Trabut, Répertoire: N : Différence entre versions

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
 
(6 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
{{Tournepage
 +
|titre=[[Trabut, Répertoire des noms: introduction|Louis Trabut, 1935. ''Répertoire des noms indigènes des plantes<br>dans le nord de l'Afrique'']]
 +
|titrepageprécédente= Trabut, Répertoire: M
 +
|nomcourtprécédent=M
 +
|titrepagesuivante=Trabut, Répertoire: O
 +
|nomcourtsuivant=O
 +
}}
 +
 
[[Media:Trabut noms plantes Afrique du Nord N.pdf|télécharger le pdf]]
 
[[Media:Trabut noms plantes Afrique du Nord N.pdf|télécharger le pdf]]
 
[[Trabut, Répertoire: M|page précédente]]
 
 
[[Trabut, Répertoire: O|page suivante]]
 
 
 
  
 
[170]
 
[170]
  
 
+
<center><big>'''N'''</big></center>
N
+
  
  
Ligne 47 : Ligne 48 :
  
 
D. - '''''Nardostachys fatamansi.''''' - Nard indien (drogue).
 
D. - '''''Nardostachys fatamansi.''''' - Nard indien (drogue).
 +
 +
*Nom accepté : ''[[Nardostachys grandiflora]]'', syn. ''Nardostachys  jatamansi'' auct.
  
 
Sounboul hindi
 
Sounboul hindi
Ligne 181 : Ligne 184 :
  
  
Nitraria trident.ata, N. Schoheri, N. retusn.
+
'''Nitraria tridentata, N. Schoberi, N. retusa.'''
  
A tarzim T - A guerzim T.
+
''Atarzim'' T - ''Aguerzim'' T.
  
Hhardeq 0)J6
+
Rhardeq
Souak (dentifrice) $1.,- 1
+
  
Darnourh, darll­
+
Souak (dentifrice)
mous (le fruitl
+
 
 +
Damouch, darhmous (le fruit)
 +
 
 +
Le petit fruit, ''Damouche'', est une baie rougeâtre comestible, que certains trouvent d'un goût exquis. Le Consul Pelissier estime que le ''Nitraria
  
 
  
Le petit fruit, Da.mouchc, est une baie ruugc ùt.rc comestible, que ce1'­
 
tains tr"ouvent. d'un goüt exquis. Le Consul Pelissier estime que le Ni!taria
 
  
 
[173]
 
[173]
  
 
  
est. le Lotus des Anciens, il est en effet (·ommnn <'1 Djl!rbn, l'ancienne Lot.ophagitis ; il ajoute que l'effet dp cc fruit sur l'organisnw est une fraîcheur vivifiante disposant l'esprit h lu gail lé et Jaissnni. dans la mémOire de 1'estoma1:mw forte appétence pour cet aliment suave.
 
D'après la Bible, c'est le Khardeq que ivloïsr, sur lc·s indications de l'Et.enwl, aurait. jeté dans la sourre amè re do 1vfrarn pour en rendre l'enu buvalJlc pour le peuple qui murmnrait..
 
  
Noaea spinosissima.
+
est le Lotus des Anciens, il est en effet commun à Djerba, l'ancienne Lotophagitis ; il ajoute que l'effet de ce fruit sur l'organisme est une fraîcheur vivifiante disposant l'esprit à la gaieté et laissant dans la mémoire de l'estomac une forte appétence pour cet aliment suave.
Taqda - TŒqba.
+
 
 +
D'après la Bible, c'est le Khardeq que Moïse, sur les indications de l'Eternel, aurait jeté dans la source amère de Mrara pour en rendre l'eau buvable pour le peuple qui murmurait.
 +
 
 +
 
 +
'''Noaea spinosissima.'''
 +
 
 +
''Taqda - Taqba.''
 +
 
 
Zireg
 
Zireg
 +
 
Chebreg
 
Chebreg
  
...
+
Athir, thir, dir, tssir
  
) jAthir, thir, dir,
 
.. 1 tssir
 
 
9) '
 
  
Nolletia chrysocomoides.
+
'''Nolletia chrysocomoides.'''
Terehlane.
+
  
Tobbaga Ul1 1 Aïn cl arneb 
+
''Terehlane.''
  
Nonnea phaneranthera.
+
Tobbaga
  
Jfnrirqane
+
Aïn el arneb 
  
\:} f' Hhalbel. es sef
 
  
0 11 L\6
+
'''Nonnea phaneranthera.'''
  
llaliL el ouaal
+
Harirqane
  
jlc_,J1 '-r-':;h llommaïr
+
Halib el ouaal
  
v L. .:::..
+
Rhalbet es sef
  
N. tassilhmsis ( 1).
+
Hommaïr
Tahilt.
+
  
N. Yiolaeca.
 
  
Chouchn el khoun 0_,;(1 <.;)!:.,_,!:..
+
'''N. tassiliensis''' ( 1).
 +
 
 +
Takilt.
 +
 
 +
 
 +
'''N. violacea.'''
 +
 
 +
Chouchn el khoun
 +
 
 +
 
 +
'''Notobasis.''' - Voy. ''Circium''.
 +
 
 +
(1) Il s'agit évidemment de ''Nananthea tassiliensis'' Batt et Trab. (=''Cotula anthemoides'' L.), dont le nom tamachek est précisément ''tâkkilt'', placé dans les ''Nonnea'' par suite d'un lapsus (R. M.).
  
Notobasis. - Voy. Ci.rûwn.
 
  
(1} li s'agit évidemment de Sanant.hea tas.siiiensis BatL et Trab. ("'-Cotula antflemoides L.), dont. le nom t.amaeJ1ek est .précisément tâklci.lt, placé .dans les Nonnea. .par suite d'un lapsus (R. M.).
 
  
 
[174]
 
[174]
  
--- 174 ·-
 
  
Nucnla.ria Perrini.
 
  
Ascaf T - Ta.ssak T.
+
'''Nucularia Perrini.'''
 +
 
 +
''Ascaf'' T - ''Tassak'' T.
 +
 
 +
 
 +
'''Nuphar luteum.''' - Nénuphar jaune.
 +
 
 +
Niloufar, ninoufar, asfar
 +
 
 +
Haoudane
 +
 
 +
 
 +
'''Nymphaea alba.''' - Nénuphar.
 +
 
 +
Niloufar abiod
 +
 
 +
Haoudane
 +
 
 +
Moqaber en nohal (tombeau des abeilles)
  
Nuphar lutcum. - Nénuphar jaune. M.Ioufar, ninoufar -"-" 1 -"'-'1; 1 Haoudane
+
Araïs en Nil (La fiancée du Nil)
asfar
+
  
Nymphnea nlba. - Nénuphar.
 
Niloufar abiod <.}"c!l,;•}o; 1 Haoudanc ,.:/i_,
 
Moqaber en nohal (tombeau des abeilles) j.,...JI y! li'
 
A raïs en Nil (La fiancée du Nil) j._,JI ._r-! --'
 
  
[[Catégorie:Trabut|N]]
+
[[Category:Répertoire (Trabut)]]

Version actuelle en date du 12 mai 2019 à 23:07

M
Louis Trabut, 1935. Répertoire des noms indigènes des plantes
dans le nord de l'Afrique
O

télécharger le pdf

[170]

N


Naias muricata.

Horeicha


Narcissus elegans, N. serotinus, N. polyanthos.

Tirkelt.

Nardjes abiod


N. Tazetta.

Tikheloulin en nebi.

Khenounat en nebi

Nardjis, nerdjès

Bou randjes

Behar

Berengat

Teif ed dib

Nouar zouaoua

Aïn serdouk


D. - Nardostachys fatamansi. - Nard indien (drogue).

Sounboul hindi

Le Nard est employé par les femmes au bain pour parfumer la chevelure.


Nasturtium officinale. - Cresson.

Guerninech - Grinouch - Timeskine - Icha - Iourzèz - Haldjamin - T'affa.

Guerninouch

Qorret el aïn (hôte de la fontaine).

Djerdjer el ma (ro­quette d'eau).

Harraïqa, Horra (brûlant)

Horf (âcre)

Karaçoun

Rechad (bienfaisant)


[171]


Nepeta algeriensis.

Gouzeia


Nephrodium unitum, N. molle.

Maas


N. rigidum.

Ifilqou aoutem.

Fersik, fersiou


Nerium oleander. - Laurier rose.

Alili - Ilili - Elal - Talilit - Alidji - Anidj - Anini - Ariri.

Defla

Les indigènes utilisent le Laurier rose comme insecticide dans les gales, pour lutter contre le douda (larves de rhizophages). Ils plantent dans les céréales attaquées des rameaux de Defia. Ils redoutent son action toxique et évitent de l'utiliser comme combustible pour griller des aliments.


Neslia paniculata.

Handjaret el qouba (larynx d'alouette)

Qecibra


Neurada procumbens

Anfel T - Taadan T - Tadrissa T.

Çahad, çahadan

Kef es sebaa

Qofeiza, gouffiz


N. - Nicotiana glauca. - Tabacco.

Dokhan el rhaba

Akous Mouça

Massas

Chedjeret el djerch


[172]


C. - N. rustica. - Tabac rustique.

Taber'a T - Taba T - Tabga T - Enneke T.

Dokhan akhdar

Dokhan soufi

Cultivés dans les Oasis, les tabacs du Souf ou Soufi sont renommés comme tabacs à priser. L'usage de priser est encore très répandu, les priseurs introduisent le plus souvent la poudre dans l'arrière-cavité des fosses nasales. Les femmes du Sud déposent la prise sur les voies génitales comme aphrodisiaque.


C. - N. tabacum. - Tabac.

Dokhan


Nigella damascena.

Nouar el meqittfa


N. sativa, N. arvensis, N. hispanica.

Zerara, Kemmoun el akhal, Ti Kamnin.

Sanoudj

Kemmoun açoued

Habbet es souda

Kemmoun chedaf

Chit

Djahta

Bou nefa

« Procurez-vous de la graine noire Habbet es Souda, dit le Prophète, c'est un préservatif contre toutes les maladies ».

Les croyants prennent le matin une pincée de graines de Nigelle dans du miel pour ouvrir l'appétit. Le Nigella sativa est cultivé.


Nitraria tridentata, N. Schoberi, N. retusa.

Atarzim T - Aguerzim T.

Rhardeq

Souak (dentifrice)

Damouch, darhmous (le fruit)

Le petit fruit, Damouche, est une baie rougeâtre comestible, que certains trouvent d'un goût exquis. Le Consul Pelissier estime que le Nitraria


[173]


est le Lotus des Anciens, il est en effet commun à Djerba, l'ancienne Lotophagitis ; il ajoute que l'effet de ce fruit sur l'organisme est une fraîcheur vivifiante disposant l'esprit à la gaieté et laissant dans la mémoire de l'estomac une forte appétence pour cet aliment suave.

D'après la Bible, c'est le Khardeq que Moïse, sur les indications de l'Eternel, aurait jeté dans la source amère de Mrara pour en rendre l'eau buvable pour le peuple qui murmurait.


Noaea spinosissima.

Taqda - Taqba.

Zireg

Chebreg

Athir, thir, dir, tssir


Nolletia chrysocomoides.

Terehlane.

Tobbaga

Aïn el arneb


Nonnea phaneranthera.

Harirqane

Halib el ouaal

Rhalbet es sef

Hommaïr


N. tassiliensis ( 1).

Takilt.


N. violacea.

Chouchn el khoun


Notobasis. - Voy. Circium.

(1) Il s'agit évidemment de Nananthea tassiliensis Batt et Trab. (=Cotula anthemoides L.), dont le nom tamachek est précisément tâkkilt, placé dans les Nonnea par suite d'un lapsus (R. M.).


[174]


Nucularia Perrini.

Ascaf T - Tassak T.


Nuphar luteum. - Nénuphar jaune.

Niloufar, ninoufar, asfar

Haoudane


Nymphaea alba. - Nénuphar.

Niloufar abiod

Haoudane

Moqaber en nohal (tombeau des abeilles)

Araïs en Nil (La fiancée du Nil)