Les témoins (cookies) nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des témoins.

D (Audier, L’herbier du village)

Révision de 19 avril 2015 à 17:08 par Michel Chauvet (discussion | contributions)

C
Anne Audier, L’herbier du village (2012)
E


Dahlia (Dahlia sp.) On trouve des dahlias dans tous les jardins et, pour porter bonheur à la vigne on en voit parfois au bout des rangs (65). En effet, les fleurs cultivées ont la réputation de porter chance. À Nancras, on les plante le Jeudi saint (1966) (56).

Datura (Datura stramonium) Cette solanacée vénéneuse hante les abords des jardins et se plait dans les lieux incultes. Autrefois, on utilisait ses feuilles en fumigation contre l’asthme et l’emphysème, à moins que le malade ne préférât fumer ces mêmes feuilles, roulées en cigarettes (113). Le datura cultivé est assez rare dans les jardins car il craint les gelées et doit être rentré l’hiver. Il ne faut pas s’endormir au voisinage de cette plante car il s’en dégage un poison mortel (70).

Dauphinelle ou pied d’alouette (Delphinium sp.) Cette jolie plante à fleurs bleues, parfois roses ou blanches, est cultivée partout et elle était autrefois spontanée dans les blés. En enlevant les pétales des fleurs de pattes d’alouette et en enfilant les éperons les uns dans les autres, les petites filles faisaient des couronnes qu’elles conservaient dans les livres ou qu’elles donnaient en signe d’amitié. C’était souvent un jeu de bergères.

Digitaire (Digitaria sanguinalis) La mioque est chez elle partout dans les jardins, les vignes, les champs cultivés…


Digitale (Digitalis purpurea) La digitale, qui n’appartient pas à la flore indigène, est parfois semée dans les jardins pour la beauté de ses hampes de fleurs pourpres.

Douce-amère (Solanum dulcamara) Cet arbrisseau aux fleurs violettes, aux fruits rouges et au feuillage d’un vert grisâtre croît dans toutes les haies.

Doucette (mâche) (Valerianella locusta) À la fin de l’hiver et en début de printemps, on cueille la doucette sauvage dans les jardins, les vignes, les champs… On en fait d’excellentes salades. On cultive dans les jardins une espèce améliorée que l’on sème au mois d’août, en vieille lune, et que l’on récolte en hiver.