Abutilon hirtum (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svg
Fruit Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Ornemental Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fibre Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Abutilon hirtum (Lam.) Sweet


Protologue: Hort. Brit. : 53 (1826).
Famille: Malvaceae
Nombre de chromosomes: 2n = 42

Synonymes

  • Sida hirta Lam. (1783),
  • Abutilon graveolens (Roxb. ex Hornem.) Wight & Arn. (1833).

Noms vernaculaires

  • Florida Keys Indian mallow (En).

Origine et répartition géographique

Abutilon hirtum est une espèce pantropicale. En Afrique tropicale, il est présent au Cap-Vert et depuis le Niger et le Nigeria jusqu’en Erythrée, en Ethiopie et en Somalie, et vers le sud jusqu’en Namibie, au Botswana, au Zimbabwe, au Mozambique et en Afrique du Sud. Il est également présent à la Réunion et à Maurice.

Usages

L’écorce de tige est utilisée pour faire de la ficelle, et la fibre de l’écorce sert à confectionner des cordages et des étoffes. Au Kenya, les fruits se mangent crus, et les feuilles sont broutées par les vaches, les chèvres et les chameaux. Dans ce même pays, l’espèce est paraît-il utilisée pour faciliter l’accouchement et expulser le placenta. En médecine vétérinaire traditionnelle ougandaise, on a recours à de l’extrait d’écorce à l’eau pour expulser le placenta non décollé. La plante a une valeur ornementale.

Propriétés

On a signalé que la fibre d’écorce est longue, tendre, souple et robuste. On a constaté la présence d’alcaloïdes dans la plante.

Description

Plante herbacée vivace ou arbuste atteignant 2,5 m de haut ; toutes les parties (ou presque) à poils glandulaires poisseux jaunes à orange renflés à la base, légèrement tomenteuses et souvent à poils simples longs. Feuilles alternes, simples ; stipules linéaires à subulées, de 3–12 mm de long, persistantes ; pétiole de 1–20 cm de long ; limbe ovale à suborbiculaire, de 2–24 cm × 1–19.5 cm, cordé à la base, aigu à acuminé à l’apex, bord denté, les deux faces poilues, palmatinervé à 5–9 nervures. Fleurs solitaires à l’aisselle des feuilles ou en panicule étroite, à pédoncule simple ou ramifié, bisexuées, régulières ; pédicelle de 1,5–7 cm de long, accrescent ; épicalice absent ; calice campanulé, de 7–18 mm de long, 5-fide à segments ovales, cuspidé ; pétales 5, soudés à la base et adnés à la base de la colonne staminale, de 15–27 mm de long, jaunes à orange vif, souvent à base rouge foncé à violette, poilus à la base ; étamines nombreuses, colonne staminale de 5–9 mm de long, filets de 3–5 mm de long ; ovaire supère. Fruit : schizocarpe subglobuleux de méricarpes en forme de follicule, de 1–1.5 cm × 1–2.5 cm, tronqué, déprimé ; méricarpes 16–30, oblongs, de 8–12(–14) mm × 5–9(–10) mm, tronqués au-dessus et terminés par une minuscule dent, à (1–)3 graines. Graines d’environ 2,5 mm × 2.5 mm, noires, réticulées, papilleuses.

Le genre Abutilon comprend 100–150 espèces et est réparti dans les régions tropicales et subtropicales. La taxinomie doit être revue car la définition de plusieurs espèces n’est pas claire.

Ecologie

La plante se rencontre depuis le niveau de la mer jusqu’à 1800 m d’altitude en forêt claire, en savane arbustive, en savane herbeuse, dans les herbages surpâturés, au bord des routes, dans les haies et les clôtures, souvent près des rivières et d’autres endroits humides. On le trouve parfois sur les termitières.

Gestion

Abutilon hirtum est l’hôte du virus de la mosaïque du gombo (OkMV).

Ressources génétiques

Abutilon hirtum est largement réparti en Afrique et est présent dans un grand nombre de milieux différents. Il n’est donc pas menacé d’érosion génétique.

Perspectives

Abutilon hirtum n’a d’importance qu’au niveau local. On ne dispose malheureusement que de trop peu d’informations sur les propriétés des fibres pour pouvoir évaluer correctement ses perspectives comme plante à fibres.

Références principales

  • Beentje, H.J., 1994. Kenya trees, shrubs and lianas. National Museums of Kenya, Nairobi, Kenya. 722 pp.
  • Burkill, H.M., 1997. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 4, Families M–R. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 969 pp.
  • Bussmann, R.W., 2006. Ethnobotany of the Samburu of Mt. Nyiru, South Turkana, Kenya. Journal of Ethnobiology & Ethnomedicine 2: 35.
  • Stave, J., Oba, G., Nordal, I. & Stenseth, N.C., 2007. Traditional ecological knowledge of a riverine forest in Turkana, Kenya: implications for research and management. Biodiversity Conservation 16: 1471–1489.
  • Verdcourt, B. & Mwachala, G.M., 2009. Malvaceae. In: Beentje, H.J. & Ghazanfar, S.A. (Editors). Flora of Tropical East Africa. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 169 pp.

Autres références

  • Balu Perumal, 2001. Abutilon Miller. In: van Valkenburg, J.L.C.H. & Bunyapraphatsara, N. (Editors). Plant Resources of South-East Asia No 12(2): Medicinal and poisonous plants 2. Backhuys Publishers, Leiden, Netherlands. pp. 29–31.
  • Duarte, M.C., Gomes, I. & Moreira, I., 2002. Ilha de Santiago (Cabo Verde): notas florísticas e fitogeográficas (2). Garcia de Orta, Série de Botânica 15(1): 55–58.
  • Gradé, J.T., Tabuti, J.R.S. & van Damme, P., 2009. Ethnoveterinary knowledge in pastoral Karamoja, Uganda. Journal of Ethnopharmacology 122: 273–293.
  • Marais, W. & Friedmann, F., 1987. Malvacées. In: Bosser, J., Cadet, T., Guého, J. & Marais, W. (Editors). Flore des Mascareignes. Familles 51–62. The Sugar Industry Research Institute, Mauritius, l’Office de la Recherche Scientifique Outre-Mer, Paris, France & Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 57 pp.
  • Mauersberger, H.R. (Editor), 1954. Textile fibers: their physical, microscopic and chemical properties. 6th Edition. John Wiley & Sons, New York, United States. 1283 pp.
  • Munirajappa, & D. G. Krishnappa, 1993. Cytotaxonomic studies in some south Indian species of Abutilon. Journal of Cytology and Genetics 28: 71–76.
  • Raffauf, R.F., 1996. Plant alkaloids: a guide to their discovery and distribution. Food Products Press, New York, United States. 279 pp.
  • SEPASAL, 2009. Abutilon hirtum. [Internet] Survey of Economic Plants for Arid and Semi-Arid Lands (SEPASAL) database. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. http://www.kew.org/ ceb/sepasal/. November 2009.
  • Thulin, M., 1999. Malvaceae. In: Thulin, M. (Editor). Flora of Somalia. Volume 2. Angiospermae (Tiliaceae-Apiaceae). Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. pp. 40–83.
  • Vollesen, K., 1995. Malvaceae. In: Edwards, S., Mesfin Tadesse & Hedberg, I. (Editors). Flora of Ethiopia and Eritrea. Volume 2, part 2. Canellaceae to Euphorbiaceae. The National Herbarium, Addis Ababa University, Addis Ababa, Ethiopia and Department of Systematic Botany, Uppsala University, Uppsala, Sweden. pp. 190–256.

Auteur(s)

  • E.G. Achigan Dako, PROTA Network Office Africa, World Agroforestry Centre (ICRAF), P.O. Box 30677-00100, Nairobi, Kenya

Consulté le 5 juin 2018.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.