Les témoins (cookies) nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des témoins.

Chelidonium (Rolland, Flore populaire)

Révision de 8 mai 2022 à 09:26 par Marc Thomson (discussion | contributions)


Glaucium-Argemone
Eugène Rolland, Flore populaire, 1896-1914
Hypecoum


[Tome I, 190]

Chelidonium majus

Chelidonium majus. (Linné). — LA GRANDE ÉCLAIRE [1].
  • sAitfovtov ftsya, grec ancien, Dioscoride.
  • xparata, xpovoravij, yAauxios, £wv (Diefenbach Orig. Eur. 432), d06va, po060 , aoy|3io$, xa7rviov, ytAopj(?eiov, ^araT^aov, xoupxoujx, {Aepixvjpsv? grec byzantin, Langkavel, Gesch. d. Bot.
  • chelidonium, latin, Pline.
  • hirundinina, latin du VIe s., Apuleius, De medicam.
  • celidonia, celidonia major, herba petiginaria, herba glaucia, nomenclat. du moyen âge, Mowat.
  • herba hirundinum, nomencl. du moyen âge, Conlinens Rhasis, 1486.
  • chelidonia, anc. nomencl., Descemet.
  • hirundina, nomenclat. du moyen âge, Bibl. de l'éc. des ch., 1869, p. 332.
  • herba hirundinata, erundina, erundinia, latin du moyen âge, Diefenbach.
  • arundinina, herba arundinea, nomencl. du XVe s., Camus, L'Opera salern., p. 52.
  • celedonia, lat. du XIe s., Mém. de la Soc. de Ling., VI, 364.
  • celidantia, anc. nomencl., Zeitsch. f. d. Alterth., 1872, p. 362.
  1. Le nom de petite éclaire est consacré au Ranunculus ficaria, L.

[191]

  • chelidonium vulgare, chelidonium majus, hirundinaria major, anc. nomenclature.
  • esclaire, f., esclère, f., esclayre, f., ancien français.
  • éclaire, f., grande éclaire, f., français moderne.
  • estlère, f., anc. franç., L'Arbolayre, 1490.
  • echclairo, f., Brive (Corrèze), G. de Lépinay, Noms.
  • esclairo, f., sud-ouest du Languedoc, Duboul.
  • erbo d 'esclayre, f., Castres, Couzinié, Dict. pat. fr.
  • herbe à l'éclaire, f., Anjou, Desvaux, Flore de I'Anjou.
  • herbe à la claire, f., Centre, Jaubert, Gloss.
  • herbe d'écllaire, f., herbe de l'écllaire, f., Deux-Sèvres, comm. par M. B. Souché.
  • erba de la clera, f., Velay, Deribier de Cheissac, Vocab. du pat. du Velay.
  • herbe du claire, f., env. d'Etale (Luxembourg belge), rec. pers.
  • dchotte de kiere,, f., (dchotte = herbe), Ban de la Roche, H.-G. Oberlin.
  • cler, m., clere, f., anc. fr., Lacurne de Sainte-Palaye, Dict. (Edit. Favre).
  • claire, f., Langres, Mulson, Vocab. langrois. — Eure, Robin, Dict. — Norm., Joret.
  • grando clairo, f., environs de Toulon, Patout, Plantes médicin.
  • grande claire, f., Haute-Marne, c. par M. A. Daguin.
  • clariana, f., Arrens (Hautes-Pyrénées), c. par M. M. Camélat.
  • clarégea, f., Luchon (Pyrénées), J. Sacaze.
  • tiaire, f., étiaire, f., Vosges, Haillant.
  • réchaire [1], Montbéliard, Contejean.
  • rêquièrio, f., Arbois (Jura), comm. par M. F. L. Dorbon.
  • clareto, f., Haute-Garonne, Tournon. — Montauban, Gaterau. — Var, Hanry. — Avignon, Palun. — Bouches-du-Rh., Villeneuve. — Villefranche (Haute-Garonne) et Aude, c. par M. P. Fagot.
  • clario, f., esclaïro, f., Argelès (Hautes-Pyrénées), comm. par M. P. Tarissan.
  • erbo de santo-Claro, Gard, c. par M. P. Fesquet. — Var, Hanry.— Avignon, Palun. — Bouches-du-Rh., Villeneuve. — Langued., c. par M. A. Jeanroy.
  • chelidoine grande, f., anc. franç., J. Beguin, Elemens de chymie, 1665, p. 368.
  • chélidoine, f., grande chélidoine, f., français savant.
  • cherungne, f., fr. du XIIe s., Bibl. de l'Éc. des Chartes, 1869, p. 332.
  • cheloingne, f., anc. fr., J. Camus, Récept., p. 6.
  1. C'est le mot éclaire préfixé d'un r. (Contejean).

[192]

  • celidonia, f., anc. provenç., Raynouard, Lex. r.
  • celydoine, celidoine, f., anc. franç., L'Arbolayre, 1490; Corbichon, 1525 ; Reinsch.
  • salidoine, f., wallon du XVe siècle, J. Camus, Manusc. nam.
  • celidone, f., anc. franç., Gachet, Manuscrit d'un glossaire du XVe s., 1846 ; Corbichon, Le propr. d. ch., 1525; Reinsch (dans Arch. de Herrig, 1880, p. 174).
  • cellande, f., anc. franç., Godefroid, Dict.
  • celande, f., chierlande, f., wallon du XVe siècle, J. Camus, Un manuscrit namurois.
  • celoingne, f., wallon du XVe siècle, J. Camus, Manusc. nam.
  • celongne, f., anc. fr., J. Camus, Récept, p. 7 et 14.
  • sologne, f., Verviers, Lejeune, Flore des env. de Spa,. — Spa, Lezaack, Flore. — Rochefort (Belgique), Bull. de la Soc. de bot. de Belg., 1883, 2e p., p. 14.
  • solagne, f., wallon, Grangagnage, Dict. wall.
  • selogne, f., Chambéry, Colla.
  • sêlogne, f., sâlogne, f., saleûgne, f., syerlogne, f., cherlogne, f., tcherlogne, f., surlogne, f., sôdrogne, f., sandrogne, f., yèp du bo, f., (= herbe du bouc, à cause de son odeur), wallon, Feller.
  • grantt sologne, f., liégeois, Forir, Dict. liég.
  • sarlongne, f., anc. fr., J. Camus, Récept., p. 14.
  • segogna, f., segognarda, f., felogne, f., Suisse romande, Vicat.
  • cigognar, m., fegogna, f., fegognarda, f., Suisse rom., Bridel, Gloss.
  • felongne, f., anc. franç., A. Pinæus, Hist. plant., 1561; Du Pinet, 1660.
  • felougne, f., franç. mod. selon quelques botanistes.
  • felougno, f., Aveyron, Vayssier.
  • soulougno, f., dauphinois, Mistral.
  • feloujo, f., prov. mod., Mistral.
  • férougeo, f., Var, Amic, Consid. sur Brignolles.
  • erbo feroujo, f., (= herbe farouche, herbe féroce, ainsi appelée à cause de sa grande âcreté), erbo dei berbi, f., Forcalquier (Basses-Alpes), c. par M. E. Plauchud.
  • saradougno, f., Gard, c. par M. P. Fesquet.
  • seruejo, f., provenç. mod., Réguis.
  • saraduegno, f., sarajhuegno, f., languedocien, Sauvages, Dict. lang.
  • sarigónio, f., salarànio, f., arr. de Saint-Pons (Hérault), Barthès, Gloss., 1873.
  • erba saloni, f., Pyrénées-Orient., Companyo, Hist. nat.
  • arondeliere, f., anc. fr., F. P., Indiculus universalis, Lyon, 1667, p. 49.
  • arondelerie, f., anc. fr., René François, Essay des merv. de la nature 1622, p. 91.

[193]

  • herbe aux airondelles, f., anc. fr., Victor, Tesoro, 1609.
  • herbe aux hirondelles, f., herbe à l'hirondelle, f., français.
  • ierpe d'arondiéle, f., Valenciennes, Hécart, Dict. rouchi.
  • dindouliero, f., Var, Hanry; Amic — Forcalquier, c. par M. E. Plauchud.
  • aoureïeto dindouliero, f., Apt, Colignon, Flore.
  • dindouniero, f., erbo à l'irondo, f., erbo à la dindouleto, f., erbo de San Jan, provenç. mod., Réguis.
  • herbe aux verrues [1] f., Haute-Marne. — Doubs. — Normandie. — Orléanais.
  • herbe aux poireaux, f., Haute-Marne.
  • arbe aux pouraux, f., Haute-Marne, comm. par M. l'abbé Marchal.
  • herbe aux porions, Normandie, Joret.
  • erba de las borugas, f., Pyrénées-Orient., Companyo.
  • erbo de los borrugos, f., Aveyron, Vayssier, Dict.
  • erbo dei barrugo, f., Forcalquier, comm. par M. E. Plauchud.
  • erbo de las barrugos, f., Lauraguais (Haute-Garonne), c. par M. P. Fagot.
  • erba deis mouridzas (= herbe des verrues), Brioude (Haute-Loire), c. par M. P. Le Blanc.
  • erbo de las varudzas, f., Corrèze, G. de Lépinat, Noms.
  • erba verruga, f., Nice, Risso, Hist. nat.
  • erbè de la vardza, f., erbè de lè maillè, f., Issoire (Puy-de-Dôme), c. par M. J. Bareire.
  • bourudaïro, f., (= verrucaire), Le Buisson (Dordogne), rec. personn.
  • erba de la jaunisse, f., Lyonnais, Puitspelu, Dict.
  • dchotte de jánisse, f., (dchotte = herbe), Ban de la Roche, Oberlin.
  • lierbe dè jaunisse, f., Vosges, Haillant, Flore.
  • dzônisso, f., environs de Limoges, rec. pers.
  • jaounisso, f., Est du Lot-et-Garonne, c. par M. l'abbé L. Dardy.
  • jaounisse, f., Libourne (Gironde), comm. par M. Durand-Dégrange.
  • erbo de billo, f. Lauraguais (Haute-Garonne), comm. par M. P. Fagot. (On fait avec la plante une tisane pour combattre les épanchements de bile.)
  • herbe à la vue, f., Rouvray-Saint-Denis (Eure-et-Loir), c. par M. J. Poquet.
  • erba de l'éstérisiegna, f., canton du Vigan (Gard), Rouger, Topographie.
  • erbo de la blonqueto, f., blonqueto, f., Aveyron, Vayssier, Voc.,
  • erbo de lo blonqueto, f., Laroquebrou (Cantal), c. par M. J. Malvezin.
  • erbo del vent, Brive (Corrèze), G. de Lépinay, Noms.
  1. Le suc jaune et caustique de la tige de la plante, appliqué sur les verrues, les fait disparaître assez rapidement.

[194]

  • herbe au diable, f., Côte-d'Or, Royer, Flore.
  • chadiou, m., Poncin (Ain), rec. pers.
  • yape, f., jagouasse, f., Centre de la France, Boreau, Flore.
  • herbe au lait jaune, f., Loiret, Eure-et-Loir, c. par M. J. Poquet.
  • coco jaune, m., Canisy (Manche), rec. pers.
  • foutagno, f., (c'est le mot obscène fouto avec un suffixe péjoratif), envir. de Valence (Drôme), rec. pers.
  • celidonia, italien, Florio, World of words, 1611. — Sard. du Sud, Moris, Flora. — env. de Pérouse, Zanetti, p. 226.
  • celidonia maggiore, italien.
  • chelidónia, sarde logodourien, Spano.
  • cinerognola, cenerognola maggiore, chelidonia maggiore, erba da porri, erba da volatiche, erba marchesita, erba nocca, hirundinaria, italien, Targioni, Diz. botan.
  • ceneragnuola, italien, Duez, 1678.
  • celidonia maggiuri, sicilien, Lagusi, Erb., 1742.
  • cilidonia, sicilien, Cupani, Hortus, 1696.
  • cedrogna, italien, Anguillara, Semplici, 1561.
  • erba zilidonia, zilidonia, Parme, Malaspina, Vocab.
  • celisdònia, Aquila (Abruzzes), Finamore, Botanica pop.
  • erba dona, piémontais, Colla.
  • erba siriognia, erba siro, Bra (Piémont), Priocca (Piémont), Colla.
  • erba siula, Oviglio (Piém.), Colla.
  • siriögnia, erba siriögnia, erba di porèt, Piémont, Zalli, Diz.
  • siriognia, erba dii puret, Piémont, Annales de l'observat. de Turin, 1810, p. 42.
  • erba sirogna, siracagna, Asti (Piém.), Camisola. [J. C.].
  • erba siriognia, Piémont, Capello, Dictionn.
  • zeligogna, zerogna, Vérone, Pollini, Flora,
  • ceraddóneca, Celano (Abruzzes). Finamore, Botanica.
  • inzendonia, Trévise, Saccardo, Flora.
  • erba donna, Tessin et Novare, Pollini, Flora.
  • erba dôna, dôna, Valteline, Monti.
  • erba donnina, milanais, Banfi, Vocab.
  • erba majestra, erba mornera, milanais, Cherubini.
  • erba maistra, Brescia, Melchiori, Voc. bresc.
  • maistra, Côme, Monti.
  • erba bùgnon, Alba (Piémont), Colla.
  • erba di por, Bologne, Coronedi-Berti, Voc.
  • erba dei porri, Calabre, La Calabria, 1894, p. 77.
  • erba zerra, Lanusei (Sardaigne), Moris, Flora.

[195]

  • erba de zerras, erba de ranas, sarde, Spano.
  • jèrbe di Sante Polónie, celidónie, Frioul, Pirona, Vocab.
  • jarbe silidònie, f. sing., Udine, Pagine friulane, 5 agosto 1894, p. 104.
  • papagno selvaggio, Vésuve, Pasquale, Flora vesuv.
  • erba del lat zald, Brescia, Zersi.
  • siricagna, erba dona, environs de Turin, Re.
  • erba dentara, erba per i denti, Padoue, Patriarchi.
  • erba ca fa cruè i dent, Asti (Piém.), Colla.
  • ciridueña, esp. du XVe s., Dozy, Suppl. aux dict. ar.
  • celedonia, chilidonia, yerva de la golondrina, espagnol, Minsheu, Dict. 1623.
  • celidueña, golondrinera, espagnol.
  • cirigüeña, asturien, Rato.
  • celidonia, salidonia, Baléares, Marès, Cat.
  • selidonia, Catalogne, Vayreda, Catalech.; Bull. de la assoc. d'excurs. catal., 1889, p. 83; Costa, Flora.
  • erba de les oronetes, f., catalan, Lacavalleria, Gazophyl., 1696.
  • erba d'auranetas, Vall de Nuria (Catal.), Vayreda, Catal.
  • ceruda, galicien, Cuveiro, Dicc. gall.
  • ciridónia, erba d'a anduriña, galicien, Valladares.
  • scânteiutça, roumain de Transylvanie, Jarnik, Doine, 1885 (Gloss.).
  • scanteutsa galbana, rostopásta, rastopásta, roumain, Cihac, Dict.
  • rostopasca, roumain, Cihac, Dict.; Brandza, Limba botan., 1882.
  • ierba rîndunelei, nigelaritsa, roumain, Brandza, Limba bot.
  • rostopaste, jarbe rindunälie, roumain de Transylvanie, Fusz, Trivialnamen.
  • rostopast, shintaitsa galbena, roumain, Pharmacopea româna, 1862.
  • sceliuurc, all. du XIe s., Mém. de la Soc. de ling., VI, 364.
  • scelliwurz, ancien haut allemand.
  • scellewurze, anc. h. all., Germania, 1888, p. 303 et p. 304.
  • scellewurz, anc. h. all., Zeitsch. f. d. Alterth., 1843, p. 370.
  • scehllewurz, anc. h. all., Zeitsch. f. d. Alterth., 1872, p. 362.
  • sellewurz, anc. all., Piper, Altdeutsche Pflanzenn.
  • grintzwurtz, anc. all., Descemet.
  • goldwurz, schellewurz, gilbkraut, grintwurz, moyen haut all., Diefenbach.
  • schellwurz [1], schöllkraut, augenkraut, schwalbenkraut, allemand.
  • schöllkraut, Carinthie, Zwanziger, Verz. — Basse-Autriche, Höfer, Wört.
  1. Par fausse étymol. pop. d'après Andresen. Le mot se rattacherait originairement à Celidonia, latin du moyen âge.

[196]

  • schillkraut, Carinthie, Lexer, Kärnt. W.
  • schienfoot, Westphalie, Landois, Westf. Pfl.
  • warzenkraut, krätzenblumen, Carinthie, Zwanziger, Verz.
  • äfflkraud (herbe de l'érysipèle); Basse-Autriche, Höfer, Wört.
  • aflkraut, affelkraut, Carinthie, Zwanziger, Verz.
  • gilbkraud, liachtkraud, Basse-Autriche, Höfer, Wört.
  • guhldkrockt, wuerzekrockt, schellkrockt, allem. de Transylvanie, Fusz, Trivialnamen.
  • hexenmilch, Alsace, Kirschleger, Flore d'Alsace, 1852.
  • giélzechskraut (= herbe de la jaunisse), goltwurzel, Luxembourg, J. Weber.
  • jülk, jòlk, Altmark, Danneil.
  • schildkrut, schellchrut, gälbsuchtachrut, canton de Saint-Gall, Wartmann.
  • geschwulstkraut, Autriche, Pritzel, Pflanzenn.
  • truddemälch, Transylvanie, Idem.
  • nagelkraut, canton de Berne, Idem.
  • blutkraut, Silésie, Idem.
  • goldwôrt, Gœttingue, Schambagh.
  • schinnkraut, Prusse, Frischbier, Pr. W.
  • goldwurzel, Eifel, Wirtgen, Vegetat. d. Eif.
  • mel-kraut, allem. des Alpes vénitiennes, Schmeller.
  • stinckende gouwe, groote gouwe, gouwortele, anc. flamand, Dodonæus, Cruydt-boeck, 1644. [A. de C.].
  • grote gouwe, stinkende gouwe, anc. néerlandais, Diefenbach, Gl.
  • schelkruid, ceciliadon, hollandais.
  • schelkens-kruid, stinkende gouwe, oogenklaer, flamand, Roucel, Flore
  • oogenklâr, Frise orientale, Focke, Volksth. Pflanzenn.
  • celiadone, celiadoone, salidone, flamand, De Bo, Westvlaamsch Idiot. [A. de C.].
  • wrattenkruid, flamand, comm. par M. A. de Cock.
  • teverwert, celethenie, celethonie, anglo-saxon, Cockayne, Leechd.
  • celandine, swallow wort, tetterwort [1], silken sisley, anc. anglais, Florio, World, 1611; Minsheu, Dict., 1623.
  • celidine, celidony, anc. anglais, Huloet, Dictionarie, 1572.
  • devil's milk, jacob's ladder, anglais dialect., Britten. Plant-names.
  • garevye, irlandais, Keogh, 1735. [H. G.].
  • lacha cheann ruadh (= red headed duck), irlandais, O'Reilly. [H. G.]
  • an ceann ruadh (= the reddish head), aonsgoth (= lonely flower), gaélique écossais, Cameron. [H. G.].
  1. From its curing tetters. (Prior).

[197]

  • llys y wennol (= herbe de l'hirondelle), llys y llygaid (= herbe des yeux), llygadlym (= œil perçant), llygadlys (= herbe de l'œil), dilwydd felen (= chélidoine jaune), gallois, Hugh Davies. [H. G.].
  • gwell nâ'r aur (= meilleur que l'or), llysiau'r llaw (= herbes de la main), gallois, J. Walters. [H. G.].
  • luss-ny-pileyn, mannois, J. Kelly. [H. G.].
  • louzaouenn ann darvoed (= herbe aux dartres), louzaouenn ar gwennelied (herbe des hirondelles), breton du Finistère, c. par feu L. F. Sauvé.
  • sclær (mal imprimé silær), breton, Nomenclat.; P. Grégoire. [E. E.].
  • skler, breton, Legonidec. [E. E.].
  • lousaouen ar güinnilied (= herbe des hirondelles), breton, P. Grégoire. [E. E.].
  • lousaoüenn an daoulagad (= herbe des yeux), breton, P. Grégoire. [E. E.].
  • lousaouen ouz an daoulagat, breton, Nomenclat. [E. E.].
  • skellört, flenört, svalört, tysk kina, nisse-i-hvars gata, suédois dial. Jenssen-Tusch, Nord. Pl.
  • braenyrt, värteurt, gul mälk, fnatblómster, danois dialectal, Jenssen-Tusch.
  • svaleurt, seladon, danois. [H. F. F.].
  • krvavý kořen, tchèque, Šulek, Jug. im. bil.
  • vlastovičnik (de vlastovice = hirondelle), nebeský dar, celidon, raupowé kořeni, tchèque, A. Müller, Synonym. Namen.
  • celidon wětši, wětši laštowičnik, tchèque, Palkowitsch.
  • rosopas, velika rosopas, rosopast, velika rosopast, zlateč, zlatič, žutica, mrtvice, šerbečica, rùsa, trava od ruse, żuta iskrica, zmijino mlieko, zlatni korin, lastovičina trava, žuta mličica, celadonija, celidonija, krivljek, krivoščnik, grenica, draznica, krivi zelje, krivje mleko, krivnu mleku, rdeči mleček, rdeči mlečnek, bedemnica, cimbola, cindola, cindolica, cingola, serbo-croate , Šulek, Jug. im. bil.
  • jaslocze ziele, roslopaść, zlotnik, polonais, Nemnich, Lexic.
  • brodawka, brodawnik, polonais de la Prusse, Treichel, Poln. Vulgärn.
  • glistewnik, polonais, Kozlowski.
  • brodawnik, kassoube, Kozlowski.
  • dobrotnik, kokotowe mloko, wende, Schulenburg, Wend. Volkslhum.
  • tchistoliel, russe, Schmalhausen. [Th. V.].
  • tschistiak bolschoi, lastowitschnaya trawa (= herbe des hirondelles), russe, Falk, Beitr., 1786.
  • hletchkopar [1] (= lave-pot), hlekopar, tchystotil (= qui purifie le corps), tchystyk (= qui purifie), petit russien, c. par M. Th. Volkov.
  1. De hletchik = pot et de paryt' = vapeur. On lave les pots avec une infusion de cette plante. (Volkov).

[198]

  • tchystétze, kouriátcha slipotá, Gouvernem. de Voronèje, c par M. A. Dikarev.
  • rostopastu, rostohvastu, petit russien , Cihac, Dict.
  • akin, lithuanien, Mentzel, Lexicon.
  • gelton penis, lithuanien, Jacoby, Lit. Planzenn.
  • struttenes, letton, Stendel, Lett. Lex.
  • sohbu sahles, saweeshu sahle, sarkanas strutenes, grawas strutenes, letton, Ulmann, Lett. Wört.
  • enadabelarra, basque. [J. V.].
  • veréhullofü, magyar, Fusz, Trivialn.
  • nagy fetske fü, czinedonia, magyar, Nemnich.
  • algir, arabe, Sérapion l'Ancien, Practica, 1525.
  • o'rouk es sabbâghîn (= racines des teinturiers), chedjret el khatatîf, arabe, Ibn Beithar (Edit. Leclerc), II, p. 326 et 441.
  • lebaïna, arabe algérien, Florian Pharaon, Voc., 1866.
  • khâlîdounioun, maramîram kébir [1], arabe syrien, Berggren, Guide fr. ar.
  • chirlanctîzu otu, turc, Pharmacopea româna, 1862.
  • zerde tchiop, persan, Meninski.
  • dzidzran dzaghik (= fleur des hirondelles ), dudzran chot ( = herbe des hirondelles), dzidzérnadégh (= médicament des hirondelles), dzidzérnaki dégh (= médicament des hirondelles ), deghin cotch, kantheghchot (= herbe de lampion), arménien, Alishan. [Er. L.].
  • kousano oou (= reine des herbes), chinois, Hoffmann.
  • scukurez, langue inconnue du XIIe siècle dans la région de Wiesbade, Descemet.

2. On attribue une grande efficacité à cette plante contre les maladies d'yeux.

« Quand une taie se forme sur les yeux, il faut, pour l'empêcher de s'étendre et la faire disparaître, bassiner fréquemment l'organe malade avec de l'eau de pluie, dans laquelle on a mis à tremper, pendant douze heures, une poignée de feuilles de chélidoine. »
Finistère , comm. par feu L.-F. Sauvé.

« Avez-vous une taie dans l'œil? Prenez un pied de grande éclaire, appliquez-le sur le poignet et dites une neuvaine, la taie s'en ira. »

Pays boulonnais, E. Deseille , Curios., p. 107.

« Des animaux aussi ont découvert des plantes et entre autres la ché-

  1. Comparez la forme latine du VIIe s. ap. J. C. mamira donnée par Alexandre de Tralles, Pratica, 1520, feuillet 43, recto, qui est certainement d'origine orientale.

[199]

lidoine. C'est avec cette plante que les hirondelles rétablissent la vue de leurs petits dans le nid, même, assurent quelques-uns, quand ils ont les yeux crevés.

Pline, Hist. nat., XXV, 50 (Trad. Littré).

« Chelidonia ideo dicitur, vel quod adventu hirundinum videtur erumpere, vel quod pullis hirundinum si oculi auferantur, matres eorum illis ex hac herba mederi dicuntur. »

Isidore, Etym., XVII, IX, 35.

« Prima si dice che il succo di essa, per esser acre e corrosivo, distrugge i porri e percio si usa comunemente. Lo stesso succo si adopera come purgativo. E in fine si tiene efficace per rischiarare la vista. I contadini dicono che quest' uso l'hanno imparato dalle rondini, le quali si servono di quest'erba per ridonare la visita a' loro pulcini. »

Bologne, C. Coronedi-Berti, Appunti de medicina popol. bolognese, 1878.

« Die Schwalben geben ihren Jungen, so lange diese blind sind, die Blætter zu fressen, damit sie um so schneller sehend werden. »

Canton de Saint-Gall, Wartmann, Volksbotanik.

L'hirondelle nous apprend l'experience de cette herbe, car quoi que l'on ait crevé les yeux à ses petits, par le moyen de cette herbe elle leur rend la vûë, aussi elle fleurit lors qu'elles arrivent, et flétrit quand elles s'en vont.

Mme Fouquet, Suite du recueil de remèdes, t. II, 1701, p. 396.

3. Le suc de la tige de cette plante est d'un beau jaune; on s'en sert dans plusieurs contrées pour guérir la jaunisse. Similia similibus curantur.

« Contre la jaunisse, prenez de l'herbe de chelidoine, mettez la dans vos bas ou souliers, et faites en sorte qu'elle touche le pied nud, changés-en tous les jours et vous guérirez. »

Mme Fouquet, Suite du recueil des remèdes, t. II, 1701, p. 189.

4. Les feuilles de cette plante, en cataplasmes, sont employées contre les panaris; réduite en jus, elle est un remède contre les vers intestinaux.

Haute-Garonne, comm. par M. P. Fagot.

En Flandre, comme en beaucoup d'autres pays, on emploie le suc de la chélidoine, pour détruire les verrues; de là le nom populaire de la plante Wrattenkruid; on s'en sert encore, sous forme d'infusion de la racine, pour guérir le lumbago.

Commun. de M. A. de Cock.

Voyez dans Feller, p. 292-293, d'autres usages médicaux populaires de cette plante, dans le Pays wallon.

5. Un plantaire du moyen âge, intitulé Poème moralisé sur les propriétés des choses, publié dans la Romania, 1885, par M. G. Raynaud, consacre 32 vers aux vertus de cette plante.