Beilschmiedia diversiflora (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois d'œuvre Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Statut de conservation Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Beilschmiedia diversiflora Pierre ex Robyns & R.Wilczek


Protologue: Bull. Jard. Bot. Etat 20: 200 (1950).
Famille: Lauraceae

Origine et répartition géographique

Beilschmiedia diversiflora est réparti entre le Cameroun, le Gabon et le Congo.

Usages

Le bois (noms commerciaux : kanda, kanda brun) convient pour la construction, la parqueterie, les boiseries intérieures, la menuiserie, le tournage, les meubles, l’ébénisterie, la construction navale, la carrosserie, les traverses de chemin de fer, les poteaux et pieux, les bois de mines, les placages et les contreplaqués.

Propriétés

Le bois de cœur est brun-rouge ; il est nettement distinct de l’aubier jaunâtre. Le fil est droit, le grain fin à moyen. Le bois contient des canaux résinifères. La densité du bois est d’environ 730 kg/m³ à 12% d’humidité. Il sèche lentement, mais avec peu de dégradation. Les taux de retrait sont de 3,3–4,0% dans le sens radial et 5,6–6,4% dans le sens tangentiel de l’état vert à anhydre. Une fois sec, le bois est stable en service. A 12% d’humidité, le module de rupture est de 154 N/mm², le module d’élasticité de 9700 N/mm², la compression axiale de 60 N/mm², le cisaillement de 9 N/mm², le fendage de 22 N/mm, et la dureté de flanc Chalais-Meudon de 5,2. Le bois se scie assez bien, mais avec un certain effet d’émoussage des outils dû à la présence de silice. Il se cloue bien et a une bonne tenue des clous et des vis ; il se travaille et se finit de manière satisfaisante. Il est résistant aux champignons, aux termites et aux térébrants marins, mais l’aubier est sujet aux attaques de Lyctus. Le bois de cœur est rebelle à l’imprégnation avec des produits de préservation.

Description

  • Arbre sempervirent de taille moyenne atteignant 27 m de haut ; fût rectiligne, dépourvu de branches sur une hauteur atteignant 15 m, cylindrique, jusqu’à 60 cm de diamètre, dépourvu de contreforts ; jeunes rameaux à pubescence rousse.
  • Feuilles alternes à presque opposées, simples et entières ; stipules absentes ; pétiole d’environ 1 cm de long, poilu ; limbe obovale à oblong, de 7–14 cm × 3–6 cm, coriace, brun-olive et glabre sur le dessus, à pubescence rousse sur les nervures de la face inférieure, pennatinervé à 6–8 paires de nervures latérales.
  • Inflorescence : panicule robuste, terminale ou axillaire, de 4–8 cm de long, à pubescence rousse ; pédoncule de 1–1,5 cm de long, aplati ; bractées caduques.
  • Fleurs bisexuées, régulières, petites, jaune brunâtre ; pédicelle de 1–2 mm de long, à pubescence rousse ; périanthe en cloche ou en coupe, lobes 6, jusqu’à 1 mm de long ; étamines fertiles 9, en 3 verticilles, celles des 2 verticilles externes sessiles, celles du verticille interne pourvues d’un filet et portant chacune 2 glandes, staminodes formant un quatrième verticille ; ovaire supère, d’environ 1 mm de long.
  • Fruit : baie piriforme de 2,5–3 cm × environ 1,5 cm, renfermant 1 seule graine.

Autres données botaniques

Le genre Beilschmiedia comprend environ 250 espèces, réparties dans tous les tropiques, dont quelque 80 espèces en Afrique tropicale et à Madagascar. Beilschmiedia diversiflora appartient au sous-genre Synthoradenia. Il est étroitement apparenté à Beilschmiedia corbisieri (Robyns) Robyns & R.Wilczek, mais les feuilles de ce dernier sont plus grandes et ont une pubescence éparse, et les lobes du périanthe sont légèrement plus longs. Beilschmiedia diversiflora est parfois considéré comme une variété de Beilschmiedia corbisieri.

Ecologie

Beilschmiedia diversiflora se rencontre dans la forêt mixte, principalement dans les zones de basses terres humides.

Ressources génétiques

Beilschmiedia diversiflora a une aire de répartition limitée, et on ne peut pas dire à coup sûr si l’espèce est menacée d’érosion génétique. Elle n’est pas incluse dans la Liste rouge 2006 des espèces menacées de l’UICN.

Perspectives

Le bois de Beilschmiedia diversiflora est considéré comme convenant pour une large gamme d’applications, mais on ne sait pas très bien dans quelle mesure il est actuellement utilisé, ou pourrait être disponible.

Références principales

  • Bolza, E. & Keating, W.G., 1972. African timbers: the properties, uses and characteristics of 700 species. Division of Building Research, CSIRO, Melbourne, Australia. 710 pp.
  • Fouilloy, R., 1974. Lauraceae. Flore du Cameroun. Volume 18. Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris, France. pp. 3–87.
  • Sallenave, P., 1964. Propriétés physiques et mécaniques des bois tropicaux. Premier supplément. Centre Technique Forestier Tropical, Nogent-sur-Marne, France. 79 pp.
  • Takahashi, A., 1978. Compilation of data on the mechanical properties of foreign woods (part 3) Africa. Shimane University, Matsue, Japan, 248 pp.

Autres références

  • CTFT (Centre Technique Forestier Tropical), 1961. Résultats des observations et des essais effectués au Centre Technique Forestier Tropical sur kanda brun. Centre Technique Forestier Tropical, Nogent-sur-Marne, France. 5 pp.
  • Fouilloy, R., 1965. Lauracées. Flore du Gabon. Volume 10. Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris, France. pp. 7–81.
  • Robyns, W. & Wilczek, R., 1950. Contribution a l’etude du genre Beilschmiedia de l’Afrique tropicale. Bulletin du Jardin Botanique de l’Etat (Bruxelles) 20(2): 197–226.

Auteur(s)

  • M. Brink, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Brink, M., 2008. Beilschmiedia diversiflora Pierre ex Robyns & R.Wilczek. In: Louppe, D., Oteng-Amoako, A.A. & Brink, M. (Editors). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Netherlands. Consulté le 21 février 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.