Balisier (Cazin 1868)

De PlantUse Français
Révision de 27 novembre 2016 à 19:07 par Michel Chauvet (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Baguenaudier
Cazin, Traité des plantes médicinales, 1868
Ballote


[122]

Nom accepté : Canna indica


BALISIER. Canna indica.

Canne d’Inde.

Cannées. Fam. nat. — Monandrie monogynie. L.


Cette plante herbacée, vivace, originaire de l'Amérique méridionale, est cultivée en Europe comme plante d'ornement.

[Description. — Plante herbacée, à feuilles larges, rubanées, à rhizomes gros, noueux, spongieux ; ses fleurs, rouges ou jaunes, inodores, sont accompagnées de bractées colorées et disposées en épi ; les graines noires, piriformes sont très-recherchées par les pigeons, elles servent, dit-on, de balle de fusil ; on en retire une couleur rouge, et on en fait des chapelets.

Parties usitées. — La souche, les graines.]

(Propriétés chimiques. — La souche contient une si grande quantité de principes mucilagineux qu'une sorte de gomme se ramasse à son collet.)

(On attribue au balisier des propriétés diurétiques et surtout émollientes. Cette dernière vertu est non douteuse ; et n'était le prix élevé que cette plante acquiert parce qu'elle n'est cultivée que comme plante d'ornement, elle rendrait de grands services et détrônerait la racine de guimauve.)