Les témoins (cookies) nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des témoins.

Diheteropogon amplectens (PROTA)

Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svg
Fibre Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Diheteropogon amplectens (Nees) Clayton


Protologue: Kew Bull. 20 : 75 (1966).
Famille: Poaceae (Gramineae)
Nombre de chromosomes: 2n = 20, 40

Synonymes

  • Andropogon amplectens Nees (1841),
  • Andropogon diversifolius Rendle (1899).

Noms vernaculaires

  • Broadleaf bluegrass (En).

Origine et répartition géographique

Diheteropogon amplectens est largement réparti en Afrique, du Sénégal vers l’est jusqu’au Soudan et Kenya, et vers le sud jusqu’en Angola et Afrique du Sud.

Usages

Diheteropogon amplectens est une importante espèce fourragère des prairies permanentes pâturées par les ruminants. Lorsqu’elle est jeune, elle est appréciée par tout le cheptel, et donne un foin acceptable. Les plantes en fleur sont moins volontiers broutées à cause de la présence de longues arêtes piquantes. Sur les sols sablo-argileux au Soudan, la végétation co-dominée par Diheteropogon amplectens forme un excellent couvert herbager pour la production de bétail, parce qu’elle est appétante et facilement pâturée. Au Mozambique, la végétation de savane à Diheteropogon amplectens a une capacité de pâturage variable; localement, le couvert clairsemé a une capacité de charge de seulement un animal par 5 ha.

Les chaumes sont utilisés pour couvrir les toits et pour fabriquer des nattes grossières.

Description

Plante herbacée pérenne jusqu’à 200 cm de hauteur, se développant en petites touffes, avec souvent à la base des pousses souterraines écailleuses; chaumes cylindriques, avec jusqu’à 9 nœuds. Feuilles alternes, simples; gaine des feuilles cylindrique, serrée, glabre; ligule longue de 1–1,5 mm, tronquée, membraneuse, glabre; limbe linéaire, long de 15–30 cm, se rétrécissant en pointe filiforme, piquante, glabre à densément poilue, rugueux à presque lisse aux bords; feuilles caulinaires arrondies-cordiformes à la base ou non, et jusqu’à 20 mm de large. Inflorescence: racèmes jumelés pouvant atteindre 9 cm de long, jusqu’à 6 paires de racèmes disposées en fausse panicule à peu près spathiforme. Epillets en paires, l’un sessile, l’autre pédicellé; épillet sessile cylindrique, portant 2 fleurs, fleur inférieure réduite à un lemma hyalin, cal long de 1–2 mm, piquant, glume inférieure longue de 5–7 mm, avec 2 carènes arrondies présentant 4–7 nervures, lemma supérieur bilobé à l’apex, avec arête coudée, pubescente, longue de 2,5–7 cm entre les lobes; épillet pédicellé plus grand, long de 9–13 mm, mâle, souvent brunâtre ou violacé, parfois avec une arête jusqu’à 8 mm de long. Fruit: caryopse lancéolé, creux sur une face.

Autres données botaniques

Diheteropogon comprend 5 espèces limitées à l’Afrique. Il appartient à la tribu Andropogoneae, sous-tribu Andropogoninae, ainsi que par exemple Andropogon, possédant des liens très proches avec les sections Piestium et Parahyparrhenia. Andropogon diffère au niveau du cal de son épillet sessile, lequel est obtus et généralement très court. On distingue deux variétés parmi Diheteropogon amplectens: var. amplectens qui se rencontre dans l’est et le sud de l’Afrique, dont la plupart des feuilles sont basales et seulement quelques-unes caulinaires, linéaires, à bords parallèles, jusqu’à 7 mm de large à la base, et var. catangensis (Chiov.) Clayton que l’on trouve dans toute l’aire de l’espèce, et dont la plupart des feuilles sont caulinaires avec une base arrondie-cordiforme, pouvant atteindre jusqu’à 20 mm de large. Les formes intermédiaires sont communes.

Croissance et développement

Au début de la saison des pluies, des chaumes portant des inflorescences se développent depuis la touffe. La floraison se produit à la fin de la saison des pluies et au début de la saison sèche. Une repousse de feuilles basales de saison sèche a lieu après un incendie durant la saison sèche.

Ecologie

Diheteropogon amplectens se rencontre dans les savanes herbeuses, souvent sur sols peu profonds sur les pentes caillouteuses des collines, et sur sols sableux pauvres dans la savane et dans le bush caducifolié dans des zones recevant des précipitations annuelles de 900–1200 mm en Afrique de l’Ouest, et 500–1500 mm/an dans le sud de l’Afrique. La répartition en altitude s’échelonne de 300 m dans l’ouest de l’Afrique à 1800 m dans l’est et le sud de l’Afrique.

Gestion

Des feux annuels maintiennent le type de végétation dans lequel on rencontre Diheteropogon amplectens. Dans des essais au Zimbabwe, la proportion de Diheteropogon amplectens diminuait de 17% dans le couvert après un pâturage du bétail de plusieurs années (continu et en rotation) – une réduction faible en comparaison de celle d’autres herbes utiles tel que Hyperthelia dissoluta (Steud.) Clayton (synonyme: Hyparrhenia dissoluta (Nees ex Steud.) C.E.Hubb. ex Hutch. & Dalziel) et Melinis repens (Willd.) Zizka (synonyme: Rhynchelytrum repens (Willd.) C.E.Hubb.). Dans une savane humide d’altitude en Afrique du Sud, Diheteropogon amplectens était moins présent dans les terrains pâturés que dans ceux non-pâturés. L’application de fertilisation azotée réduisait sa proportion.

Récolte

Les tiges utilisées pour couvrir les toits et pour confectionner les nattes sont récoltées au début de la saison sèche, avant qu’elles ne soient complètement séchées.

Perspectives

Diheteropogon amplectens a une valeur locale considérable comme fourrage. En saison sèche, il semble être une espèce très utile avec une bonne valeur nutritive et assez capable de supporter la pression du pâturage.

Références principales

  • Burkill, H.M., 1994. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 2, Families E–I. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 636 pp.
  • Clayton, W.D. & Renvoize, S.A., 1982. Gramineae (part 3). In: Polhill, R.M. (Editor). Flora of Tropical East Africa. A.A. Balkema, Rotterdam, Netherlands. pp. 451–898.
  • Rattray, J.M., 1960. The grass cover of Africa. FAO Agricultural Studies No 49. Food and Agriculture Organization of the United Nations, Rome, Italy. 168 pp. + annex.
  • van der Zon, A.P.M., 1992. Graminées du Cameroun. Volume 2, Flore. Wageningen Agricultural University Papers 92–1. Wageningen Agricultural University, Wageningen, Netherlands. 557 pp.

Autres références

  • Clayton, W.D., 1972. Gramineae. In: Hepper, F.N. (Editor). Flora of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 3, part 2. pp. 277–574.
  • Denny, R.P. & Mavedzenge, B.Z., 1983. A comparison of continuous and rotational grazing on open sandveld. Annual Report 1980–1981, Division of Livestock and Pastures, Zimbabwe. pp. 182–185.

Sources de l'illustration

  • Clayton, W.D. & Renvoize, S.A., 1982. Gramineae (part 3). In: Polhill, R.M. (Editor). Flora of Tropical East Africa. A.A. Balkema, Rotterdam, Netherlands. pp. 451–898.
  • van der Zon, A.P.M., 1992. Graminées du Cameroun. Volume 2, Flore. Wageningen Agricultural University Papers 92–1. Wageningen Agricultural University, Wageningen, Netherlands. 557 pp.

Auteur(s)

  • A.P.M. van der Zon, DGIS/DML/BD, Ministry of Foreign Affairs, P.O. Box 20061, 2500 EB The Hague, Netherlands

Consulté le 6 octobre 2022.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.
Lire dans une autre langue