Cnidoscolus aconitifolius (Rollet, Antilles)

De PlantUse Français
Révision de 19 mars 2020 à 23:27 par Michel Chauvet (discussion | contributions) (Page créée avec « {{DISPLAYTITLE:''Cnidoscolus aconitifolius'' (Rollet, Antilles)}} {{Tournepage Rollet |titre=Rollet, Arbres des petites Antilles|Bernard Rollet, ''Arbres des petites Ant... »)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Chamaesyce articulata
Bernard Rollet, Arbres des petites Antilles, 2006
Cnidoscolus urens


[399]

Planche 67 : EUPHORBIACEAE. III. Ateramnus lucidus. A. Rameau fructifié. B. Rameau fleuri. C. Rameau. D. Fruit. IV. Cnidoscolus aconitifolius. E. Rameau fleuri.

Cnidoscolus aconitifolius (Mill.) I.M. Johnston Contrib. Gray. Herb. 68 : 86 (1923).

Basionyme : Jatropha aconitifolia Mill., Gard. Dict., ed. 8 (1768).

Synonymes : Jatropha napaeifolia Desr. ex Adr. Juss. (1824) ; Cnidoscolus napaeifolius (A. Juss.) Pohl (1827).

Noms vernaculaires : Fr : Manioc bâtard, Manioc brûlant, Ricin bâtard, Ricin brûlant (Martinique). A : Devil nettle (Grenadines). Esp : Papayuelo, Papaya macho (Puerto Rico).

Description : A la Martinique, arbuste ; atteint 15 cm de diamètre et 6 m de haut à Puerto Rico. Plante entièrement couverte de forts poils urticants blancs de densité variable. Feuilles : grandes, 15-35 cm de diamètre, palmatifides à 5-7 lobes ; long pétiole, 15-25 cm de long. Latex. Fleurs : espèce monoïque, à fleurs blanches, apétales ; inflorescence terminale sur un long pédoncule, env. 25 cm de long, 7-12 cm de large, nombreuses fleurs mâles et env. 20 fleurs femelles ; fleurs mâles longues de 10-15 mm à 10-15 étamines. Fruits : capsule tricoque de 8-12 mm de long ; graines brunes, env. 8 × 5 mm. Phénologie : sempervirent. Fleurs toute l’année. Ne dure pas plus de 10 ans ; croissance rapide. Habitat : littoral sec, endroits rocailleux entre 80 et 270 m à la Martinique (DUSS). Tempérament : xéro-héliophile.

Usages : Bois très léger, brun. Feuilles et jeunes tiges cuites en épinards. Plante extrêmement urticante, mais ornementale par ses fleurs blanches et plantée pour son ombre. Haies vives, facilement propagée par graines ou boutures.

Distribution générale : Originaire du Sud Mexique, peut-être aussi du Nord de l’Amérique centrale (du Guatemala au Honduras) ; distribution étendue par la culture jusqu’au Venezuéla et au Pérou.

Distribution aux Petites Antilles : Montserrat, Guadeloupe, Martinique.

Observations : M : hauteurs de Case-Pilote et des Anses d’Arlets, 80-270 m (DUSS).

Bibliographie : (*Iconographie ; **Couleur). Anon 1893 ; BARKER & DARDEAU 1930 ; DUSS 1897 ; FOURNET 1978 ; GOODING and al. 1965 ; HOWARD 1989 ; HOYOS** 1983 ; Johnston 1949 ; LITTLE and al.* 1974 ; QUESTEL 1941 ; SCHUBERT 1979.