonio à grosses graines possède des grains tendres, faciles à moudre en farine.

Description

  • Graminée annuelle atteignant 70(–100) cm de haut ; tiges (chaumes) solitaires ou en touffe, minces, souvent frêles et ascendantes.
  • Feuilles alternes, simples et entières ; gaine pâle, striée, finement pubescente ; ligule ciliée ; limbe largement linéaire à étroitement lancéolé, de 4–25 cm × 0,5–2,5 cm, pubescent velouté.
  • Inflorescence en forme de panicule, composée de 5–15 grappes portées par un axe de 6–15 cm de long ; grappes distantes, largement étalées, de 2–10 cm de long, souvent ramifiées latéralement, comportant généralement des groupes distants de deux épillets.
  • Epillet à pédicelle jusqu’à 15 mm de long, largement elliptique, de 2–3,5 mm de long, glabre à pubescent, aigu, à 2 fleurs avec la fleur inférieure mâle ou stérile et la fleur supérieure bisexuée ; glume inférieure au plus moitié moins longue que l’épillet, glume supérieure aussi longue que l’épillet, membraneuse, 7-nervée ; lemme de la fleur inférieure membraneuse, lemme de la fleur supérieure ridée et aiguë ; paléole de la fleur supérieure obtuse à aiguë ; étamines 3 ; ovaire supère, avec 2 stigmates.
  • Fruit : caryopse (grain) ellipsoïde, comprimé.

Autres données botaniques

Le genre Brachiaria comprend environ 100 espèces réparties dans les régions tropicales et subtropicales, essentiellement dans l’Ancien Monde. Il a été proposé d’intégrer presque complètement les Brachiaria dans le genre Urochloa. Brachiaria deflexa se distingue habituellement bien des autres espèces de Brachiaria grâce à son inflorescence en forme de panicule, qui ressemble à celle des Panicum spp. Sa variation coïncide en partie avec celle de Brachiaria ramosa (L.) Stapf et elle est parfois incluse dans cette dernière. On confond souvent le fonio à grosses graines et le vrai fonio (Digitaria exilis (Kippist) Stapf). Par rapport au fonio, ses grains sont plus gros et il pousse plus vite, mais il a besoin d’une plus grande fertilité du sol de même que d’un meilleur drainage. Le type cultivé qui est semé sur le massif du Fouta Djallon (appelé var. sativa Portères) diffère des types sauvages récoltés ailleurs, notamment parce qu’il est totalement glabre, qu’il a une tige ramifiée et des grains beaucoup plus gros ; en outre, il n’est pas égrenant.

Certains types de fonio à grosses graines mûrissent en l’espace de 70–75 jours, mais la plupart ont besoin de 90–130 jours pour arriver à maturité. Le fonio à grosses graines a un cycle de photosynthèse en C4.

Ecologie

On le trouve du niveau de la mer jusqu’à 1500 m d’altitude en savane boisée, en bordure de forêts et comme adventice de terres cultivées et de sols perturbés, préférant souvent des endroits légèrement ombragés. Il passe pour résistant à la sécheresse. Brachiaria deflexa a besoin de sols fertiles et bien drainés pour une croissance optimale.

Gestion

Le fonio à grosses graines est essentiellement récolté dans la nature, mais les paysans encouragent parfois son invasion dans les champs de céréales, et il est semé comme céréale dans le massif du Fouta Djallon. De temps à autre, les paysans sèment des types de fonio à grosses graines à cycle court pour combler les vides laissés dans un champ de fonio, de sorgho, de maïs ou d’autres céréales.

Ressources génétiques

Des collections de fonio à grosses graines sont détenues par le CIAT (Centre international d’agriculture tropicale, Cali, Colombie, 16 entrées) et au Kenya (National Genebank of Kenya, Crop Plant Genetic Resources Centre, Kikuyu, Muguga, 5 entrées). Compte tenu de l’étendue de sa répartition, il ne semble pas menacé d’érosion génétique. Le cultivar semé dans le massif du Fouta Djallon pourrait offrir des possibilités pour une sélection ultérieure.

Perspectives

On sait trop peu de choses sur le fonio à grosses graines pour dresser un bilan exact de ses possibilités en tant que culture vivrière. Davantage d’informations sont nécessaires sur ses propriétés nutritionnelles, sur son agronomie, sur ses exigences écologiques ainsi que sur sa diversité génétique. Le type sauvage demeurera une plante fourragère précieuse des zones arides, grâce à sa résistance à la sécheresse et à ses excellentes caractéristiques fourragères.

Références principales

  • Burkill, H.M., 1994. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 2, Families E–I. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 636 pp.
  • Clayton, W.D. & Renvoize, S.A., 1982. Gramineae (part 3). In: Polhill, R.M. (Editor). Flora of Tropical East Africa. A.A. Balkema, Rotterdam, Netherlands. pp. 451–898.
  • Gibbs Russell, G.E., Watson, L., Koekemoer, M., Smook, L., Barker, N.P., Anderson, H.M. & Dallwitz, M.J., 1990. Grasses of Southern Africa: an identification manual with keys, descriptions, distributions, classification and automated identification and information retrieval from computerized data. Memoirs of the Botanical Survey of South Africa No 58. National Botanic Gardens / Botanical Research Institute, Pretoria, South Africa. 437 pp.
  • National Research Council, 1996. Lost crops of Africa. Volume 1: grains. National Academy Press, Washington D.C., United States. 383 pp.
  • Portères, R., 1976. African cereals: Eleusine, fonio, black fonio, teff, Brachiaria, paspalum, Pennisetum, and African rice. In: Harlan, J.R., de Wet, J.M.J. & Stemler, A.B.L. (Editors). Origins of African plant domestication. Mouton Publishers, The Hague, Netherlands. pp. 409–452.

Autres références

  • Basappa, G.P., Muniyamma, M. & Chinnappa, C.C., 1987. An investigation of chromosome numbers in the genus Brachiaria (Poaceae: Paniceae) in relation to morphology and taxonomy. Canadian Journal of Botany 65: 2297–2309.
  • Baudet, J.C., 1981. Les céréales mineures: bibliographie analytique. Agence de Coopération Culturelle et Technique, Paris, France. 134 pp.
  • Clayton, W.D., 1972. Gramineae. In: Hepper, F.N. (Editor). Flora of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 3, part 2. pp. 277–574.
  • Clayton, W.D., 1989. Gramineae (Paniceae, Isachneae and Arundinelleae). In: Launert, E. & Pope, G.V. (Editors). Flora Zambesiaca. Volume 10, part 3. Flora Zambesiaca Managing Committee, London, United Kingdom. 231 pp.
  • Cope, T.A., 1995. Poaceae (Gramineae). In: Thulin, M. (Editor). Flora of Somalia. Volume 4. Angiospermae (Hydrocharitaceae-Pandanaceae). Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. pp. 148–270.
  • de Wet, J.M.J., 1995. Minor cereals. In: Smartt, J. & Simmonds, N.W. (Editors). Evolution of crop plants. 2nd Edition. Longman, London, United Kingdom. pp. 202–208.
  • Fröman, B. & Persson, S., 1974. An illustrated guide to the grasses of Ethiopia. CADU (Chilalo Agricultural Development Unit), Asella, Ethiopia. 504 pp.
  • Hanelt, P. & Institute of Plant Genetics and Crop Plant Research (Editors), 2001. Mansfeld’s encyclopedia of agricultural and horticultural crops (except ornamentals). 1st English edition. Springer Verlag, Berlin, Germany. 3645 pp.
  • Phillips, S., 1995. Poaceae (Gramineae). In: Hedberg, I. & Edwards, S. (Editors). Flora of Ethiopia and Eritrea. Volume 7. Poaceae (Gramineae). The National Herbarium, Addis Ababa University, Addis Ababa, Ethiopia and Department of Systematic Botany, Uppsala University, Uppsala, Sweden. 420 pp.
  • van der Hoek, H.N. & Jansen, P.C.M., 1996. Minor cereals. In: Grubben, G.J.H. & Partohardjono, S. (Editors). Plant Resources of SouthEast Asia No 10. Cereals. Backhuys Publishers, Leiden, Netherlands. pp. 150–156.

Auteur(s)

  • M. Brink, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Brink, M., 2006. Brachiaria deflexa (Schumach.) C.E.Hubb. ex Robyns. In: Brink, M. & Belay, G. (Editors). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Netherlands. Consulté le 22 avril 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.