Les témoins (cookies) nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des témoins.

Chelidonium majus

Chelidonium majus

alt=Description de l'image Chelidonium majus20100511 10.jpg.
Ordre Ranunculales
Famille Papaveraceae
Genre Chelidonium

2n =

Origine :

sauvage et cultivé

Français '
Anglais '


Résumé des usages
  • médicinal


Description

Le latex est jaune dans les parties aériennes, et orange dans la racine. En s'oxydant à l'air, il devient orange puis brun et noir.

Noms populaires

Classification

Cultivars

Histoire

Usages

Cazin affirme que le suc était un remède populaire contre les ophtalmies :

Je puis affirmer que nos paysans ont souvent guéri des ophthalmies chroniques qui avaient résisté à toutes les ressources de l'oculistique, par la décoction de ses feuilles employée comme collyre. Ce moyen est tout à fait populaire et a dû être connu de temps immémorial, ainsi que l'annonce le nom de grande-éclaire, fondé sans doute sur une propriété constatée par l'expérience.

Par contre, il dénie le rôle de la chalidoine contre les verrues :

On applique le suc de grande-éclaire pour détruire les verrues et les cors, mais son action, trop faible pour cela, est assez forte pour enflammer les parties voisines et augmenter le mal au lieu de le détruire.

Références

  • Dambourney, Louis-Alexandre, 1786. Recueil de procédés et d'expériences sur les teintures solides que nos végétaux indigènes communiquent aux laines & aux lainages. Paris, De l'imprimerie de Ph.-D. Pierres, premier imprimeur ordinaire du roi. 407 p. Voir sur Pl@ntUse
  • Mure, Véronique, 2017. La Chélidoine fait-elle le printemps ? Botanique, Jardins, Paysages.

Liens

Lire dans une autre langue