Avis au lecteur du tome 10 (Rolland, Flore populaire)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Additions et corrections
du tome 9
Eugène Rolland, Flore populaire, 1896-1914
Urtica



[Tome X, V]

AVIS AU LECTEUR


J'engage le lecteur à ne pas négliger les « additions et corrections » à la fin du volume.

Ce volume n'achève malheureusement pas la Flore. Lorsque j'ai assumé la charge de continuer et d'achever l'œuvre interrompue d'Eug. Rolland, je ne pensais pas qu'elle fût aussi considérable, et que sa publication pût durer aussi longtemps. Déjà j'étais de plusieurs années l'aîné de Rolland. Les années s'appesantissent sur moi, eet ma vue s'affaiblit ; la correction de ces épreuves est chose très délicate, malgré l'aide que je reçois de mes collaborateurs ; et les notes de Rolland sont quelquefois prises avec une encre faible qui a pâli.

Je désire pourtant pouvoir achever au moins la Flore, car la Faune est une œuvre qui me survivra, tant Rolland a réuni de notes sur ce sujet. Mais si la mort ou un cas de force majeure ne m'arrête en chemin, je compte achever la Flore, ouvrage plus original et plus près de son achèvement.

Il me reste à publier deux volumes de la Flore ; j'espère faire paraître le tome XI en 1914, et le tome XII en 1915. Je me propose de terminer l'ouvrage par des tables générales, qui rendent aisé de le consulter.

J'ai la satisfaction d'annoncer que l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres m'a accordé une subvention pour m'ai-


[VI]

der à subvenir aux frais de la publication posthume des œuvres d'Eugène Rolland.

Depuis l'apparition du tome IX de la Flore, j'ai publié dans le tome XI de Mélusine (Paris, Welter, 1912) une notice sur la vie et les oeuvres d'Eug. Rolland, accompagnée d'un portrait. Cette notice suscite des observations de M. Paul Sébillot dans la Revue des Traditions Populaires de février et avril 1913.

J'ai répondu à ces observations par une lettre adressée à cette revue, et qui a paru dans le n° de juin.


H. Gaidoz.

22, rue Servandoni, Paris (VIe)

Octobre 1913