Bartholomeus Anglicus

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Les étapes de la vie de Bartholomeus Anglicus (Gravure sur bois, 1486)

Biographie

(avant 1203 – 1272)

Barthélemy l'Anglais ou Barthélemi l'Anglais, Bartholomeus Anglicus, Bartholomaeus Anglicus est un frère franciscain anglais du XIIIe siècle.

Dans les années 1220, il fréquente l'université de Paris, où ses leçons sur la Bible rencontrent un grand succès. En 1230, le général de l'ordre l'envoie en Germanie en tant que lecteur, dans la nouvelle province franciscaine de duché de Saxe. Il termine son Liber de proprietatibus rerum à Magdebourg vers 1240. Il fut un des premiers encyclopédistes.

Liber de proprietatibus rerum

Ouvrage écrit en latin entre 1230 et 1240. On en connaît plus de 200 manuscrits. Le succès fut tel qu'il fut traduit successivement en occitan, français, anglais, néerlandais, allemand, italien et mantouan jusqu'au XIVe siècle. L'édition la plus connue est celle de Jean Corbechon en français.

"C’est une œuvre théologique à usage pédagogique formée de dix-neuf livres (le nombre de livres vient du fait qu’il y a dix-huit chœurs d’anges présidés par Dieu) au cours desquels Barthélemy présente les propriétés de tout ce qui compose la création. De ce fait, les livres peuvent être rassemblés en trois groupes : les livres I à III regroupant les matières spirituelles (Dieu, les anges et l’âme), les livres IV à VII traitant de l’homme (les éléments, le corps humain, les états de l’homme, et les maladies) et les livres VIII à XIX traitant du monde en général (le monde et le ciel, le temps, la matière et la forme, l’air, les oiseaux, l’eau, les montagnes, les régions, les pierres, les herbes et les plantes, les animaux, et finalement les « accidents » qui incluent les odeurs, les couleurs, les saveurs, etc.)." (Philippe Bouchard)

Le livre se veut organisé suivant la hiérarchie de l'univers de Denys. Les êtres vivant sont traités après l'élément où ils vivent : les oiseaux après l'air, les poissons après l'eau, les plantes et les animaux après la terre. Le dernier livre est un peu un fourre-tout de ce qui était inclassable.

Les étymologies proviennent surtout d'Isidore de Séville. Les textes sur les plantes s'inspirent de l'ouvrage pseudo-aristotélien De plantis.

  1. Liber primus: Unus immensus et incommutabilis deus
  2. II: de proprietatibus angelorum (vii sqq.: Hiérarchie des anges)
  3. III: de proprietatibus animæ rationalis (l'Homme) - De potentiis animæ - (xvii sqq.: les cinq sens)
  4. IV: de proprietatibus substantiæ corporeæ - de quattuor elementaribus qualitatibus - de humoribus et eorum generatione effectu et operatione - (xi: de melancolia)
  5. Liber quintus: de dipositione membrorum (le corps humain)
  6. VI: de ætatibus (les âges de l'Homme) - xx sqq.: de cibo; de potu; de prandio et convivio; xxiiii: de somno
  7. VII: de infirmitatibus (médecine): de dolore capitis et eius causis et signis - de medicina et remediis et doloris passionis capitis &c.- lviii: de podagra
  8. VIII: de mundo et corporibus celestibus - xlii: de lumine
  9. IX: de tempore et partibus temporis (mois, jours de la semaine, calendrier)
  10. X: de materia et forma - de igne
  11. XI: de aere et passionibus eius (y compris arc-en-ciel, grêle, tonnerre)
  12. XII: de avibus (y compris vespertilio)
  13. XIII: de aqua et eius ornatu (rivières, lacs, mer) - xxvi: de piscibus
  14. XIV: de terra et partibus eius (géographie, en particulier de la Terre Sainte)
  15. XV: de provincibus (chapitre clxxv par ordre alphabétique jusqu'à winlandia et yselandia)
  16. XVI: de lapidibus preciosis (alphabétique)
  17. XVII: de arboribus et herbis (alphabétique jusqu'au sucre)
  18. XVIII: de animalibus
  19. XIX: de coloribus odoribus saporibus et liquoribus (lxi: de lacte; lxxii: de caseo); lxxvii - cxii œufs et autres - cxiiii de numero pondere et mensura - cxxxii musique.

Manuscrits

  • University of Victoria (Canada), McPherson Library, Bartholomaeus Anglicus 84-61, XIII-XIVe siècle. en ligne

Editions en latin

Le De proprietatibus rerum compte au moins 16 éditions latines.

  • ca. 1470 Köln. Première édition.
  • 1483 De proprietatibus rerum. Johann Koelhoff d. Ä., Köln
  • 1485 Liber de proprietatibus rerum. - Straßburg : Drucker des Jordanus (Georg Husner). en ligne à l'Université de Düsseldorf (lien brisé)
  • 1492 De proprietatibus rerum. Nürnberg, Anton Koberger. en ligne sur Google Books
  • 1582 De Proprietatibus Rerum, London. Réédition Bartholomaeus Anglicus Batman uppon Bartholomé. His Book "De Proprietatibus Rerum", London, 1582, with an Introduction and Index by J. Schäfer. Hildesheim, 1976 (Anglistica and Americana Bd. 161).
  • 1601 De genuinis rerum coelestium, terrestrium et inferarum proprietatibus libri XVIII. Opus incomparabile, theologis, iureconsultis, medicis, omniumque disciplinarum & artium alumnis, utilissimum futurum. Cui accessit Liber XIX. de variarum rerum accidentibus. Frankfurt-am-Main. Reprint Frankfurt-am-Main, 1964.
  • 1601 De proprietatibus rerum, Reprint d'une édition de 1601: Frankfurt (Minerva), 1964.
  • Bartholomaeus Anglicus, De proprietatibus rerum. Edition critique sous la direction de Christel Meier. "Un projet éditorial international impliquant 24 chercheurs et coordonné à Münster, Louvain-La-Neuve et Orléans a mis en chantier l’édition du texte latin et de sa traduction française par Jean Corbechon, datée de 1372."
    • Vol. 1: Introduction générale, Prohemium, Liber I - Liber IV; ed. Baudouin Van den Abeele). Turnhout, Brepols, 2007.
    • Vol. 6: Liber XVII; ed. Iolanda Ventura, Turnhout, Brepols, 2007. Edition critique du texte latin, basée sur cinq manuscrits. Le livre est consacré à la botanique et comporte 197 chapitres.

Traduction en français

La traduction a été achevée en 1372 par Jean Corbechon, ermite de l'ordre de Saint-Augustin, pour le roi Charles V. On ne sait presque rien de la biographie de Corbechon. La traduction est en fait en partie une adaptation.

On en connaît 45 manuscrits des XIVe et XVe siècles. Il en existe 26 éditions en français (faites à partir de la traduction de Jean Corbechon remaniée en 1482 par Pierre Farget, religieux de l’ordre de saint Augustin et docteur en théologie).

  • 1517 Le Proprietaire des choses très utile et profitable aux corps humains. Rouen.
  • 1525 Le proprietaire des choses tres utille et profitable aux corps humains avec aucunes additions nouvellement adioustees cest assavoir .... Paris, Jehan Petit, 566 p.
  • 1999 Le Livre des propriétés des choses : une encyclopédie au XIVe siècle. Introduction, mise en français moderne et notes par Bernard Ribémont, Paris, Stock, 308 p. Texte établi surtout sur le manuscrit BNF fr.16993. L'ouvrage se présente comme "une série d'extraits". Pour les plantes, on n'a ainsi que 15 chapitres sur au moins 197.

Traduction en italien

  • fin XIIIe siècle. Belcalzer, Vivaldo. Adaptation en dialecte mantouan effectuée sous la commande de Guido Bonalcosi. Cette version en mantouan a ensuite été réécrite en toscan au XVe siècle.

Traduction en espagnol

Deux éditions en espagnol.

  • 1494 Burgos, Vincente de (traducteur, franciscain). El libro delas propriedades delas cosas. Toulouse, Heinrich Mayer en ligne sur Google Books

Traduction en occitan

  • milieu du XIVe siècle. Traduction réalisée par un clerc anonyme pour Gaston Fébus. Serait en provençal d'après une source.

Traduction en anglais

Trois éditions en anglais.

  • 1398 Trevisa, John De (trad.) ou Jean de Trévise. On the properties of things. (en moyen-anglais). Edition critique : On the Properties of Things: John Trevisa's Translation of Bartholomaeus Anglicus, de Proprietatibus Rerum: A Critical Text. Oxford University Press, 1988.

Traduction en néerlandais

  • XVe siècle. traduction anonyme, Het boeck van der proprieteyten der dinghen.

Traduction en allemand

  • XVe siècle.

Bibliographie

Synthèse rédigée sur la base de Wikipedia en français, anglais et allemand et des sources suivantes :


Références non vues :

  • Abeele, B. van den & Meyer, H. (éds.), Bartholomaeus Anglicus, De proprietatibus rerum. Texte latin et réception vernaculaire - Lateinischer Text und volkssprachige Rezeption. Turnhout, Brepols, 2005 (De diversis artibus 74).
  • Meyer, Heinz, 1988. Bartholomäus Anglicus, de proprietatibus rerum. Selbstverständnis und Rezeption. Zeitschrift für deutsches Altertum, 99, 237-274.
  • Seymour, Michael C., 1992. Bartholomaeus Anglicus and his encyclopedia. Aldershot.
  • Sodigné-Costes, G., 1993. Décrire les plantes au Moyen Âge : encyclopédies et traités didactiques. Bien dire et bien aprandre, 11: 389-399.
  • Sodigné-Costes, G., 1994. La botanique de Barthélemi l'Anglais mise en français par Jean Corbechon : traduction ou adaptation ?. Traduction, transcription, adaptation au Moyen Âge, Bien dire et bien aprandre, 14: 219-226.