Trabut, Répertoire: S : Différence entre versions

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 1 301 : Ligne 1 301 :
  
  
C. — S. tuberosum. - Pomme de terre.
+
C. — '''''S. tuberosum.''''' - Pomme de terre.
  
 
Batata
 
Batata
Ligne 1 311 : Ligne 1 311 :
  
  
Solenanthus lanatus.
+
'''Solenanthus lanatus.'''
  
 
Ttaba el aoud
 
Ttaba el aoud
Ligne 1 320 : Ligne 1 320 :
  
  
Solenostema arghel.
+
'''Solenostema arghel.'''
  
Khallachem — Zellechem - Arellachem T.
+
''Khallachem — Zellechem - Arellachem'' T.
  
 
Ardjel
 
Ardjel
Ligne 1 329 : Ligne 1 329 :
  
  
Sonchus arvensis, S. oleraceus.
+
'''Sonchus arvensis, S. oleraceus.'''
  
Tiffef — Touffef.
+
''Tiffef — Touffef.''
  
  
S. maritimus.
+
'''S. maritimus.'''
  
Tilfaf — Tifif.
+
''Tilfaf — Tifif.''
  
 
Rima, ourima
 
Rima, ourima
Ligne 1 349 : Ligne 1 349 :
  
  
S. tenerrimus,
+
'''S. tenerrimus.'''
  
Tifaf — Timerzouga.
+
''Tifaf — Timerzouga.''
  
 
Zeizet el maza
 
Zeizet el maza
Ligne 1 360 : Ligne 1 360 :
  
  
Sorbus Aria. — Allier.
+
'''Sorbus Aria.''' — Allier.
  
 
Meïs
 
Meïs
Ligne 1 369 : Ligne 1 369 :
  
  
C. - S. domestica - Sorbier.
+
C. - '''''S. domestica'''''. - Sorbier.
  
Isisnou.
+
''Isisnou.''
  
 
Rhibra
 
Rhibra
Ligne 1 383 : Ligne 1 383 :
  
  
S. tominalis.
+
'''S. torminalis.'''
  
 
Tfeh — Taïcht.
 
Tfeh — Taïcht.
  
  
Sorghum halepense.
+
'''Sorghum halepense.''' - Cagnatte, esp. cafiata.
  
Cagnatte, esp. cafiata.
+
''Tadkamt - Tassinr'erd.''
 
+
Tadkamt
+
 
+
Tassinr'erd.
+
  
 
Dokna
 
Dokna
Ligne 1 400 : Ligne 1 396 :
 
Djeraou (S. exiguum)
 
Djeraou (S. exiguum)
  
Meza : hybride annuel dans les plantations de Déclina noir dans la région de Collo, La Cagnatte est très redoutée connue un gros chiendent dans les plantations irriguées. Les jeunes pousses contiennent une grande quantité d'un glucoside qui en se dédoublant dans l'appareil digestif des herbivores dégage de l'acide cyanhydrique qui les empoisonne. S. exiguum, Sorgho menu, Sudan grass, Holcus exiguus de Porskal, Djeraou, est une forme non traçante du S. halepense répandue de l'Egypte au Soudan, qui constitue un très bon fourrage.
+
Meza : hybride annuel dans les plantations de Bechna noir dans la région de Collo, La Cagnatte est très redoutée connue un gros chiendent dans les plantations irriguées. Les jeunes pousses contiennent une grande quantité d'un glucoside qui en se dédoublant dans l'appareil digestif des herbivores dégage de l'acide cyanhydrique qui les empoisonne. ''S. exiguum'', Sorgho menu, Sudan grass, ''Holcus exiguus'' de Porskal, Djeraou, est une forme non traçante du ''S. halepense'' répandue de l'Egypte au Soudan, qui constitue un très bon fourrage.
  
  
C. — S. vulgare. — Sorgho.
+
C. — '''''S. vulgare'''''. — Sorgho.
  
Bechna — Qotania — Taqtaniet — Séria —- Hortania T — Abora T — Ountoulou T.
+
''Bechna — Qotania — Taqtaniet — Séria —- Hortania'' T — ''Abora'' T — ''Ountoulou'' T.
  
 
Dourra
 
Dourra
Ligne 1 415 : Ligne 1 411 :
 
Gafouli
 
Gafouli
  
Bechna tamelett. Sorgho blanc,
+
''Bechna tamelett.'' Sorgho blanc,
  
Bechna amraouah. Sorgho rouge.
+
''Bechna amraouah.'' Sorgho rouge.
  
Bechna tamerka. Sorgho noir.
+
''Bechna tamerka.'' Sorgho noir.
  
Ces Sorghos sont très cultivés par les indigènes pour le grain. Les jeunes pousses sont toxiques pour le bétail. Dans les Oasis du Sud, à In-Salah, on cultive une variété à feuilles rouge foncé, employée pour la teinture, concurremment, avec le Tafrout hamra {Pennisetum typhoideum).
+
Ces Sorghos sont très cultivés par les indigènes pour le grain. Les jeunes pousses sont toxiques pour le bétail. Dans les Oasis du Sud, à In-Salah, on cultive une variété à feuilles rouge foncé, employée pour la teinture, concurremment, avec le ''Tafrout hamra'' (''Pennisetum typhoideum'').
  
  
Sparganium ramosum.
+
'''Sparganium ramosum.'''
  
 
Chebouq
 
Chebouq
Ligne 1 434 : Ligne 1 430 :
  
  
Spartium junceum. — Genêt d'Espagne.
+
'''Spartium junceum.''' — Genêt d'Espagne.
  
Attertag — Tegtag.
+
''Attertag — Tegtag.''
  
 
Tertak, bou tertak
 
Tertak, bou tertak
Ligne 1 445 : Ligne 1 441 :
  
  
Spergula arvensis. — Spargoute.
+
'''Spergula arvensis.''' — Spargoute.
  
 
Ouden el far
 
Ouden el far
  
  
Spergularia flaccida.
+
'''Spergularia flaccida.'''
 +
 
 +
''Guedid'' T.
  
Guedid T.
 
  
 +
'''Sp. longipes.'''
  
Sp. longipes.
+
''Talgourst.''
Talgourst.
+
  
  
Sp. média, S. rubra, S. diandra.
+
'''Sp. média, S. rubra, S. diandra.'''
  
Ourzima.
+
''Ourzima.''
  
 
Cherifa
 
Cherifa
Ligne 1 486 : Ligne 1 483 :
  
  
Sphacelotheca sorghi.
+
'''Sphacelotheca sorghi.'''
  
 
Hokab
 
Hokab
Ligne 1 493 : Ligne 1 490 :
  
  
C. — Spinacia oleracea. — Epinard.
+
C. — '''''Spinacia oleracea.''''' — Epinard.
  
 
Isbanakh, sbanakh
 
Isbanakh, sbanakh
Ligne 1 509 : Ligne 1 506 :
  
  
Originaire de Perse, dérive du Spinacia tetranda spontané en Perse, Turkestan et Afghanistan, cultivé dans l'Inde. Apporté par les Maures en Espagne, Ibn el Aoum en décrit minutieusement la culture. L'épinard était aussi nommé Raïs bouqoul, le prince des légumes.
+
Originaire de Perse, dérive du ''Spinacia tetranda'' spontané en Perse, Turkestan et Afghanistan, cultivé dans l'Inde. Apporté par les Maures en Espagne, Ibn el Aoum en décrit minutieusement la culture. L'épinard était aussi nommé Raïs bouqoul, le prince des légumes.
  
  
Spitzelia coronopifolia.
+
'''Spitzelia coronopifolia.'''
  
 
Merar
 
Merar
Ligne 1 519 : Ligne 1 516 :
  
  
Sp. Saharae.
+
'''Sp. Saharae.'''
  
Tasougé T.
+
''Tasougé'' T.
  
 
Haouqan
 
Haouqan
  
  
Sporobolus pungens.
+
'''Sporobolus pungens.'''
  
Sbat.
+
''Sbat.''
  
 
Habraou
 
Habraou
  
  
Sp. spicatus.
+
'''Sp. spicatus.'''
  
Izidi.
+
''Izidi.''
  
  
Stapelia sp. — Aïr (De Bary).
+
'''Stapelia''' sp. — Aïr (De Bary).
  
T. Okoua.
+
''T. Okoua.''
  
  
Statice Bonduelli et St. Thouini.
+
'''Statice Bonduelli''' et '''St. Thouini.'''
  
 
Zahim
 
Zahim
Ligne 1 554 : Ligne 1 551 :
  
  
St. delicatula.
+
'''St. delicatula.'''
  
 
Ouden el hallouf
 
Ouden el hallouf
Ligne 1 561 : Ligne 1 558 :
  
  
St. globulariaefolia.
+
'''St. globulariaefolia.'''
  
 
Messas
 
Messas
  
  
St. mucronata.
+
'''St. mucronata.'''
  
Timersgellit.
+
''Timersgellit.''

Version du 23 juin 2012 à 23:18

R
Louis Trabut, 1935. Répertoire des noms indigènes des plantes dans le nord de l'Afrique
T

télécharger le pdf

[227]

S


Saccharum biflorum, S. ægyptiacum.

Ganich

Anneche

Helliou

Bouss giddani

Bouss el djezaïr

Bouss el farisi

Le Saccharum biflorum est spontané ou naturalisé depuis longtemps dans les environs de Bône ; les noms cités sont d'origine égyptienne. Depuis quelques années ce Saccharum a été propagé, avec le plus grand succès, dans les dunes du littoral et aussi dans le Sahara où il constitue un bon abri dans les oasis exposées aux grands vents. Malgré sa consistance dure le bétail l'accepte et peut s'en nourrir exclusivement. La multiplication est facile par fragments de tige qui bouturent rapidement


C. — S. officinarum. — Canne à sucre.

Qeçab el halou

Qeçab es soukkar

Mouddardjend

La Canne à Sucre a été introduite dans le Sud de l'Espagne et sa culture a été pratiquée par les Maures ; elle s'est conservée dans la région de Malaga. Au XVIe siècle il existait une importante plantation dans Je Sous, faite par les Chérifs ; la production du sucre était consi¬dérable, il en était résulté un commerce important. En 1540, le Chérif Mohammed prélevait sur l'exportation un bénéfice de 23.000 mitkal soit environ 300.000 francs or. Cette culture a disparu depuis longtemps, en raison de l'anarchie qui a régné dans le Sous révolté et privé de débouchés.

C'est autour de Taraudant que se trouvaient de nombreuses usines dirigées par un juif apostat et des captifs chrétiens d'origine portugaise. Edrissy parle du sucre de Sous au XIIIe siècle.


Saccocalyx satureioides.

Azir el ibel.

Zaater


[228]


'Sagina procumbeus.

Mekrada


Salicornia fruticosa. — Salicorne.

Belbel

Khezam

Rherdam, Rhdem

Hammad


S. herbacea. — Salicorne.

Harmak

Hardjem

Les Salicornes peuvent être consommées comme épinards


Salix alba, S. fragilis. — Saule.

Talezzast amellat — Tafeçant — Tafsent.

Khilaf

Houd el ma

Mektite, mektata

La dénomination de Khilaf qui signifie contradiction vient de ce qu'une branche de saule prend racine la tête en bas.


S. atrocinerea.

Asafsaf.


C. — S. babylonica. — Saule pleureur.

Oum el Oualef

Salef el adra

Rharab

Çafçaf


S. pedicellata.

Tafsent — Tamlilt — Smlel — Techaa — Tichki.

Houd el ma

Berqouq el maïz


S. purpurea.

Talezzazt-n-amar — Ziliz — Ickki — Safsa.

Khiblal


Salsola fœtida Del.

Rhacel


[229]


S. kali, S. soda.

Tacer.

Qali

Bou halsa

Djill


S. oppositifolia, S. longifolia.

Tarmout.

Semmoumed


S. tetragona.

Ougrina

Bou gueriba

Rhacel

Hermeck

Djalla

Aradd


S. vermiculata.

Tassera — Adjerouahi T.

Gueddam

Oucera, icerif, icerine

Cherira

Rhessel

Kheriet

Isrif


S. zygophylla.

Aïdhouan

Adjrem


Salvadora persica.

Teqi T — Tihaq T — Tidjat T — Adjou T — Abisga T — Abesgen T — Ami T — Oïou T — Baboul T.

Ork, arak, irak, rak

Kbata

Redif

Siouak

Missouak

Aferchi

Dans le Hoggar le Salvadora est un bel arbre des vallées abritées,


[230]


il porte un petit fruit comestible. Bois odorant utilisé pour les soins de la bouche.

L'Arak chez les droguistes indigènes se présente sous forme de fragments de la grosseur du doigt (Missouak) ; en enlevant l'écorce, il reste un faisceau fibreux qui fait brosse. » On rapporte que dix avan-tages sont attachés à son emploi. Le principal est d'assurer une bonne faim contrairement a l'usage du Hachich. Son fruit n'a pas son égal pour fortifier l'estomac et ouvrir l'appétit (Abd er Rezzaq). Les pèlerins en rapportent de l'Ouadi Faihma. Le fruit est le Kabats ou Asqirath de la Mecque

Les Chameaux mangent, volontiers les feuilles ; mais leur saveur amère ne tarde pas à les en dégoûter.


Salvia algeriensis.

Merimya


S. argentea.

Ferrache en neda

Melfiya

Bou lemsar

Keff el djemel


S. bicolor.

Bou-n-zaren — Bouazarou.

Merimiya

Salema

Dil es seba


S. Chudæi.

Tagrouft.

Kamouna


S. controversa.

Saq el djemel


S. lanigera.

Ichkan — Amadel — Baragatoum.

Bou choucha

Zerqet el djemel

Saq en naqa

Habeq el ibel


[231]


S. Maurorum.

Belrendbou.


S. Moureti, S. maroccana.

Halleicha


C. — S. officinalis, S. triloba.

Tazzourt — Agourim imeksaouen.

Souaq en nebi

Mofaça

Kheyet djourhât (contre les plaies)

Naama

Salma, selmia

Houbiq es sedr


S. patula.

Ferrache en neda


S. pedicellata.

Koummeida


S. phlomoides.

Qiddan el meqloub

Khanaf el djemel

Bou choucha

Messouak el bel

Khiyatl el djerab

Souak er raïane


S. Sclarea. — Sclarée.

Tsifsfa.


S. taraxacifolia.

Zeroua — Amenout — Ouinimsen – Tisgraouin


S. verbenaca, S. clandestina.

Tamerzouga — Imzri-n-ouriel.

Zergttoun

Koul beliya

Koussa


[232]


Sambucus Ebulus. — Hièble.

Agueridd — Ariouri — Mzertrioud.

Khelouan serhir

Khaman serhir

Rouraoua


S. nigra. — Sureau.

Akhilouan — Agueridd — Ilmichki — Tourouagt - Bourrouabes — Timermenna — Arouari — Taourira - Lirouri.

Khilouan, khirouan

Kbaman

Bilaçan, balaçan

Senbouqa


Samolus Valerandi.

Tamedjit — Semmia — Seteïn.

Solttan el behaïr

Khouzz el djerana

Foul el djerana

Ouden el maza


Santolina chamæcyparissus.

Taïrart.

Araïra


S. rosmarinifolia.

Timerit — Tiboudouchin.

Qeiçoun

Djissoun

Ouadmi Labiod

Djaada

Arfedj

Les femmes mâchent la racine et la font infuser dans de l'eau pour la donner aux petits enfants malades.


Saponaria officinalis. — Saponaire.

Tarir'acht — Tirir'echt — Tigigit.

Çabounya

Kahali

Kondous


[233]


S. Vaccaria.

Tir'ir'echt.

Tif es çabounya

Hamret er ras

Foul el arab


S. glutinosa.

Aaleg


Satureja Acinos.

Zaateur Cheleuh


S. Calamintha, S. heterotricha, S. Nepeta. — Calament.

Lementa — Timellidine.

Menta

Naamta

Nabtta

Qottiya

Limrann

Keliou


S. candidissima.

Zaater cheleuh


S. Clinopodium, S. atlantica. — Clinopode.

Paous.

Rihan berri


S. Fontanesii.Micromeria inodora.

Talma.

lazir ahmeur


S. granatensis.

Fliou abouri.


S. græca.

Talma.


[234]


S. Hochreutineri.

Tesouknit.


S. macrosiphon.

Asserioul.


S. montana.

Zaateur djebeli


Savignya longistyla.

Qolglan, goulglane

Leflefa

Ledna


Saxifraga atlantica.

Kacer


S. globulifera.

Fertket el haçoua


S. tridactylites.

Qeriman


Scabiosa arenaria. — Scabieuse.

Aïn Tizguima

Saq el Rhorab


Sc. camelorum.

Mekerba

Kiaiya

Hamla


Sc. columbaria

Djerz er raïa


Sc. crenata.

Tamsouat.


Sc. maritima.

Boubouch — Tamr'art — Imetzoual.

Bou merhar

Kettala


[235]


Sc. monspeliensis.

Boubouche.

Nedjima

Zeriga

Acheb el ttimni


Scandix australis.

Mechitta

Bekhour

Handjouan, ardjouan


Sc. Pecten-Veneris.

Tamechtta.

Mechtta el rhoul

Mechtta er raaï


Schismus calycinus.

Bechina

Zerbeub el far


Schinus molle. — Faux poivrier, cult.

Chedjret el felfel

Le fruit est vendu par les droguistes indigènes sous le nom de Kebbaba par suite de sa ressemblance avec le Poivre Cubèbe, il aurait du reste les mêmes propriétés thérapeutiques.


Schœnus nigricans.

Soaa

Koulane


Schouwia arabica et Sch. Schimperi Jaub et Sp.

Alouan T — Alouat T.

Djirzri, djirdjir.


Scilla autumnalis.

Beçal el far

Beçal el haiat


[236]


Sc. peruviana, Sc. hemisphærica.

Tibililes — Teskil — Labsal bouchem.

Azidda

Ziz

Khouzas


Scirpus Holoschœnus.

Illega T.

Sommid

Semmar


Sc. lacuster.

Merja.


Sc. litoralis.

Hallal

Chobb


Sc. maritimus.

Laoulioua T — Atinka T.

Nemous

Debcha

Mou el hamra

Le Scirpus maritimus, abondant sur le littoral, se retrouve dans les Oueds du Sud, son rhizome persiste longtemps quand l'eau manque, il est comestible. « C'est un tubercule de la grosseur d'une châtaigne, dont il a la couleur et le goût » (Commandant Deporter).


Sclerocephalus arabicus.

Tasakkarout T.

Daïfa


Sc. hemipoa.

Cheritt


Scleropoa rigida.

Mendjour


[237]


Scolopendrium vulgare. — Scolopendre.

Leçan el khil

Lecan el aiyel


Scolymus grandiflorus.

Izifou.

Guerniz, djerniz, zerniz


Sc. hispanicus. — Cardouille.

Tar'ardrouts — Tassennent — Izifou — Aguemist.

Guernina

Guerniz

Le Guernina est consommé par les indigènes qui, de même qu'en Espagne, récoltent seulement les feuilles dont on utilise les côtes. C'est un excellent légume. En France on utilise seulement les racines comme celles de la Scorzonère.


Sc. maculatus.

Isri

Bou haliba


Scorpiurus subvillosa.

Tagourit.

Lozga


Sc. muricata.

Denb el aqereb


Sc. vermiculata. — Chenillette.

Tagourit.


Scorzonera brevicaulis.

Guiz el begri


Sc. hispanica. — Scorzonère.

Taoulman.

Qabaroun


[238]


Sc. undulata, S. alexandrina.

Aloulik — Laoulman — Alamen — Toulma — Tilfala.

Guiz

Debah, debih


Scrophularia canina.

Gouzaia


Sc. Saharae.

Qersa


Sc. sambucifolia, Sc. auriculata.

Hachichet ben qerdja

Çaboun el azara

Hachichet ben khenazir


C. — Secale cereale. - Seigle, cult.

Tisentit — Isenti — Adkouïn

Gem Zerbi


Sedum acre. — Orpin.

Haï el salem el serir


S. album.

Kouskous el djebel

Baqlet el kerm


S. altissimum.

Tibra-n-Tamrat — Tlabb.

Cherb er djemel

Lebid, Lebit

Defar el Rhoula


S. cæruleum.

Rhzaïm

Qeliet er raaï

Negel el ma


[239]


S. hispidum.

Tibouchchin-n-itamchicht.

Bezoulet el galta

Abzaz el galta


S. micranthum.

Tibicht-n-tamocht.


S. tuberosum.

Fennouchia


Seetzenia orientalis.

Haben


Selaginella denticulata. — Sélaginelle.

Hzar

Mesliya


Selinopsis fœtida.

Bou cenana


Sempervivum arboreum. — Joubarbe arborescente.

Haï el halem

Har el berdar


Senebiera lepidioides.

Harara


Senecio Cinararia.

Agahouan abiod


S. coronopifolius.

Tlaouan — Temeçaçoui T — Temeceçouet T — Toberas T.

Beddana

Ben debba

Metounia

Daraïta

Zreita

Saq el rhorab


[240]


S. delphinifolius.

Hachichet el tolba

Misket el ardd

Zeit bersemoun


S. flavus, S. hoggariensis.

Touddi-n-Tenet T.

Meçouiq


S. giganteus.

Debbouz el arab


S. pteroneurus, S. anteuphorbium.

Achbardou — Rhounniz.


S. vulgaris.

Tidmamaï.

Acheba salema


Seriola aetnensis.

Harcha

Guelmouz el adjouz


C. - Sesamum orientale. — Sésame, cult.

Djeldjelan

Semsen (la graine)

Djeldjelanya (nougat, miel et sésame)


Setaria glauca.

Çafia

Tfrouz


S. verticillata.

Oulaffa


S. viridis.

Achbet ceyf

Oulaffa


[241]


Sherardia arvensis.

Fououa Serhira


Sideritis villosa.

Mejjo.


Silene colorata. — Silène.

Tir'ir'est.

Gesmir

Loubitt

Nouar ed dib

Oum agraïn


S. inflata.

Talagast — Tar’iracht — Takhikhaït — Tir'iricht — Terchiz — Tirirès.

Kahali

Bahman

Khoundouce

Feuilles comestibles.


S. muscipula.

Aalk ed debban

Lesqa


S. rubella.

Azouliya

Madina

Mekhensa mta ez zraa

Koraa djedja


S. succulenta.

Lendina.

Rorhol

Broumi

Zaza, zazaoua


S. villosa.

Tamedount T.

Netine

Bedane

Mekheuz


[242]


Silybum eburneum.

Ttaoura.

Nefouikh, noufouik, nefouakh

Dans les Hauts Plateaux on mange la rosette printanière qui est un bon légume.


S. Marianum. — Chardon Marie.

Ttaoura — Douj-n-itour'man.

Chouk boùlti

Chouket el beida

Fouarek

Bou zeroual

Zaz

Baq

Lichlich

Haçoub


Sinapis alba. — Moutarde blanche.

Kherdel el abiod

Arf el babln

Toffa (la gaine)


S. arvensis. — Ravenelle.

Khardel

Chenaf, achenaf


S. nigra. — Voy. Brassica.


S. pubescens.

Lebsan

Left el khela


Sisymbrium Columnæ.

Kerkas


S. coronopifolium, S. erysimoides.

Rherira

Kerkas


[243]


S. Irio.

Ir T — Tazart T — Azanid T — Ouortmes T.

Cheliatt

Ahmar el oudj

Dhifel el kelab

Djerdjir

Fidjl el djemel

Lebsan el behaïr


S. officinale. — Vélar.

Horf, harif

Toudari

Semmana


S. Sophia.

Cheliatt


Smilax aspera, Sm. mauritanica.

Sigarsou- — Iskerchi — Iskirech — Sebarina.

Zeqrech

Cheqerouda

Allaïq

Asref

Alenda

Skridja


S. — S. officinalis. — Salsepareille, drogue.

Achba

Les indigènes appellent aujourd'hui Achba l'iodure de potassium qui a remplacé la Salsepareille.


Smyrnium Olusatrum. — Maceron.

Tikhace — Ikhsès — Takhsis — Timaqsin — Tiksisek.

Haiyar

Mouqas

Ziata

Djeraïd

Lilous

Le Maceron est récolté par les indigènes qui consomment les jeunes feuilles.


[244]


C. — Solanum æthiopicum. — S. Gilo Auct.

Gaata

Ouadda

Tefah dahabi

Tefah el hab

Cultivé dans les jardins du Fezan. Fruit comestible ressemblant à une tomate.


S. Dulcamara. — Douce-amère.

Sekigigueren — Aourizi.

Haloua m'rra

lasmin el khela


S. incanum.

Bellaman


C. — S. Melongena. - Aubergine, cult.

Tabadendjel.

Bedendjan, badindjal


S. nigrum, S. villosum. — Morelle noire.

Touchanine — Tiourmi — Azouri imouchene — Timennineï

Merhnenou

Messilla

Bou meknina

Kermayet ed dib

Aneb ed dib

Les fruits de la Morelle sont appréciés par les indigènes, les baies ont un goût assez agréable en confiture ; elles rappellent la groseille.


N. — S. Sodomæum.

Zece T

Lim en neçara

Bou qononnou


C. — S. tuberosum. - Pomme de terre.

Batata


[245]


Solenanthus lanatus.

Ttaba el aoud

Ferach en neda

Tiz el kelba


Solenostema arghel.

Khallachem — Zellechem - Arellachem T.

Ardjel

Plante recherchée par les Touaregs, elle est vendue à Rhadames com¬me remède efficace contre la toux.


Sonchus arvensis, S. oleraceus.

Tiffef — Touffef.


S. maritimus.

Tilfaf — Tifif.

Rima, ourima

Zourhi

Ouden en naadja

Lebina

Ce laiteron abonde dans les Oasis et y constitue un bon fourrage. Les indigènes mangent le rhizome.


S. tenerrimus.

Tifaf — Timerzouga.

Zeizet el maza

Bakhl el iouddi

Vendu comme légume dans les marchés d'Alger.


Sorbus Aria. — Allier.

Meïs

Ronba

Nelk


C. - S. domestica. - Sorbier.

Isisnou.

Rhibra

Zarour


[246]


S. torminalis.

Tfeh — Taïcht.


Sorghum halepense. - Cagnatte, esp. cafiata.

Tadkamt - Tassinr'erd.

Dokna

Djeraou (S. exiguum)

Meza : hybride annuel dans les plantations de Bechna noir dans la région de Collo, La Cagnatte est très redoutée connue un gros chiendent dans les plantations irriguées. Les jeunes pousses contiennent une grande quantité d'un glucoside qui en se dédoublant dans l'appareil digestif des herbivores dégage de l'acide cyanhydrique qui les empoisonne. S. exiguum, Sorgho menu, Sudan grass, Holcus exiguus de Porskal, Djeraou, est une forme non traçante du S. halepense répandue de l'Egypte au Soudan, qui constitue un très bon fourrage.


C. — S. vulgare. — Sorgho.

Bechna — Qotania — Taqtaniet — Séria —- Hortania T — Abora T — Ountoulou T.

Dourra

Dochna, doukn

Tamm

Gafouli

Bechna tamelett. Sorgho blanc,

Bechna amraouah. Sorgho rouge.

Bechna tamerka. Sorgho noir.

Ces Sorghos sont très cultivés par les indigènes pour le grain. Les jeunes pousses sont toxiques pour le bétail. Dans les Oasis du Sud, à In-Salah, on cultive une variété à feuilles rouge foncé, employée pour la teinture, concurremment, avec le Tafrout hamra (Pennisetum typhoideum).


Sparganium ramosum.

Chebouq


[247]


Spartium junceum. — Genêt d'Espagne.

Attertag — Tegtag.

Tertak, bou tertak

Kessaba

Les fleurs odorantes de ce Genêt ont occasionné des empoisonnements consommées en infusion ou dans les aliments.


Spergula arvensis. — Spargoute.

Ouden el far


Spergularia flaccida.

Guedid T.


Sp. longipes.

Talgourst.


Sp. média, S. rubra, S. diandra.

Ourzima.

Cherifa

Achbet el hamra

Girher

Horra

Hacheb el r'ezal

Qora el hadjel

Kera ed djadja

Biçatt el moulouk

Habbat en nedjoum

Rhedam

Talemt el rhezal


Sphacelotheca sorghi.

Hokab

Ce charbon est fréquent, certaines années, sur les Sorghos en Kabylie.


C. — Spinacia oleracea. — Epinard.

Isbanakh, sbanakh

Assenadj

Assenakha

Raïs el bouqoul


[248]


Originaire de Perse, dérive du Spinacia tetranda spontané en Perse, Turkestan et Afghanistan, cultivé dans l'Inde. Apporté par les Maures en Espagne, Ibn el Aoum en décrit minutieusement la culture. L'épinard était aussi nommé Raïs bouqoul, le prince des légumes.


Spitzelia coronopifolia.

Merar

Haoudlan el qâa


Sp. Saharae.

Tasougé T.

Haouqan


Sporobolus pungens.

Sbat.

Habraou


Sp. spicatus.

Izidi.


Stapelia sp. — Aïr (De Bary).

T. Okoua.


Statice Bonduelli et St. Thouini.

Zahim

El qoreça

Khedda

Chachia ed dhobb


St. delicatula.

Ouden el hallouf

Selferd


St. globulariaefolia.

Messas


St. mucronata.

Timersgellit.