Pistachier (Cazin 1868)

De PlantUse Français
Révision de 11 décembre 2016 à 22:28 par Michel Chauvet (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Pissenlit
Cazin, Traité des plantes médicinales, 1868
Pivoine


[856]

Nom accepté : Pistacia vera


PISTACHIER. Pistacia vera. L.
TÉRÉBINTHACÉES. — PISTACIÉES. Fam. nat. — DIOECIE PENTANDRIE. L.


[Originaire de l'Orient, le pistachier est aujourd'hui naturalisé dans tous les pays qui bordent la Méditerranée. On le cultive comme arbre fruitier.]

Description. — Arbre ou arbrisseau dioïque à feuilles alternes, pétiolées, imparipennées, à cinq folioles ovales, coriaces. — Fleurs sans corolle ; les mâles disposées en grappe ou en pannicule. — Calice à trois divisions. — Cinq étamines presque sessiles, saillantes, les fleurs femelles en épis. — Ovaire simple légèrement stipité, uniloculaire et uniovule. — Style court. — Stigmate épais, obtus. — Fruit : drupe allongée, olivaire, s'ouvrant en deux valves à la maturité et contenant une graine à cotylédons verts, charnus et volumineux.

Parties usitées. — Les semences.


[857]

Récolte. — Les fruits sont cueillis à leur maturité. L'amande verte est renfermée dans une pellicule mince rougeâtre.

Culture. — Cet arbre doit être cultivé en terre franche et légère. Sous le climat de Paris, il doit être placé en espalier contre un mur. On le multiplie de marcottes ou de semis sur couche chaude ou sous châssis. On le repique en pot pour le rentrer pendant trois ou quatre ans dans l'orangerie, où on le tient sèchement. En Provence et en Algérie, il exige peu de soins. D'après Thorein, le pistachier franc gèle à 6 degrés ; celui qui est greffé sur térébinthe en supporte 10 sans souffrir.

Propriétés physiques et chimiques. — Les pistaches ou graines du pistachier renferment une huile grasse, de l'amidon, un peu de sucre, une matière colorante verte.

(Les amandes du pistachier sont plus usitées dans l'art culinaire que dans la médecine. Cependant on en fait des émulsions colorées connues sous le nom de loochs verts, qui ont les mêmes propriétés que ceux faits avec les amandes douces. L'huile qu'on en exprime sert à la toilette et peut être employée topiquement comme toutes les huiles douces.)