Begonia macrocarpa (PROTA)

De PlantUse Français
(Redirigé depuis Begonia sessilifolia (PROTA))
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Légume Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Begonia macrocarpa Warb.


Protologue: Bot. Jahrb. Syst. 22(1) : 43 (1895).
Famille: Begoniaceae

Synonymes

  • Begonia auriculata auct. non Hook. f.

Noms vernaculaires

  • Oseille de la brousse, oseille de gorille, oseille de chimpanzé (Fr).

Origine et répartition géographique

Begonia macrocarpa est répandu depuis la Guinée jusqu’en R.D. du Congo et en Angola.

Usages

Au Gabon, les feuilles de Begonia macrocarpa se mangent comme légume cuit, et elles sont un substitut de l’oseille (Rumex spp.). Appréciées pour leur saveur acidulée, elles se marient bien avec le poisson ou la viande de crocodile dans les ragoûts.

Description

  • Plante herbacée vivace érigée atteignant 110 cm de haut ; tige succulente, renflée aux nœuds, légèrement poilue à glabre.
  • Feuilles alternes, simples ; stipules ovales, de 2–8(–10) mm de long, dentées, caduques ; pétiole de (0,5–)1–4(–5,5) cm de long ; limbe étroitement ovale, légèrement asymétrique, de (2–)4–15(–19) cm × (1–)2,5–6(–7) cm, cordé à la base, acuminé à l’apex, bord entier, légèrement succulent, glabre.
  • Inflorescence : cyme axillaire scorpioïde, avec jusqu’à 17 fleurs mâles et 1 fleur femelle ; pédoncule de 1–1,5(–2,5) cm de long.
  • Fleurs unisexuées, à 2 tépales, blanches, souvent rougeâtres à la base ; fleurs mâles à tépales largement ovales à circulaires, de 0,5–1 cm de long, et possédant jusqu’à 17(–23) étamines soudées à la base, dont toutes les anthères sont tournées dans la même direction ; fleurs femelles à tépales ovales ou obovales de 1–1,5 cm de long, ovaire infère, 3-loculaire et à 3 ailes, styles 3, atteignant 6,5 mm de long, soudés à la base.
  • Fruit : capsule à 3 ailes de 1,5–3 cm × 1,5–3 cm, contenant de nombreuses graines.

Le genre Begonia comprend environ 1400 espèces, dont environ 160 en Afrique tropicale. Begonia macrocarpa appartient à la section Filicibegonia et s’apparente étroitement à Begonia auriculata Hook.f., qui possède généralement des feuilles et des stipules plus grandes ainsi qu’un pédoncule plus long, et qui est endémique du Gabon.

Autres Begonia

En Afrique centrale, plusieurs autres espèces de Begonia se consomment comme légume de la même façon que Begonia macrocarpa, par ex. Begonia elatostemmoides Hook.f., Begonia eminii Warb., Begonia fusialata Warb., Begonia hirsutula Hook.f., Begonia komoensis Irmsch., Begonia sciaphila Gilg ex Engl., Begonia scutifolia Hook.f. et Begonia sessilifolia Hook.f.

Ecologie

Begonia macrocarpa est présent dans la forêt primaire et secondaire, surtout le long des routes et des rivières, jusqu’à 1000 m d’altitude.

Ressources génétiques

Begonia macrocarpa est répandu et se rencontre même dans les habitats perturbés. Il n’est par conséquent pas menacé d’érosion génétique.

Perspectives

Begonia macrocarpa et les autres espèces de Begonia resteront probablement des légumes secondaires, appréciés localement pour la saveur acidulée qu’ils confèrent à la viande et au poisson.

Références principales

  • de Wilde, J.J.F.E., 2002. Begonia section Tetraphila A.DC. Wageningen University Papers 2001–2. Wageningen University, Wageningen, Netherlands. pp. 5–258.
  • Raponda-Walker, A. & Sillans, R., 1961. Les plantes utiles du Gabon. Paul Lechevalier, Paris, France. 614 pp.
  • Sosef, M.S.M., 1994. Refuge begonias. Taxonomy, phylogeny and historical biogeography of Begonia sect. Loasibegonia and sect. Scutobegonia in relation to glacial rain forest refuges in Africa. Studies in Begonias 5. Wageningen Agricultural University Papers 94–1. Wageningen Agricultural University, Wageningen, Netherlands. 306 pp.

Autres références

  • Arends, J.C., 1992. The biosystematics of Begonia squamulosa Hook.f. and affiliated species in section Tetraphila A.DC. PhD thesis, Wageningen Agricultural University, Wageningen, Netherlands. 223 pp.
  • Burkill, H.M., 1985. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 1, Families A–D. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 960 pp.
  • Doorenbos, J., Sosef, M.S.M. & de Wilde, J.J.F.E., 1998. The sections of Begonia including descriptions, keys and species lists. Studies in Begonia 6. Wageningen Agricultural University Papers 98–2. Wageningen Agricultural University, Wageningen, Netherlands. 266 pp.

Auteur(s)

  • R.H.M.J. Lemmens, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Consulté le 22 avril 2019.