Absinthe (Pharmacopée malagasy)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Aboringa
Rakoto, Boiteau, Mouton, Eléments de pharmacopée malagasy
Acacia à tanin
Figure 2 : Absinthe (Artemisia absinthium L.) : 1 : inflorescence ; 2 : feuille de la base ; 3 : capitule ; 4 : fleur hermaphrodite ; 5 : fleur femelle.

[12]

Notice 2 - ABSINTHE


Artemisia absinthium L. (Composées)

Nom malgache : Laposety (nom surtout donné aux alcools parfumés à l'absinthe)


Plante herbacée ou suffrutescente (un peu ligneuse à la base) ; feuilles inférieures tripinnatiséquées, très profondément divisées, à lobes lancéolés, obtus ; feuilles moyennes bipinnatiséquées ; feuilles supérieures plus simples, devenant entières et faisant transition avec les bractées linéaires aiguës de l'inflorescence ; toutes d'un gris verdâtre à la face


[13]

supérieure, mais vêtues d'un tomentum gris argenté à la face supérieure ; les poils constituant le tomentum sont de deux sortes : les uns non glanduleux, en forme de losange allongé ou de navette, les autres glanduleux, à pied court, inséré dans une dépression de l'épiderme, à stipe surmonté d'une tête de forme ovoïde constituée de plusieurs cellules sécrétrices. Inflorescence en grande grappe ramifiée de capitules ; chaque capitule d'environ 3 millimètres de diamètre, ordinairement seul à l'aiselle d'une bractée, subglobuleux, verdâtre sur la plante fraîche, courtement pédicellé, présentant à la périphérie des fleurs femelles peu nombreuses, au centre des fleurs hermaphrodites à tube régulier terminé par cinq dents, et sur le pourtour un involucre de bractées tomenteuses sur leur face externe. Le réceptacle sur lequel s'insèrent les fleurs presque sessiles est hérissé de soies translucides (Figure 2).

Constituant actif

Le constituant actif est une huile essentielle ou essence d'absinthe. Pour cette raison, la plante ou son essence isolée ont été utilisées pour la préparation de boissons alcoolisées dites « absinthes », dont l'emploi a dû être prohibé, car la toxicité de l'essence d'absinthe, jointe à celle de l'alcool, provoquait des intoxications chroniques très dangereuses (absinthisme chronique). L'interdiction de l'emploi de l'absinthe pour aromatiser les alcools a porté un coup à sa réputation officinale. Elle n'est plus inscrite au Codex français (où elle figurait encore en 1937).

Emplois

Plante fraîche : on l'employait à la préparation de l'alcoolat vulnéraire qui figurait encore au Codex 1936 (voir : Alcoolat vulnéraire).

Plante sèche : elle entrait dans la composition des Espèces vulnéraires gui figuraient encore au Codex 1936 (voir Espèces vulnéraires).

Essais de culture

L'absinthe est une plante européenne qui n'existe pas à Madagascar. Des essais de culture ont eu lieu au Jardin Botanique de Tananarive. Ils ont montré que la plante se reproduit très facilement par semis et gue son adaptation au climat des Hauts-Plateaux malagasy est facile. Le semis doit être effectué de préférence en septembre-octobre ou en avril.

Équivalents malagasy

On peut remplacer l'absinthe dans ses emplois pharmaceutiques par deux plantes communes à Madagascar :

  • 1° La « Camomille du Pays », Parthenium hysterophorus L. ;
  • 2° La kelivoloina, Coniza lineariloba DC.